Nets

Kenny Atkinson nommé coach des Nets : encore une bonne décision à Brooklyn, on progresse

Kenny Atkinson

Après avoir régalé aux côtés de Mike Budenholzer chez les Hawks, l’homme au large sourire sera désormais l’entraîneur des Nets et c’est une bonne nouvelle.

Ce n’est pas souvent qu’on peut le dire, donc on va le clamer haut et fort : bonne nouvelle à Brooklyn ! En quête d’un nouvel entraîneur pour la saison prochaine, les Nets ont engagé un client connu et respecté dans le cercle des assistants-coachs.

Quelques semaines seulement que Sean Marks est à la tête de la franchise en tant que General Manager, et l’ex-joueur des Spurs valide déjà des cases assez intéressantes. En effet, après avoir montré une ambition et des objectifs optimistes devant les micros, le GM s’est retroussé les manches et mis au travail afin de trouver un homme capable de diriger son navire. Première étape, trouver un entraîneur solide. Il faut dire que Tony Brown n’était pas vraiment prévu pour durer longtemps dans le coin, lui qui avait repris les rennes de Lionel Hollins en pleine saison et voyait Marks débarquer dans le management local avec un large sourire. Généralement, ce n’est pas la meilleure des infos quand un nouveau pouvoir prend place et que vous êtes sur son chemin. Le coach des Nets a donc été gentiment prié de quitter la franchise, lui qui sera remplacé par Kenny Atkinson dont la vision du jeu régale à Atlanta en ce moment. C’est ce dimanche que l’annonce a été faite par Brooklyn en interne, sachant qu’il est difficile de réaliser la moindre conférence de presse officielle tant que l’homme en question est au boulot : les Hawks ont un premier tour de Playoffs à jouer face aux Celtics ! Cependant, la franchise d’Al Horford a accepté que les Nets rentrent en contact avec les assistants en place, des discussions qui ont porté leurs fruits puisque Kenny sera bien le coach de Brooklyn l’an prochain.

Bras-droit de Mike Budenholzer depuis plusieurs années, élevé par ailleurs à un poste plus important après avoir vu Quin Snyder quitter le nid en rejoignant Utah, Atkinson est un fort leader d’hommes, un bosseur sérieux, qui n’a reçu que des compliments quel que soit le coin où il est passé. Les Hawks ? Jamais leur jeu n’a été aussi précis et appliqué que depuis que le stratège épaulait Bud. L’équipe des Rookies Internationaux au All-Star Weekend 2015 ? C’est lui qui la dirigeait, avec Rudy Gobert et Andrew Wiggins en défonceurs de soirée. Jeremy Lin ? Le joueur a souvent félicité Kenny pour l’avoir grandement aidé dans son ascension. L’équipe nationale de la République Dominicaine ? Pareil. L’expérience nationale comme internationale (il a même été assistant au Paris Basket Racing il y a 10 ans) de l’homme était un facteur important dans le choix de Marks, lui qui souhaite imposer sa propre culture à Brooklyn après avoir longuement bossé aux côtés de Gregg Popovich à San Antonio. Bien évidemment, il est difficile d’envisager quoi que ce soit de concret quand on regarde la gueule du roster des Nets, mais son GM a déjà avancé les meilleurs pions et la dame consistait à trouver un coach neuf mais qui a de la bouteille. Mission accomplie, une première à BK.

Il va falloir s’habituer à ce visage et à la rigueur de Kenny Atkinson, car l’assistant-coach ne quitte pas la douceur des Hawks pour se viander dans un mauvais plan. On tourne la page chez les Nets, on sait au moins qu’un gars solide sera là pour nettoyer derrière.

Source : ESPN

Source image : NetsDaily

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top