MVP Rankings

MVP Rankings – Semaine 19 : qui finira sur le podium avec Curry, entre Kawhi, LeBron et KD ?

MVP

La fin de saison approche, le vainqueur du trophée est déjà dessiné, mais le podium reste à déterminer avec plusieurs clients qui se tabassent encore.

C’est le grand classement, celui qui crée tous les débats et provoque des guerres de plusieurs mois sur les réseaux sociaux. Les plus fat clients de la NBA se rassemblent dans le MVP Ranking, on décortique le tout pour la fin de saison à venir.

La répétition fatigue depuis le début du mois de janvier, mais notre boulot consiste à rappeler que la discussion est déjà terminée concernant la place la plus haute du classement. Cependant, comme pour toute compétition, il y a un second et un troisième, le trio formant un podium dont de nombreux fans se souviennent. L’an dernier, James Harden avait fait un peu d’ombre au meneur tout comme Anthony Davis qui sera finalement dépassé par LeBron dans le trident de tête. Cette année ? On a droit à l’évolution du couteau-suisse texan, ainsi que le retour d’un client bien connu en Kevin Durant. Qui fera la teuf ? Qui sera en larmes ? Voyons ça tout de suite.

Place Joueur Commentaire

1 (-)

Stephen Curry

Le passage par San Antonio a servi de mini-avertissement au meneur, qui devra certes continuer ses cartons contre toutes les équipes de la Ligue mais aussi se préparer pour la suite. Car si le trophée lui reviendra sans le moindre doute, les deux prochains affrontements face aux Spurs pourraient servir d’excellents tests. Pour lui… comme ses détracteurs. Statistiques : 30,3 points, 5,4 rebonds, 6,5 passes et 2 interceptions à 51% au tir dont 46% de loin.

2 (+1)

Kawhi Leonard

Et boom ! Une mixtape défensive contre Golden State, et c’est tout un peuple texan qui sourit. Du moins, un peu plus que Kawhi, lui qui en lâche comme on lâche un ticket restau à un pote. La fin de saison sera chargée pour l’arrière, qui aura du gros client à gérer mais pourrait aussi annoncer la couleur en jouant deux fois les Warriors : après un premier match fantomatique, Leonard s’est repris sur le second. Qu’en sera-t-il du troisième ? Statistiques : 20,9 points, 6,8 rebonds, 2,5 passes et 1,8 interception à 51% au tir dont 47% de loin.

3 (+1)

Kevin Durant

Pour le Thunder, un seul client mais chacun sa came. Cela veut donc dire que Russell Westbrook peut tout à fait être inséré sur le podium, lui qui a grandement réduit ses pertes de balles récemment. Cependant, le boss reste le boss : KD enchaîne les soirées chaudes et a permis à sa franchise de remporter sa division sans trop transpirer. Une bannière c’est chouette, mais pas sûr qu’il souhaite la petite qu’on range dans le garage… Statistiques : 28 points, 8,3 rebonds, 4,9 passes et 0,9 interception à 51% au tir dont 39% de loin.

4 (-2)

LeBron James

On… On avait annoncé la seconde partie de saison en mode tchou-tchou du cyborg et de ses Cavs. Finalement, c’est davantage krr-krr comme une trottinette sur du bitume, l’armée de Cleveland toussant soir après soir. Ce n’est pas qu’on craint pour LeBron à quelques semaines des Playoffs, mais ce n’est clairement pas sur les dernières semaines de compétition qu’il va recevoir notre soutien. Un peu de calme -donc des victoires consécutives- ferait le plus grand bien. Statistiques : 24,8 points, 7,3 rebonds, 6,5 passes et 1,4 interception à 51% au tir et 29% de loin.

5 (+1)

Kyle Lowry

Kyle profite de la mauvaise passe rencontrée par les Clippers pour squatter le Top 5, lui qui a doucement mais sûrement intégré la discussion des meilleurs meneurs de la Ligue. On ne le mentionne pas souvent, car DeRozan est plus spectaculaire et numérique, mais Lowry est le coeur et les poumons des Raptors, dont la saison est exemplaire jusqu’ici. Reste à confirmer en Playoffs, et là c’est une toute autre affaire... Statistiques : 21,9 points, 5 rebonds, 6,4 passes et 2,2 interceptions à 44% dont 40% de loin.

6 (-1)

Chris Paul

On sent la fatigue. On sent la fatigue, un peu de frustration aussi, même si la feuille ne traduit rien du tout. Car contre vents et marées, contre les années qui passent et les genoux qui grincent, Paul a encore la possibilité de nous offrir une saison en double-double, qui plus est en 20-10..! Une campagne remarquable, mais qui devrait le mener -sauf miracle- à un rendez-vous épicé en demi-finale de Conférence. Et là, hélas… Statistiques : 20 points, 4,1 rebonds, 9,9 passes et 2,2 interceptions à 47% au tir dont 38% de loin.

7 (-)

Dwyane Wade

Symbole de la saison du vétéran et de ses potes, la venue des Cavs ce weekend, qui s’est soldée par une victoire de Miami et la barre des 20.000 points en carrière dépassée par Wade. En forme, vocal, exemplaire et prêt pour de nouveaux Playoffs, le leader de la maison floridienne possède le secret le mieux gardé de la Conférence Est : c’est lui et son Heat qui pourraient foutre un bordel pas croyable dans les phases finales à venir. Le pire, c’est qu’il le sait. Statistiques : 19 points, 4,1 rebonds, 4,7 passes et 1,1 interception à 45% au tir dont 19% de loin.

8 (-)

Damian Lillard

Un vilain money-time à Dallas, surtout pour le tir de la gagne qui a été pris de 10 mètres alors que les Mavs adorent s’en prendre plein la gueule à l’intérieur, mais tant pis. Damian continue ses soirées au-delà de la trentaine et aura l’occasion de se reprendre cette semaine en rejouant Dirk et compagnie. Pas de bêtises cette fois-ci, car les Blazers sont à égalité avec Dallas et Houston au classement…! Statistiques : 25,8 points, 4,2 rebonds, 6,9 passes et 0,9 interception à 43% au tir dont 38% de loin.

9 (+)

Paul George

Une grosse bataille sur ce spot, sachant que James Harden et Isaiah Thomas toquaient à la porte, mais il fallait bien mettre en avant l’ailier des Pacers, dont les efforts pourraient payer un peu plus d’un an après avoir fracassé sa jambe. Une saison assez irrégulière certes, mais un objectif personnel qu’il touche du bout des doigts : ramener les Pacers en Playoffs. Maintenant, reste à savoir sur quel siège, un numéro qu’il pourra choisir en fonction de ses futures performances.  Statistiques : 23,6 points, 7 rebonds, 4,2 passes et 1,9 interception à 41% au tir dont 38% de loin.

10 (-)

Dirk Nowitzki

Spot réservé pour la wild-card de folie hebdomadaire. C’est la même, chaque année. Le mois d’avril pointe son nez, Dirk a préchauffé en hiver et le voilà bouillant pour les Playoffs. Résultat, on a droit à la version 2011 en ce moment sur les parquets, lui qui ne descend plus sous les 20 points et claque même la quarantaine à 37 ans. Si Dallas va en Playoffs, ce sera sur son dos : point barre. Une légende vivante dont on doit encore profiter, jusqu’au bout.  Statistiques : 18,8 points, 6,7 rebonds, 1,8 passe et 0,7 interception à 46% au tir dont 39% de loin.

Au revoir Isaiah Thomas, bonjour Dirk, la course se resserre et on attendra avec impatience les performances à venir. Du client, du client, du client : on en retrouvera encore la semaine prochaine, dans le MVP Ranking vingtième édition !

Source image : RantSports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top