All-Star Week-end

Soirée des upsets au All-Star Weekend : exactement ce qu’il fallait pour rebooster la NBA

All-Star

Peut-être que le docteur avait besoin de ça, tout simplement : une soirée sous le signe des surprises, histoire de relancer un peu le suspens lors du All-Star Weekend.

Cela faisait plusieurs années que le samedi soir montait en puissance, doucement mais sûrement, face à un All-Star Game transformé en balade de santé télévisée pour multimillionnaires en manque de sommeil : hier soir à Toronto, un vrai point d’exclamation a été donné par les vainqueurs des épreuves.

Une réaction un peu trop à chaud ? Peut-être, mais comme souvent lorsqu’on se retrouve au beau milieu de ce weekend de festivités. Car comme chaque année, malgré les efforts individuels réalisés et les leçons retenues du passé, on n’a pu s’empêcher de se redonner un peu d’espoir. De se dire que cette fois-ci, ce serait la bonne. Qu’on allait avoir droit à des beaux concours dans tous les sens, des favoris loin d’être sûrs de l’emporter, et un peu de challenge pour ceux qui seraient déjà annoncés large vainqueurs. La routine, assez triste d’ailleurs compte tenu des stars présentes lors de chaque All-Star Weekend et l’historique des différentes compétitions, mais la routine quand même. Combien de fois avons-nous réalisé une auto-hype exceptionnelle en notre fort-intérieur, au point de s’affirmer que le Dunk Contest serait officiellement de retour ? Combien de fois avons-nous affirmé en cachette qu’un record serait enfin tapé sur le concours de trois-points, ou que celui des meneurs nous offrirait un peu de neuf ? Année après année, cuvée après cuvée, le mécanisme se mettait en place avec pour habituel parcours émotionnel l’attente, la foi, le doute, puis la déception. Jusqu’à ce samedi, qui ne rentrera pas dans les grandes pages des livres d’histoire, mais pourra représenter un potentiel virage pour l’avenir.

Cela commençait justement avec Karl-Anthony Towns, sublime vainqueur du concours des… meneurs, le géant des Wolves venant à bout du suprême Isaiah Thomas qui partait pourtant confiant. Alors comme ça, les big men ont plus d’aisance que les guards balle en main ? En voyant DeMarcus Cousins, Draymond Green et Anthony Davis se jeter sur la pépite du Minnesota au moment de tamponner sa victoire, les sourires se comptaient par centaines avec une légion des baobabs qui bombait du torse en prenant possession du trône sur le parcours des bons dribbleurs. Une première surprise qui nous imposait forcément de devoir poser la question suivante, en vue de l’édition 2017 : et si les petits envoyaient l’arme nucléaire avec le trio Westbrook, Curry et Irving ? Pour répondre aux grands et éviter un doublé qui ferait mal aux puces, cela semble inévitable. Et c’est justement là-dessus que la NBA a touché le gros lot, réussissant à faire jackpot sur son nouveau format mélangeant intérieurs comme extérieurs. Pour un concours des meneurs qui ne bousculait pas les foules et servait davantage de passe-temps que de temps-fort, un déclic a peut-être été trouvé grâce à cette victoire historique. Un succès suivi par la chute de Stephen Curry sur le Mont Saint Sniper, son frère d’arme osant bousculer la hiérarchie en remportant le concours de trois-points édition 2016. Verra-t-on le MVP en titre une nouvelle fois sur cette compétition ? Difficile à dire, cependant la NBA trouvera prochainement son juste milieu, avec des All-Stars comme des jeunes qui feront de leur mieux sur cet événement devenu phare chaque samedi soir. Là aussi, le modèle semble s’affiner petit à petit.

Et pour finir, que dire ? Un des meilleurs concours de dunks de l’histoire, de toute évidence le meilleur de ces dernières années, et un duel historique entre deux phénomènes dont on parlera encore dans cinq à dix ans. Malheureusement, la réalité devra rattraper certains fans, qui aimeraient comme nous voir Zach LaVine et Aaron Gordon participer aux sept prochains Slam Dunk Contest, histoire d’assurer un haut niveau de compétition. Reverra-t-on le double champion en titre, pour un triplé légendaire ? Et que dira le marsupial d’Orlando s’il apprend que ZL sera à nouveau présent ? Quelle que soit la future réponse, une des nouvelles les plus attendues de l’année prochaine, le bien aura été fait ce samedi. En proposant un tel degré de réussite et de créativité, les deux garçons ont redonné un coup de jus tant désiré par la NBA autour de ce concours. On avait eu droit à toutes les variantes possibles et imaginables, avec ou sans juges, avec ou sans matériel, avec ou sans suspens et avec ou sans essais supplémentaires : l’édition 2016 du Slam Dunk Contest restera gravée à jamais dans les plus beaux bouquins d’histoire, et pour un événement qui sert de vitrine internationale à la NBA, c’est exactement ce qu’il fallait.

Il sera extrêmement compliqué de faire encore mieux, encore plus surprenant, plus engagé et plus kiffant que ce trio d’événements proposé ce weekend à Toronto. Adam Silver peut cependant dormir tranquille, ses athlètes ont fait le boulot pour les mois à venir : le samedi soir du All-Star Weekend, un moment tout simplement immanquable.

Source image : Montage CBS Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top