Les Sophomores

TrashTalk Sophomore Award – Janvier : Rodney Hood prend la tête des faire-valoir d’Andrew Wiggins

Après une saison d’adaptation au rythme et au jeu NBA, les sophomores attaquent leur deuxième exercice avec comme espoir de confirmer le potentiel aperçu, franchir un premier palier dans leur carrière. Et pour ceux qui ont déçu, l’objectif sera de montrer que leur réputation n’était pas surfaite à leur sortie de la fac. 

On sent du mieux ce mois-ci chez les sophomores avec des joueurs enfin un peu plus dignes de leur rang. Il faut maintenant confirmer et même faire toujours plus, au risque de retomber dans les travers de la saison dernière pour la promotion 2014.

Place Sophomore Bilan du mois

 10

(entrée)

Clint Capela sophomore suisse clint capela

Stats du mois : 6,7 points à 50,6%, 6,5 rebonds, et 1,2 contre en  21,9 minutes

Stats de la saison : 7,5 points à 56,6%, 6,9 rebonds, et 1,2 contre en 21,4 minutes

Mention : neutre, comme tout Suisse qui se respecte.

Voir coup de projecteur

 9

(retour)

Gary Harris 
Gary Harris ombre sophomore

Stats du mois : 12,2 points à 47,5%, 41,8% du parking, 2,6 rebonds, 1,7 passe en  32,3 minutes

Stats de la saison : 11,3 points à 46,4%, 38% du parking, 2,7 rebonds, 1,8 passe en  30,5 minutes

Mention : regardez moi j’existe

Pas de grosse star aux Nuggets, et pourtant Gary Harris semble toujours évoluer dans l’ombre. De qui, on ne sait pas trop, mais il ne soulève pas l’enthousiasme, si ce n’est celui de son coach qui est satisfait de son taf des deux côtés du parquet. Pourtant, avec Emmanuel Mudiay il pourrait bien former un futur backcourt très solide et complémentaire dans les Rocheuses.

 8

(-)

T.J. Warren 
t.j. warren sophomore unidimensionnel

Stats du mois : 9,5 points à 45,8%, 34,8% du parking, 2,2 rebonds en 23,7 minutes

Stats de la saison : 11 points à 50,1%, 40% du parking, 3,1 rebonds en 22,8 minutes

Mention : unidimensionnel

Sa franchise partant à la dérive, les jeunes gagnent du temps de jeu. En particulier Devin Booker à ses côtés, qui capte un peu plus la lumière que lui ces derniers temps. Il faut dire que le rookie pèse déjà plus que lui dans tous les domaines y compris le scoring qui est censé être son point fort. Le seul d’ailleurs. Malheureusement, sa saison s’arrête ici à cause d’une fracture du pied droit.

 7

(régression)

Nerlens Noelnerlens noel amar'e stoudemire sophomore

Stats du mois : 10,9 points à 60,7%, 9,1 rebonds, 1,6 interception et 2,3 contres en 28,6 minutes

Stats de la saison : 10,7 points à 52,4%, 8,3 rebonds, 1,6 interception et 1,5 contre en 29,2 minutes

Mention : Amar’e Stoudemire du pauvre

On l’avait laissé un peu en galère le mois dernier, à l’image de sa franchise. Et Bizarrement, les Sixers vont mieux et ça suit pour le sophomore, avec plus d’impact au rebond et en défense. Mais surtout une très bonne entente avec Ish Smith quand il s’agit de jouer le pick and roll, pour le plaisir de Mike D’Antoni qui se prend à rêver de ses jours passés à observer Steve Nash et Amar’e Stoudemire. Dommage pour Nerlens Noel, il n’est pas le seul à faire mieux en janvier et il recule donc légèrement dans notre classement.

 6

(progression)

Jabari Parker Jabari parker sophomore

Stats du mois : 12,9 points à 52,6%, 5,8 rebonds et 1,8 passe en 33,4 minutes

Stats de la saison : 11,4 points à 48,8%, 4,7 rebonds et 1,4 passe en 28,3 minutes

Mention : maitre sévère

Un peu comme les Bucks, Jabari Parker nous laisse sur notre faim. On sent de la bonne volonté – en particulier en défense où il fait des efforts malgré ses limites -, on sent qu’il taffe, mais ça ne décolle pas. Alors oui, sa saison est correcte, surtout pour un mec qui s’est niqué le genou il y a un peu plus d’un an. Mais on attend tellement mieux. Où est le mec qui devait concurrencer Andrew Wiggins dans cette génération ?

 5

(régression)

Zach LaVine 
Zach Lavine sophomore

Stats du mois : 10 points à 49,6%, 43,8% du parking, 2,7 rebonds et 2,9 passes en 21,5 minutes

Stats de la saison : 12,7 points à 43,9%, 34,5% du parking, 3 rebonds et 3,1 passes en 23,5 minutes

Mention : Dunk avec les loups

Dans la saison merdique des Wolves, Zach LaVine offre un peu de réconfort avec son compère Wiggins, même si sa maitrise des fondamentaux demeure une énigme. Alors oui, il est capable de scorer comme lors de son record en carrière (35 points) face à OKC. Mais si Sam Mitchell a diminué son temps de jeu, ce n’est pas seulement de l’incompétence de la part du coach, mais bien parce que le sophomore n’a pas toujours tout compris au basket. Du léger mieux en fin de mois.

 4

(-)

 Elfrid Payton
elfrid payton choucroute sophomore

Stats du mois : 9,9 points à 42,5%, 50% du parking, 2,9 rebonds, 5,2 passes et 0,9 interception en 28,3 minutes

Stats de la saison : 11,2 points à 42,9%, 35,6% du parking, 3,5 rebonds, 5,8 passes et 1,3 interception en 29,6 minutes

Mention : Choucroute

Le bon début de saison du Magic n’est plus qu’un lointain souvenir, et il pourrait en devenir de même de la campagne d’Elfrid Payton si d’aventure l’année 2016 devait continuer sur le même rythme que janvier. Heureusement pour lui, il avait pris de l’avance lors des mois précédents, mais il pourrait vite dégringoler dans les semaines à venir, surtout s’il ne justifie pas par de meilleures performances individuelles et collectives son horrible coupe de cheveux.

3

(régression)

Jordan Clarkson
jordan clarkson sophomore

Stats du mois : 16,1 points à 40,3%, 29,8% du parking, 4,2 rebonds, 2,8 passes et 1 interception en 23,6 minutes

Stats de la saison : 15,2 points à 43,7%, 31,1% du parking, 3, rebonds et 2,5 passes et 1,1 interception en 32,1 minutes

Mention : Bon élève

Alors que les déboires des jeunes Lakers avec le professeur Byron Scott font régulièrement la une (coucou Julius et D’Angelo), Jordan Clarkson continue d’assurer sa part du travail, sans faire parler de lui. Mieux, ses stats sont même en progrès alors que son temps de jeu reste constant. La seule valeur sûre de l’effectif Pourpre et Or.

 2

(progression)

Rodney Hoodrodney hood sophomore

Stats du mois : 18,6 points à 45,7%, 46,2% du parking, 3,8 rebonds, 2,6 passes  en 32,4 minutes

Stats de la saison : 14,2 points à 42%, 36,4% du parking, 3,2 rebonds, 2,7 passes  en 30,7 minutes

Mention : numéro 1 du mois

voir coup de coeur

 1

(-)

Andrew Wiggins andrew wiggins sophomore

Stats du mois : 20,2 points à 47,6%, 3,5 rebonds, 2,1 passe en  35 minutes

Stats de la saison : 20,5 points à 44,6%, 3,7 rebonds, 1,8 passe en 35,1 minutes

Mention : Loup gentil

Être le meilleur des sophomores, c’est bien. Mais pas forcément très compliqué. Faire gagner son équipe, c’est mieux. Et c’est là qu’on attend maintenant Andrew Wiggins, pour qu’il bascule dans la catégorie des stars de la Ligue. Mais pour l’instant les Wolves calent complètement et les progrès ne viennent pas. S’il n’est pas le seul responsable, on ne peut pas laisser passer de tels résultats pourris pour les Wolves.

Coup de coeur : Rodney Hood

Avec l’absence durant plusieurs semaines de Derrick Favors, Rodney Hood a passé la vitesse supérieure pour s’affirmer comme un futur cadre de l’équipe et en tout cas un élément incontournable du cinq majeur sur l’aile aux côtés de Gordon Hayward. Alors que l’ailier fort squattait l’infirmerie, il a envoyé 16,3 points à 39,1% de loin et ses chiffres sur janvier sont encore meilleurs. Et le tout en jouant avec Raul Neto comme meneur titulaire. Autant dire personne. Comme en plus il a clairement progressé en défense, il s’intègre parfaitement dans le collectif mis en place par Quin Snyder. Un gros cœur avec les doigts pour lui en ce début d’année.

Coup de projecteur : Clint Capela

Pas de coup de gueule ce mois-ci, on en a marre de tailler toujours les mêmes costards. Et puis en plus de Rodney Hood félicité ci-dessus, on s’est dit que Clint Capela méritait un petit mot sympa de notre part. Parce que si la saison de Houston est en dessous des attentes, le Suisse n’a pas grand chose à se reprocher. Entre les soucis physiques de Dwight Howard et ceux de Donatas Motiejunas, le sophomore a pu gratter un temps de jeu plus conséquent cette année, avec entre autres 35 titularisations sur 47 matchs. De quoi gonfler les stats, mais surtout montrer qu’il a toute sa place dans la rotation, même avec le retour de Josh Smith au Texas. C’est bien petit, continue !

Bon allez, on place quand même un petit tacle à Nikola Mirotic l’inconstant tout en demandant également que les 14 minutes de la saison rookie de Julius Randle soient annulées afin de le considérer comme novice cette année et donc être plus clément avec lui. Rendez-vous le mois prochain pour constater que personne ne pourra déloger Andrew Wiggins chez les sophomores.

*Stats au 30/01/2016

Source image :  Getty Images


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top