Draft NBA

Ben Simmons n’a pas prévu de faire de workout avant la Draft : réviser c’est pour les faibles

Source : foxsports.com.au

Bientôt il faudra un diplôme en politique et en business pour s’inscrire à la Draft.

Favori pour être le premier à venir serrer la main d’Adam Silver sur l’estrade du Barclays Center le 23 juin prochain avec la casquette des 76ers vissée sur la tête, Ben Simmons ne devrait pas réaliser de work out avant le jour-J. Bienvenue dans le monde du business petit !

La franchise qui décidera de jeter son dévolu sur l’Australien dans une semaine devra se baser sur ses highlights disponibles sur YouTube et les différents rapports des scouts envoyés en Louisiane cette saison. C’est en effet ce qu’a indiqué Keith Pompey de Philly.com selon qui Ben Simmons n’a pas prévu de réaliser de work out avant la Draft du 23 juin, ces entraînements particuliers qui permettent d’habitude aux joueurs de faire leurs preuves devant leurs probables futurs employeurs. Les Sixers qui auraient fait de l’ailier-fort leur chouchou n’auront pas de passe-droit et vont aussi devoir manœuvrer à l’aveuglette pour prendre un choix qui pourrait déterminer l’avenir de la franchise pendant plusieurs années. Récemment arrivé à la tête des opérations basket à Philadelphie pour remettre l’organisation sur le droit chemin, Bryan Colangelo a déclaré que ça ne les empêcherait pas de sélectionner le freshman de LSU s’ils estiment que c’est le meilleur choix pour la franchise.

“Ce n’est pas un drapeau rouge. Tout le monde gère le processus de Draft différemment. Parfois les agents sont impliqués. Parfois les familles sont impliquées dans ces décisions. Encore une fois, de ce que l’on sait sur Ben, il apprécierait beaucoup être sélectionné en première position.”

Une stratégie que l’on connaît bien outre-Atlantique et qui permet aux prospects bien cotés de ne pas trop se dévoiler auprès des franchises en espérant que leurs performances passées parleront pour eux. Les Sixers ont toujours dans l’espoir de se déplacer dans l’Ohio où l’agence de l’Australien est située pour le voir s’entraîner mais ce ne serait pas la première fois qu’ils feraient confiance à leur instinct en choisissant un joueur qu’ils n’ont pas vu en action depuis longtemps. À l’époque, Nerlens Noel (2013), Joel Embiid (2014) et Jahlil Okafor (2015) n’ont pas réalisé de work out pour le compte de la franchise de Pennsylvanie avant d’atterrir dans la Cité de l’amour fraternel. Que Ben Simmons essaye de dissuader les Sixers de le sélectionner pour atterrir à Los Angeles chez son pote D’Angelo Russell ou qu’il n’ait pas envie de faire baisser sa cote à quelques jours de la Draft notamment à cause d’une adresse parfois critiquée, toujours est-il qu’il est déjà annoncé par beaucoup comme le first pick de cette cuvée. Un statut qui, s’il est confirmé, devra être assumé sur le parquet après avoir brillé individuellement mais peiné collectivement à Bâton-Rouge cette année.

Annoncé en concurrence avec Brandon Ingram, le Wallaby a donc choisi sa stratégie et on ne devrait plus voir filtrer d’image le concernant avant la grande cérémonie du 23 juin. Bientôt on demandera aux basketteurs de sortir d’une double cursus à HEC et l’ENA pour pouvoir s’inscrire à la Draft.

Source : Philly.com

Source image : foxsports.com.au


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top