Suns

Tyson Chandler n’est pas où il est “supposé être” à Phoenix” : fallait y penser avant mon grand

Tyson Chandler

Tyson Chandler dit qu’il veut “gagner maintenant” mais c’est tout de même le gros chèque de Phoenix qu’il a pris l’été dernier…

L’été dernier, alors qu’il était agent-libre, Tyson Chandler a succombé aux sirènes des Suns et du très juteux contrat qu’ils lui ont mis sur la table (52 millions de dollars sur quatre ans). Quelques mois plus tard et après 50 défaites subies en 69 matchs, le pivot commence à déchanter sérieusement…

Il est vrai que les plans des Suns ne sont pas exactement déroulés comme les dirigeants devaient s’y attendre. Car s’ils n’espéraient certainement pas aller en Finales cette année, ils pensaient sûrement pouvoir arracher une place en Playoffs avec ce roster bâti autour de la paire Eric Bledsoe – Brandon Knight à l’extérieur, du duo Markieff Morris Tyson Chandler dans la raquette ainsi que d’un bon paquet de jeunes de talent comme T.J. Warren, Devin Booker et Alex Len ou de quelques role players bien choisis comme Mirza Teletovic, P.J. Tucker ou Jon Leuer. Le moins qu’on puisse dire c’est que tout ces beaux projets ont foiré dans les grandes largeurs et l’effectif des Soleils s’est vite transformé en un bon gros tank avec aucun autre objectif que d’obtenir le meilleur choix possible à la prochaine pour pouvoir repartir sur de bonnes bases.

Un vestiaire gangrèner par la présence de Markieef morris qui ne voulait qu’une chose : s’en aller. La blessure précoce du meilleur joueur, Eric Bledsoe puis le licenciement du coach en place, Jeff Hornacek. Voilà ce à quoi Chandler a dû faire face cette saison. Et comme si ça ne suffisait pas, il a subi plusieurs blessures qui l’ont empêché de faire un exercice plein (une bonne dizaine de matchs manqués). Il est déçu et n’a pas hésité à le faire savoir dans des propos rapportés par le Arizona Republic :

Pour moi, spécialement vu où j’en suis dans ma carrière, je veux gagner. Je veux gagner maintenant. Je ne me sens pas de me lancer dans une reconstruction d’équipe. Donc si c’est le cas, je ne suis pas où je suis supposé être.

Il est vrai que l’ami Tyson a 33 ans, il en aura même 34 quand la saison 2016-2017 commencera. On peut comprendre qu’il ne veuille pas se retrouver dans une franchise qui se met à reconstruire après un bon gros tanking. En revanche, quand il parle de “gagner maintenant”, on a envie de lui demander à quoi il pensait en signant chez les Suns ? Il espérait gagner le titre à Phoenix dans les deux ou trois ans à venir ? Si c’est le cas, il faut absolument qu’il se remette à regarder des matchs, à regarder la concurrence… La saison des Suns est catastrophique sur le plan de l’ambiance et des résultats, bien en-dessous des attentes mais il n’a jamais été question non plus d’aller chercher des teams monstrueuses commes les Spurs, les Warriors ou le Thunder. Soyons un peu sérieux et réalistes mon bon Tyson !

Chandler est arrivé à Phoenix pour aider ce groupe de jeunes à se développer, pour servir de mentor à Alex Len, pour apporter son expérience et sa science du rebond ou de la défense. Pas pour gagner un titre. Bref, s’il voulait jouer la bague, il pouvait toujours signer au minimum dans une des grosses franchises du moment. Le souci est que s’il veut partir cet été, les trois années qu’il lui reste dans son contrat ne vont pas faire de lui un joueur facile à échanger même avec l’augmentation drastique du salary cap.

Le grand Tyson a beau être un joueur d’expérience, il a privilégié l’argent au challenge d’un nouveau titre l’été dernier. Il est maintenant lié avec les Suns et va devoir faire avec à moins que les Cactus n’entendent son message et décident de ne pas risquer d’avoir un nouveau mécontent dans leur vestiaire et tentent de l’échanger. Affaire à suivre, en espérant que Chandler réfléchira avant de signer la prochaine fois. 

Source : Real GM

Source image : Christian Petersen/Getty Images

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top