Les Sophomores

TrashTalk Sophomore Award – Mars : Doug McDermott s’incruste, Andrew Wiggins s’endort

sophomore

Pas trop de doute sur le futur titre d’Andrew Wiggins dans cette catégorie, mais la concurrence l’a laissé bien tranquille.

Après une saison d’adaptation au rythme et au jeu NBA, les sophomores attaquent leur deuxième exercice avec comme espoir de confirmer le potentiel aperçu, franchir un premier palier dans leur carrière. Et pour ceux qui ont déçu, l’objectif sera de montrer que leur réputation n’était pas surfaite à leur sortie de la fac.  

La fin de la saison approche, et après le coup de chaud de Zach LaVine et Aaron Gordon le mois précédent, on voit que la hiérarchie s’établit chez les sophomores. Derrière un Andrew Wiggins intouchable pour ses camarades de promo, le trio Hood-LaVine-Clarkson tente de suivre la cadence, alors que les autres habitués ne boudent pas leur plaisir de maintenir leur place dans ce classement. Seul Doug McDermott bénéficie d’une wildcard pour éviter la déprime qui guette dans l’Illinois alors qu’Elfrid Payton sort du Top 10.

Place Sophomore Bilan du mois

 10

(entrée)

Doug McDermottDoug McDermott Sophomore

Stats du mois : 10,7 points à 44,2% dont 44,6% du parking et 2,4 rebonds en 23 minutes

Stats de la saison : 9,5 points à 45% dont 43,1% du parking et 2,4 rebonds en 23 minutes

Mention : Fils de Fred Hoiberg

Voir coup de projecteur

 9

(progression)

Aaron GordonAaron Gordon Sophomore

Stats du mois : 11 points à 48,9% dont 27,8% du parking, 6,8 rebonds et 1,8 passe en 26,7 minutes

Stats de la saison : 9 points à 47,7% dont 30,5% du parking, 6,5 rebonds et 1,6 passe en 23,6 minutes

Mention : E.T.

Plus de Tobias Harris dans les pattes, mais un temps de jeu et des stats en légère baisse. On remet le bleu de chauffe et on reprend la marche en avant, comme en février car on ne va pas se contenter de dunks stratosphériques. Scott Skiles non plus.

 8

(-)

Gary HarrisGary Harris sophomore

Stats du mois : 15,2 points à 49,4% dont 33,3% du parking, 3,1 rebonds et 2 passes en 34,2 minutes

Stats de la saison : 12,2 points à 46,8% dont 35,1% du parking, 2,9 rebonds et 1,9 passe en 32,2 minutes

Mention : Pépite de Denver

Dans l’indifférence la plus totale, Gary Harris réussit une belle année sophomore dans les Rocheuses. Ce mois-ci, ses stats sont en hausse (merci la blessure de Gallinari), en dehors de son adresse de loin. On attend plus sur ce point, mais sinon good job.

 7

(-)

Nerlens NoelNerlens Noel sophomore

Stats du mois : 12,8 points à 47%, 8,4 rebonds, 2,1 interceptions et 1,1 contre en 30,9 minutes

Stats de la saison : 11,1 points à 52,4%8 rebonds, 1,7 interception et 1,5 contre en 29,1 minutes

Mention : En dépression

Un nouveau mois intéressant pour Nerlens Noel qui confirme ses énormes qualités défensives. Un nouveau mois déprimant aux Sixers qui enchainent les défaites, et le sophomore ne cache pas qu’il trouve le temps long et que la situation est dure à vivre. Sans Jahlil Okafor out jusqu’à la fin de la saison, il doit finir en boulet de canon. Sans trop rêver de victoire pour l’instant.

 6

(-)

Jabari Parker Jabari parker sophomore

Stats du mois : 16,7 points à 47,5%, 5,4 rebonds et 1,8 passe en 35,6 minutes

Stats de la saison : 13,4 points à 49,2%, 5,1 rebonds et 1,6 passe en 31,2 minutes

Mention : Bambi grandit

Si Giannis a crevé l’écran à plusieurs reprises ce mois-ci, son coéquipier sophomore est pour sa part de plus en plus solide et n’a pas peur de se retrousser les manches pour progresser. On l’attend désormais au dessus de la part des 20 points de façon régulière pour définitivement dire que sa blessure de l’an dernier est oubliée. Cela ne devrait pas trop tarder.

 5

(-)

Julius RandleJulis Randle sophomore

Stats du mois : 12,9 points à 48,7%, 10,5 rebonds et 2,1 passes en 29,5 minutes

Stats de la saison : 11,6 points à 43,5%, 10,1 rebonds et 1,7 passe en 27,9 minutes

Mention : Vorace

Pas mauvais depuis plusieurs mois, Julius Randle voit ses stats grossir avec un Byron Scott qui s’est enfin décidé à laisser ses jeunes jouer. Conclusion, à l’image de D’Angelo Russell, le sophomore prend plus de plaisir sur les parquets et a même ouvert son compteur triple double en carrière.

 4

(régression)

 Rodney Hood
rodney hood sophomore

Stats du mois : 13,4 points à 43,9% dont 36,1% du parking, 3,3 rebonds et 2,1 passes en 31,9 minutes

Stats de la saison : 14,6 points à 42,4% dont 36,5% du parking, 3,3 rebonds et 2,7 passes en 31,8 minutes

Mention : Déjà taulier

Avec le retour en forme de Derrick Favors, le rôle de l’arrière du Jazz a diminué en attaque, malheureusement tout comme son adresse. S’il reste un joueur majeur du cinq de Quin Snyder, le sophomore doit retrouver plus de régularité pour permettre à Utah d’aller chercher les Playoffs.

3

(progression)

Jordan Clarkson
Jordan Clarkson sophomore

Stats du mois : 14,2 points à 37,2% dont 31,2% du parking, 3,8 rebonds et 1,9 passe en 30,8 minutes

Stats de la saison : 15,3 points à 43,3% dont 35,2% du parking, 3,9 rebonds et 2,5 passes en 32,1 minutes

Mention : Swaggy Brother

En dehors d’une sombre histoire de harcèlement avec Nick Young en dehors des parquets, son mois de mars est de bonne facture. On notera quand même de belles  difficultés au tir, mais il s’installe clairement comme un joueur de l’avenir des Lakers.

 2

(progression)

Zach LavineZach Lavine sophomore

Stats du mois : 19,1 points à 51,3% dont 47,4% du parking, 1,6 rebond et 2,6 passes en 38,2 minutes

Stats de la saison : 14,2 points à 45,6% dont 38,9% du parking, 2,8 rebonds et 3 passes en 27,7 minutes

Mention : Russell Junior

Après le départ de Kevin Martin, Zach LaVine est désormais le titulaire indiscutable à l’arrière pour les Wolves et il s’éclate. Dans la lignée de sa prestation durant le break All-Star, il s’affirme de plus en plus, avec adresse. Tout en continuant de nous régaler par ses dunks. Mode RW activé, toute proportion gardée bien entendu.

 1

(-)

Andrew Wiggins andrw wiggins sophomore

Stats du mois : 20,6 points à 50,7%, 3,9 rebonds et 2,6 passes en 36,2 minutes

Stats de la saison : 20,7 points à 45,5%, 3,7 rebonds et 2,1 passes en 35,3 minutes

Mention : Lieutenant de KAT

Les mois se suivent et se ressemblent pour le sophomore des Wolves. Le talent est là, les stats suivent, mais on attend toujours un peu plus pour qu’il bascule dans l’univers des stars NBA. Surtout quand on voit Karl-Anthony Towns lui voler la vedette dans le Minnesota.

Coup de coeur : Doug McDermott

Dans la mauvaise passe actuelle traversée par les Bulls, Doug McDermott a pu tirer son épingle du jeu à plusieurs reprises, grâce à quelques coups de chaud en attaque. Déjà fin février, il avait sorti quelques cartons, confirmés depuis. On attendait l’ancien de Creighton dans ce registre, capable de scorer en sortie de banc et il montre enfin que cette réputation n’était pas usurpée. Maintenant, il va falloir répéter ce genre de prestations en espérant que collectivement, les résultats suivent. Et ne pas se reposer sur ses lauriers ou sur les retours de blessures de Jimmy Butler ou Mike Dunleavy. Le salut passe en partie par là dans l’Illinois. Pour les Playoffs, on attendra l’an prochain par contre. Certes, son mois de mars est moins bon d’un point de vue statistique que le précédent, mais l’effort depuis le All-Star Game mérite d’être souligné.

On ne peut pas finir ce mois sans parler de Bojan Bogdanovic et ses 44 pions dans le museau des Sixers. Ok, ce n’est que Philly, mais envoyer plus de 40 points dans un match NBA, c’est costaud. Pourra-t-il surfer sur cette dynamique et faire sa place dans le Top 10 ? Vite, il ne reste plus beaucoup de temps. Mais pour la première place, Andrew Wiggins s’endort déjà avec le trophée.

*Stats au 30/03/2016

Source image :  Brad Penner-USA TODAY Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top