6ème Homme

6ème Homme – Novembre : Ryan Anderson décoche flèche sur flèche, Schröder les esquive…

Nous voici arrivés tout doucement au quart de la saison régulière et certains artificiers ont su tirer leur épingle du jeu sur ce mois de novembre riche en surprises et en rebondissements. Qui a brillé, qui n’a su saisir sa chance ? On voit tout cela dans le détail !

Place 6ème homme Bilan du mois
 10 Gerald GreenWizards Heat Basketball

Stats : 9,9 points et 3,3 rebonds en 23,1 minutes sur 8 matchs

Mention : Monsieur “Je-prends-feu-quand-je-le-décide”

Quand il n’a pas de problèmes à exercer pleinement sa profession, l’ami Gerald se fait plaisir en arsouillant à tout-va dès son entrée sur les parquets. Et lorsqu’il s’aperçoit qu’il a la main chaude, cela donne une jolie perf à 25 points au Madison Square Garden, illustre temple des rêves. Un trublion à toujours guetter de très près en rapport avec les résultats obtenus de sa franchise du Heat. Affaire à suivre donc…

 9 Rodney StuckeyRodneyStuckeyInterestedinBullsHN-150x150 

Stats : 9,1 points, 3,3 rebonds et 2,1 passes décisives en 22,8 minutes sur 8 rencontres lui aussi

Mention : La force tranquille

Si les Pacers semblent marcher sur l’eau ces temps-ci, ce n’est pas seulement grâce à leur messie Paul George. Bien au contraire, des hommes moins dans la lumière mais tout aussi utiles œuvrent dans son ombre afin que la machine ne s’enraye point. Stuckey fait partie de ce groupuscule-là, le vétéran apportant son expérience et quelques tirs adéquats au travail commun.

 8 Dennis SchröderJoe_Crawford_Dennis_Schroder_2015-150x150 

Stats : 9,5 points, 4,8 passes et 2,5 rebonds en 22,1 minutes

Mention : Allergique au syndrome “Poulidor”

On le sait pertinemment : la pépite allemande veut plus mais ce désir pulsionnel l’a mis un tantinet hors de lui ce mois-ci. Sa relation avec Jeff Teague est loin d’être idyllique et, semble-t-il, les langues se sont déliées. Ses stats en légère baisse ne sont pas anodines à l’irrégularité dont font actuellement preuve les Atlanta Hawks au grand complet. La montée en température aussi soudaine qu’inacceptable de Kyle Lowry dans le money time la nuit dernière à domicile en est la parfaite illustration…

 7 Enes Kanterenes_kanter_070915-150x150 

Stats : 11,9 points à 100 % à trois-points, 8,1 rebonds en 20,8 minutes

Mention : Métro-boulot-dodo

Très beau mois réalisé par le Ke-Tur de 23 piges ! Bosseur et prolifique, il a gracieusement accepté son nouveau rôle au sein d’une franchise dynamique, un rôle qui lui va aujourd’hui comme un gant. Son engagement défensif demeure à être amélioré donc on ne fera aucune référence au “Glove” de Gary Payton en l’occurrence, à aucun moment ! Pour le reste, Kanter charbonne et c’est une excellente nouvelle pour Billy Donovan et consorts.

 6 Manu GinobiliDunk-Manu-Ginobili-sur-Chris-Bosh-150x150

Stats : 10,8 points, 2,8 offrandes et 3,3 rebonds en 21 minutes

Mention : Terminator Genisys

Les parties interminables de belote et les promenades en fauteuil près du lac attendront : cure de jouvence pour un “El Manu” volontaire sur le banc de Spurs qui enchaînent les victoires en évitant de tomber dans les pièges de la sénilité. L’Argentin prend toujours autant d’initiatives et, jusqu’ici, tout baigne pour sa pomme !

 5 Andre Iguodalaandre-iguodala-nba-boston-celtics-golden-state-warriors-150x150

Stats : 8,9 points à 50 % du parking, 3,9 passes et 4,1 rebonds en 28 minutes

Mention : Membre actif de l’Agence Tous Risques

“Iggy” se faufile dans les défenses, gigote derrière un tir ouvert marqué, s’étonne de rentrer des buzzer-beaters au terme d’actions miraculeuses, sauve ses partenaires dès qu’il le faut, excelle dans tous types de domaines et de surfaces… Andre Iguodala, dans toute sa splendeur. #HommeAToutFaireToutLeTemps

 4  Mario Chalmers
mario-chalmers-photo-330662608

Stats : 9 points, 2,9 passes et 2,1 rebonds en 19,7 minutes

Mention : Renaissance du Top 10 meneur de la Prophétie ?

Le voici, le Néo, le vrai, que recherchait sans relâche Morpheus…! A peine transféré de Floride, voilà que Mario Chalmers commence à entrevoir au loin le chemin périlleux qui le mènera au refuge bien gardé des Top 10 meneurs de la Ligue. Comique de répétition s’il en est, toujours est-il que l’ancien PG du Miami Heat se plaît à ravir dans son nouveau siège dans le Mississippi. Ses 29 points inscrits contre le Thunder il y a deux semaines parlent pour lui, et avec la manière.

3 Jamal CrawfordCrawford2-150x150

Stats : 12,1 points, 2,3 passes et 2,4 rebonds en 26,3 minutes

Mention : Ce trophée est le mien, à jamais !

Sans lui, ce trophée n’aurait pas la même saveur. En effet, notre Jamal national est toujours présent, là, quelque part, partout dans cette éternelle course au Sixième Homme de l’Année. Alternant cependant le chaud et le froid cette saison, ses statistiques personnelles restent tout à fait correctes pour celui que n’on surnomme de manière amicale le “Benjamin Button de Seattle”.

 2 Victor Oladiponbalive16_victor_oladipo-150x150

Stats : 13,5 points, 5,2 rebonds, 3,7 caviars en 29,3 minutes

Mention : Mutation payante dans le bureau d’à côté

Scott Skiles a tranché il y a peu : sur le banc, le Victor ! Et mine de rien, cette astreinte en apparence n’en serait pas une tant l’ancien Hoosier de la fac d’Indiana se régale en ce moment. 24 unités contre les Knicks, 17 sur Milwaukee et enfin 19 face aux Celtics, histoire de clôturer le mois en beauté. A continuer dans cette voie !

 1 Ryan AndersonRyan-Anderson-150x150

Stats : 18,5 points à 46,3 % au tir dont près de 40 % du parking, 6,6 rebonds en 32,6 minutes

Mention : Feu à volonté !

Sans conteste, l’employé du mois dans cette catégorie. L’ami Ryan s’est démené dans le but de redonner de la vie à des New Orleans Pelicans dans le dur depuis un début de saison des plus compliqués. Sortant de sa boîte à de multiples reprises, notamment face à San Antonio en antenne nationale, Anderson n’a pas manqué de titiller souvent la barre des 30 pions avec une belle réussite qui contente, rencontre après rencontre, la Louisiane tout entière.

Rendez-vous le mois prochain pour voir quelques têtes pourraient faire leur apparition ou se faire éjecter du classement pour cause de mauvais résultats ! 

Source image : Africa Top Sports / Bleacher Report


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top