Divers

Le martien du jour : Cassius Stanley, marsupial de 16 ans, tête à l’arceau matin-midi-soir !

Cassius Stanley

Alors que la March Madness commence chez les universitaires, on a eu des nouvelles d’un petit copain qui pourrait bien terminer chez les grands d’ici 2020.

Dans la famille LaVine, je voudrais le neveu. Alors que la March Madness démarre et que les universitaires se chauffent, on a eu quelques nouvelles du laboratoire expérimental implanté en Californie : la dernière pépite a été trouvée.

Bonjour, Cassius Stanley. Environ 16 ans, un parcours ultra-médiatisé sur la Côte Ouest, un bon mètre quatre-vingt-quinze et des mollets d’une autre planète. Ajoutez à ça le maillot de Harvard-Westlake dans une charmante petite bourgade ensoleillée qu’on appelle Studio City, et vous obtenez celui qui -selon certains observateurs- pourrait atterrir dans vos Top 10 quotidiens d’ici quelques années. La Draft 2019 ou 2020 ? On ne sait pas encore, mais ce qui est sûr c’est que le bonhomme aura droit à toutes les offres universitaires imaginables, avec un potentiel de merchandising qui nous rappelle le gentil Andrew Wiggins. Pour le moment, c’est donc face à des lilliputiens que le garçon se balade, écrasant tomar sur tomar dans sa région tout en montrant des progrès constants sur sa conduite de balle, selon les scouts de différents sites spécialisés sur les jeunes en formation. On est loin du prototype Curry qui envoie des flèches de dix mètres, mais dans le genre avion de chasse qui arrive déjà à embrasser l’arceau en chaussettes… y’a client.

Source image : YouTube

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top