All-Star Weekend

Zach LaVine s’offre le doublé dans l’un des plus beaux contest de l’histoire : un grand malade !

Zach LaVine

Dans un Slam Dunk Contest dont on parlera à nos petits enfants, c’est le marsupial qui a réalisé le doublé mais il a eu droit à un sacré compétiteur en face…!

Même si le Skills Challenge s’annonçait comme une barre de rire géante (et a d’ailleurs tenu ses promesses), même si le concours du parking nous a enjaillé au milieu de la nuit, on attendait évidemment beaucoup beaucoup beaucoup du clou du spectacle de la nuit avec un Zach LaVine que les bookmakers annonçaient tout simplement entre Jupiter et Saturne. ET BAH ON N’A PAS ÉTÉ DÉÇUS.

Un air de douce folie flottait dans les travées du Air Canada Centre au moment de finir la nuit. Et dès l’entame du concours, la hype se vérifiait grâce à Will Barton qui annonçait la couleur avec un rider finition main gauche, histoire de montrer à l’assistance que le délire ne se résumerait peut-être pas à une démo de l’arrière des Wolves. Sauf que malheureusement pour le 6th man de Denver, c’est plutôt Aaron Gordon qui allait se charger de jouer les sparring partners de luxe pour LaVine. Exit rapidement donc Willou et Dede Drummond (malgré l’aide surprise d’un footeux nommé Steve Nash), et place au caviar…

Car c’est à une véritable douceur que l’on a assisté en cette fin de nuit, un duel Gordon/LaVine qui nous aura tout simplement rappelé les plus grandes heures du SDC quand Jojo et Do Wilkins se la donnaient… Une fantastique guéguerre jouée dans les étoiles de Toronto, rythmée par un jury halluciné composé de George Gervin, Dikembe Mutombo, Tracy McGrady, Magic Johnson et d’un Shaq taquin qui aura trollé une bonne partie de la soirée en prenant le soin d’éviter de mettre trop de 10. Sauf que les 10 et les 50, Aaron Gordon et Zach en auront vu passer quelques uns dans la soirée (6 !) grâce à un concours tout simplement fabuleux. Aaron démarre avec un 360 des familles ? Zach répond avec un petit 180 behind the back. Aaron enchaîne en passant au dessus (mais genre vraiment au dessus) de sa mascotte en passant la baballe entre ses jambes ? Zach appelle Andre Miller et décolle de la ligne des lancers pour s’échauffer. Et on en est donc qu’au premier tour…

Car à partir de là, on troque le café contre du frais car la température du corps dépasse les 40… L’avatar de Blake Griffin commence par nous offrir l’une des créations les plus barges de ces 20 dernières années, toujours en passant au dessus de sa mascotte mais cette fois-ci en s’asseyant carrément sur sa tête avant de passer la gonfle sous ses jambes et de finir main gauche, pour un tomar que vous retrouverez demain dans toutes les bonnes librairies du coin et en photo de profil d’un bon paquet de basketteurs… Sauf que l’ami Zach s’en fout et y va de son petit rider de la ligne des lancers, pas de faute de frappe, pour remettre tout ce petit monde à égalité. Mais tant pis parce que vous savez quoi ? Gordon n’en a pas fini et paye cette fois-ci un bon gros 180 bien puissant avant que… LaVine ne fasse péter un windmill, et toujours de la ligne des lancers parce que sinon c’est pas marrant… Les 50 pleuvent et on se dit alors qu’on en a jusqu’à 10h du mat’, et on se dit tant mieux en fait. Sauf qu’il faut bien que tout ce beau bordel s’arrête un jour et après une nouvelle innovation de l’autre fêlé de Floride, c’est donc bien LaVine qui s’en ira décrocher son deuxième trophée consécutif, acquis par contre cette année au bénéfice d’un concours qui restera possiblement comme l’un des plus beaux… de l’histoire. Car à chaud c’est toujours difficile de comparer, mais on sait déjà tous que l’on vient de vivre ensemble un moment historique grâce à nos deux amis…

Zach LaVine reste donc le maître de la discipline mais il a trouvé avec Aaron Gordon un concurrent  plus que crédibles pour les prochaines années. Et en 2016, malgré tous les désaccords et les râleries de certains estimant que Gordie méritait peut-être le titre cette année, et bien en 2016, le boss s’appelle toujours Zach LaVine.

Les deux tentatives d’Andre Drummond

Les deux tentatives de Will Barton

 

Et, dans l’ordre, la folie que Gordon et LaVine viennent de nous faire vivre. A consommer avec un gant sur le front…

Puis l’œuvre d’art de la soirée :

Avant la révolte de Zach :

Et le dernier coup de couteau pour la win :

Voilà pour ce concours d’ores et déjà mythique, que l’on débriefera bien sûr en long, en large et en travers dès demain sur TrashTalk. En attendant on vous souhaite une bien belle journée, en vous souhaitant à tous d’avoir un jour ne serait-ce que 10%d u hang-time de ces messieurs… Et bravo Zach tiens. T’es un sacré phénomène toi…

Source vidéos : youtube

Source image : SportingNews

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top