MVP Rankings

MVP Rankings – Semaine 17 : si Anthony Davis commence à chauffer, attention aux humains

Anthony Davis

Le retour du MVP Rankings après de nombreuses festivités autour du mois de février, pas de changement en tête mais des clients qui veulent terminer fort.

C’est le grand classement, celui qui crée tous les débats et provoque des guerres de plusieurs mois sur les réseaux sociaux. Les plus fat clients de la NBA se rassemblent dans le MVP Ranking, on décortique le tout pour la semaine à venir.

La compétition étant dors-et-déjà terminée en tête du classement, avec un tenant du titre qui a regardé dans son rétroviseur pendant environ 5 semaines, l’envie de se pencher sur le reste du circuit est trop importante. Qui prendra la seconde place ? Qui fera le push nécessaire en seconde partie de saison ? Qui va se faire un nom et annoncer la couleur pour l’année prochaine ? Dans tout ce beau bordel numérique, quelques clients sortent du lot dont un qui a tenu à rappeler la réalité dans laquelle nous vivons. Autant on apprécie les meneurs athlétiques ou les ailiers polyvalents, mais si Anthony Davis retrouve son niveau de jeu de l’an dernier il y a de quoi planquer femmes et enfants. Un retour en forme ponctué à Détroit par un 59-20 venu d’ailleurs, qu’il faudra confirmer cette semaine avec d’autres victoires.

Place Joueur Commentaire

1 (-)

Stephen Curry

Y’a quelqu’un ? Pourquoi on a autant d’écho lorsqu’on pose la question ? Question qui n’a d’ailleurs aucun sens, puisque Curry est bien seul sur sa route depuis environ deux bons mois. Son avance est telle que Kerr pourrait le shutdown dès aujourd’hui, et il repartirait quand même avec le trophée. Merci les copains, c’était chouette et il y aura quand même le record des Bulls à aller chercher, mais pour cette compétition le débat est clos depuis longtemps. Beau rendez-vous avec Westbrook ce samedi. Statistiques : 29,8 points, 5,3 rebonds, 6,6 passes et 2,2 interceptions à 51% au tir dont 46% de loin.

2 (-)

LeBron James

Un des petits plaisirs offerts chaque année aux fans de balles oranges réside dans le fait de voir LeBron passer à la vitesse supérieure, une fois le break des étoiles dépassé. Comme l’an dernier, LBJ commence à doucement retrouver ses sensations printanières, et le Thunder a été le premier à voir la version mai-juin du cyborg à domicile. Si Kevin Love et Kyrie Irving seront eux aussi attendus au tournant sur cette fin de saison, personne ne sera étonné en voyant James monter d’un cran. Préchauffage avant de gros Playoffs. Statistiques : 24,8 points, 7,2 rebonds, 6,6 passes et 1,4 interception à 50% au tir dont 27% de loin.

3 (-)

Russell Westbrook

Comme d’habitude, une place pour le Thunder donc désolé KD, qui avait eu droit à sa tentative en accueillant LeBron le weekend dernier. Cette fois, c’est Westbrook qui aura droit à la scène principale, en recevant Stephen Curry ce samedi. On attend donc un Russell en mode XXXXL, shooté au Sans Plomb 98 dès le réveil, prêt à bouffer du Warrior et enfin fermer des bouches dont la notre. Car taper des triple-doubles sur des gosses c’est bien, mais continuer à perdre face aux gros ça craint. Statistiques : 24 points, 7,5 rebonds, 10,2 passes et 2,3 interceptions à 46% au tir dont 30% de loin.

4 (-2)

Kawhi Leonard

Quelques petits pépins de santé et un roadtrip des Spurs en toute tranquillité ont forcé Kawhi à devoir redescendre sur Terre comme au classement général, lui qui avait réussi l’exploit de tenir tête à LeBron et Russell tout au long de l’automne. Le bilan collectif reste impeccable et ses pourcentages aussi, mais c’est surtout le mois de mars qui nous intéressera avec un virage important dans sa maturité : préparer des Playoffs, où il sera attendu comme un boss dans le Texas. Nouveau rôle, nouvelle attitude. Statistiques : 20,2 points, 6,7 rebonds, 2,5 passes et 1,8 interception à 51% au tir et 48% de loin.

5 (-)

Chris Paul

Les semaines passent, les rencontres s’enchaînent, et CP3 parvient à nous faire oublier qu’un intérieur à 20-10-4 jouait à ses côtés en début de saison. C’est là que le meneur cartonne en ce moment et depuis début-janvier, lui qui a maintenu les Clippers tout en haut de l’Ouest et qui s’occupera de l’intégration de Jeff Green à merveille. S’il ne pourra enlever cette foutue étiquette liée aux demi-finales et à ses ballons perdus en fin de match, il aura cependant le droit de clamer ceci. Chris Paul fait une saison de porc, once again. Statistiques : 19,5 points, 3,9 rebonds, 9,5 passes et 2,1 interceptions à 46% dont 38% de loin.

6 (+)

Kyle Lowry
Il fallait bien l’intégrer, et sérieusement, dans notre classement. Non pas qu’on tenait à l’écarter des 10, mais son duel avec DeRozan nous faisait grimacer et on hésitait sur le nom du Raptor à mettre en avant. Pas de doutes, le coeur, les poumons et les couilles du Canada reposent sur le meneur, qui offre encore une grosse saison et devrait mener sa franchise au talon des Cavs dans le classement de l’Est. En parlant de Cleveland ? Duel épique ce vendredi, pour la couronne du froid. Irving est prévenu, Calorie pour tout le monde. Statistiques : 21 points, 5 rebonds, 6,4 passes et 2,1 interceptions à 43% au tir dont 39% de loin.

7 ()

Dwyane Wade

Des rumeurs de transferts à droite, des pépins physiques de retour à gauche, Bosh qui doit quitter les siens et une Conférence Est open-bar ? Au milieu de tout ça, une ligne directrice que le Heat peut suivre et qui porte le numéro 3. Même dans les matchs dégueulasses, du genre celui face aux Pacers, Wade parvient à trouver le déclic et à propulser les siens vers la victoire. Il est bien entouré, il est très bien coaché, mais Dwyane est bien dans la discussion des 10 car sa régularité est bluffante depuis le début de saison. Attention à ne pas cramer la machine avant les Playoffs. Statistiques : 18,7 points, 4,1 rebonds, 4,7 passes et 1 interception à 45% au tir dont 21% de loin.

8 (-2)

Paul George

Petit coup de mou offensif pour George, qu’on doit quand même applaudir pour sa patience et son envie de mettre les copains en confiance. C’est tout de suite plus pratique quand Monta Ellis joue comme Monta Ellis et que Myles Turner retourne le crâne des adversaires, on espère juste le voir cartonner à nouveau dans les matchs qui comptent car planter la quarantaine au All-Star Game, c’est pas très Charlie si tu galères derrière. Très belle victoire à OKC, défaite frustrante à Miami, on retourne à la mez et on relance la machine histoire de verrouiller les Pacers dans le Top 5. Statistiques : 23,4 points, 7,1 rebonds, 4,1 passes et 1,8 interception à 41% au tir dont 38% de loin.

9 (+)

Damian Lillard

Doucement mais sûrement, ‘Dame’ est en train de réaliser une saison fantastique, elle qui vient d’être ponctuée par l’explosion des Warriors à domicile, avec 51 points pour le pyromane. Si ce n’était qu’une question de scoring, on s’en foutrait pas mal et on le rangerait dans la catégorie Harden, sauf que Lillard met tout le monde à l’aise et les Blazers sont… actuellement en Playoffs. Recalé des All-Stars, si Damian emmène Portland en PO et ne reçoit aucune récompense, on contactera Adam Silver sur le champ.  Statistiques : 25 points, 4,3 rebonds, 7,3 passes et 1,1 interception à 43% au tir dont 37% de loin.

10 (-)

Anthony Davis

Spot réservé pour la wild-card de folie hebdomadaire. On l’avait presque oublié, tant son coach et sa confiance étaient down cette saison. Un déclic particulier ? Un événement marquant ? Quoi qu’il en soit, on préfère prévenir la population aux alentours : Anthony Davis version beast semble de retour, ce qui pourrait bousculer la hiérarchie ci-dessus. Il faudra ramener les Pelicans dans le Top 8, une mission hardcore mais pour un phénomène… hardcore. Demandez aux Pistons, son 59-20 résonne encore.  Statistiques : 24,3 points, 10,1 rebonds, 1,9 passe et 2,2 contres à 51% au tir dont 31% de loin.

Au revoir Harden et Butler, bonjour Damian et Davis, la course se resserre et on attendra avec impatience les performances à venir. Du client, du client, du client : on en retrouvera encore la semaine prochaine, dans le MVP Ranking dix-huitième édition !

Source image : @CavsNationNet

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top