Art

Le casting rêvé de Space Jam 2 : et vous, qui prendriez-vous pour remplir chaque rôle du film ?

Space Jam

Avec l’annonce d’un Space Jam 2 en cours de création, il fallait bien qu’on se pose sur le casting et qu’on envoie le crew idéal pour prendre la suite.

Après l’annonce officielle concernant la production d’un Space Jam 2 dans les mois à venir, il fallait bien qu’on intervienne sur le futur casting qui sera mis en place par Warner Bros. Cela tombe bien, on va probablement avoir besoin de votre aide ! 

Hier, la bombe était larguée sur la planète basket et celle-ci contenait deux bonnes déflagrations. Déjà, le fait qu’il allait bien y avoir une suite au chef d’oeuvre de 1996. Ensuite, le fait que LeBron serait l’acteur principal afin de remplacer Jordan. Blasphème criaient certains, laissez-lui une chance scandaient d’autres, quoi qu’il en soit l’affaire était déjà lancée et il fallait immédiatement la digérer. Du coup, en étant désormais conscients que le film sortirait dans un futur plus ou moins proche, l’envie d’en savoir plus nous démangeait, notamment autour du casting qui devra forcément être établi autour du cyborg. Qui pour l’épauler ? Quels joueurs ? Des stars ou des randoms ? Des célébrités de l’extérieur ? Afin de ne pas sombrer dans une dépression trop grave et également tenter de proposer une alternative, nous avons proposé ci-dessous l’intégralité des rôles qui devront être distribués, si on se base sur le tout premier Space Jam. Chaque intervenant, même sur quelques secondes, devra bien être joué par un copain et on a justement besoin d’un coup de pouce.

 Et vous, à qui donneriez-vous chaque rôle ?

Dans le rôle de Jordan : Kyrie Irving, Isaiah Thomas, Stephen Curry ?
Grosse préférence pour Uncle Drew qui a déjà tout ce qu’il faut en terme de jeu d’acteur pour assurer, mais le peuple voudra très certainement choisir entre le lutin de Boston ou l’autre fou de Golden State. En terme d’aisance, Thomas a quand même la Palme d’Or, mais pour la suite du casting le Kyrie a un sérieux avantage…

Dans le rôle de Bill Murray : J.R Smith
Et c’est là qu’on voit déjà pourquoi Irving est préférable dans le rôle de Jordan. Rappelons les caractéristiques de Murray dans le premier film. Il arrive à la bourre au match, à peine sapé, il reste 10 secondes à jouer, est ultra-clutch, ne fait pas attention à lui, tente des passes de dingue et joue au golf avec Mike quand il en a envie. Bonus, en arrivant sur le terrain il dit clairement qu’il ne joue pas en défense. Difficile de faire plus Gérard que ça, merde quand même.

Dans le rôle de Stan Podolak, le relou qui aide Jordan : Dwight Howard
Wayne Knight est certes connu pour avoir totalement paniqué dans Jurassic Park, mais c’est aussi ce lourdingue qui casse les couilles de Michael en voulant l’aider en permanence. Il se marre,ne sert à pas grand chose, est assez imposant et se fait écraser dès qu’il entre sur le terrain. Oui c’est ça, Dwight exactement.

Source : TheScore

Source : TheScore

Dans le rôle de Patrick Ewing : DeMarcus Cousins
Pas bien compliqué, suffit d’être grand, d’avoir l’air un peu paumé et de perdre ses pouvoirs aux côtés des autres copains. Ne pas avoir de bague est un bonus.

Dans le rôle de Muggsy Bogues : Isaiah Thomas
La raison principale qui nous empêche de donner le rôle numéro de Jordan à IT. La place de Bogues est tellement réservée au bonhomme que ça semble inconcevable de mettre toute autre personne, surtout qu’il s’entend parfaitement bien avec Boogie.

Dans le rôle de Shawn Bradley : Hassan Whiteside
C’est le géant qui se prend le plafond dans la gueule, qui ne sort pas plus de trois phrases car la production a peur de faire 15 prises, et dont tout le monde se souvient juste pour sa taille. Parfait pour Hassan.

Dans le rôle de Larry Johnson : James Harden
On a besoin d’un copain charismatique, qui veut boire à l’aide d’une gourde mais en fout plein partout, et qui est connu à son époque. Un rôle qui peut parfaitement convenir à un Carmelo ou un Paul George, mais la barbe a la gueule parfaite dans ce quintet de mecs qui paniquent après avoir perdu leur talent.

Dans le rôle de Charles Barkley : Draymond Green
Pareil, on complète le Club des Cinq avec un magnifique acteur, puisque Draymond joue le type qui se fait bâcher par des meufs sur un playground, qui va à l’église pour promettre au Seigneur qu’il ne prendra plus de techniques, et qui est aussi le bulldog… de Kyrie Irving. Pas mal le clin d’oeil hein, ouais on sait.

Dans le rôle de Larry Bird : Kevin Love
Il faut être discret, un très bon pote de Kyrie, pouvoir jouer au golf, avoir une tête de type tout à fait normal et conduire un caddie de golf après avoir pris la pause pour une photo. Plus ou moins la carrière de Love à Cleveland.

Source : YouTube

Source : YouTube

Dans le rôle des Lakers en panique : Julius Randle, Robert Sacre, Roy Hibbert et Byron Scott
Une scène absolument mythique, en début de film, lorsque Cedric Ceballos, Vlade Divac et Anthony Miller refusent de se changer pour jouer le match. C’est là que Del Harris débarque et leur promet qu’il n’y aura aucun problème et tout va bien se passer : la copie conforme de Scott aux Lakers, surtout quand les trois types mettent leur masque à gaz juste après.

Dans le rôle des coéquipiers de Charles Barkley : Andre Iguodala et Ian Clark
Ce sont Danny Ainge et A.C Green qui jouent dans le film original, lorsque Chuck se fait prendre ses pouvoirs sur le terrain. On prend donc tout ce qui se fait de mieux chez les Warriors, Harrison Barnes et Festus Ezeli auraient très bien pu faire de même. Bonus, une apparition éclair de Steve Kerr puisque Paul Westphal sort Barkley du terrain après avoir fait le zouave sans son talent.

Dans le rôle des coéquipiers de Patrick Ewing : Rajon Rondo et Quincy Acy
On retrouve Derek Harper et Charles Oakley autour de Patoche, lorsque le géant est sur la ligne des lancers. Avant d’envoyer la gonfle en plein dans la gueule d’un vendeur de popcorn, Ewing reçoit les encouragements de ses deux meilleurs potes. Casspi aurait pu, mais il nous faut Rondo.

Source : YouTube

Source : YouTube

Dans le rôle du psychiatre : Phil Jackson ou Dave Joerger
Le coach de Memphis peut passer rien que pour sa dernière saison, mais dans le genre vieux à barbe qui diffuse de l’encens et pose des questions ultra-chelous aux joueurs qui ont perdu leur talent, le Zen Master est parfait. Surtout si c’est pour tenter de les recruter, coquin va.

Dans le rôle du réalisateur : Adam Silver, Wes Anderson, George Miller ?
On a envie de donner les clés du camion à Adam, mais ça sent pas bon au niveau du produit final. Soit on part sur un truc ultra-coloré avec Anderson, soit on part sur un bordel démentiel, sachant que Miller a aussi bien fait Mad Max que Happy Feet et Babe. Gros client.

Dans le rôle des scénaristes : Doc Rivers et Scott Brooks
Peu de monde aussi bon que l’emmerdeur des Clippers et l’ex-stratège d’Oklahoma City, sachant que ce dernier avait quand même écrit un conte de fée avec le Thunder. Le Doc, c’est surtout parce qu’il ne manque jamais d’imagination en terme de bêtises, et si le film s’avère chiant on dira que ce n’était finalement pas étonnant.

Dans le rôle du directeur de la photographie : Boris Diaw
Babac fera clairement le boulot en ajoutant une petite touche française dans tout ce bordel, c’est pas de refus. 

Dans le rôle du directeur artistique : Stephen Curry
S’il n’a pas la place de Jordan, au moins qu’on lui file quelque chose de sérieux et d’artistique. Parfait pour lui, il s’occupera de tout rendre très joli et de donner son avis sur les séquences à tourner : peu de doutes qu’il y aura des humiliations de Monstars un peu partout.

Dans le rôle de la costumière : Russell Westbrook
Beaucoup trop facile celui-là, certains aimeraient voir Dwyane Wade mais restons sérieux quelques minutes…

Dans le rôle des superviseurs en effets visuels : Zach LaVine et Aaron Gordon
Une assez bonne expérience dans tout ce qui est effets spéciaux, tentatives ultra-techniques et dépassement des capacités habituelles. S’il y a besoin d’un coup de pouce supplémentaire, Andrew Wiggins peut venir filer un coup de main.

C’est donc à vous de nous dire s’il faut ajouter d’autres acteurs à la liste, d’autres intervenants, du monde qu’on aurait oublié : bref, on veut obtenir le casting parfait donc à vos claviers.

Source image : BluRay.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top