MIP Rankings

MIP Rankings – Semaine 1 : qui succèdera à Jimmy Butler ? Qui sera le nouveau Hassan Whiteside ?

MIPRankings

Chaque quinzaine, faites le point avec nous sur ceux que l’on attendait pas forcément et qui ont envoyé leur vieilles lignes de statistiques à la poubelle pour en réécrire des toutes propres cette saison.

C’est l’un des trophées les plus appréciés et les plus disputés chaque année, celui qui fait la part belle aux contes de fées et aux opportunistes. Le MIP revient cette année avec de nouveaux favoris, mais c’est bien le côté imprévisible de ce classement qui le rend si excitant. Alors ouvrez grands vos yeux, car le All-Star de demain se cache peut-être dans le garbage time de ce soir.

On entame cette saison avec les principaux candidats à la succession de Jimmy Butler, même si nous ne sommes pas à l’abri de la percée d’un deuxième Hassan Whiteside d’ici quelques semaines. On le rappelle une dernière fois pour les plus pointilleux, les sophomores n’ont pas leur place dans ce classement et devront se retenir une année de plus avant d’exploser s’ils tiennent vraiment à ce trophée.

Giannis Antetokounmpo

Giannis Antetokounmpo

Source : Jeff Hanisch – USA TODAY Sports

Il va vraiment falloir apprendre à orthographier son nom de famille à celui-là, parce qu’il pourrait très vite se retrouver sur le dos d’un paquet de fans d’ici quelques mois. Le phénomène tout droit venu d’Athènes a bossé son physique pendant l’été avant de venir vendre du rêve au public lillois pendant l’Euro. Plus costaud mais toujours aussi habile balle en main, celui qui n’a même pas encore 21 ans a tout pour s’affirmer comme l’un des leaders de la jeune escouade des Bucks cette saison. La progression de Milwaukee pourrait être un obstacle pour le titre de MIP mais sa marge statistique en fait quand même l’un des grands favoris. Son début de saison le confirme, il va falloir compter sur l’homme à tout très bien faire dans ce classement !

Statistiques 2014-15 : 12,7 points, 6,7 rebonds, 2,6 assists et 0,9 interception à 50% au tir et 74% aux lancers en 31 minutes.

Otto Porter

Otto Porter

Source : http://www.chatsports.com/

Propulsé titulaire à Washington depuis le départ de Paul Pierce chez les Clippers, il a une vraie carte à jouer à la Maison Blanche cette année. Son temps de jeu va littéralement exploser et le troisième choix de la Draft de 2013 bénéficiera des conseils de John Wall et Bradley Beal au quotidien pour s’intégrer au mieux dans son nouveau rôle de starter. Bref, tous les feux sont au vert pour Otto Porter qui va enfin pouvoir s’épanouir au sein d’un groupe jeune et ambitieux où il pourra même venir donner des coups de main au poste 4 de temps en temps à l’image de « The Truth » lors des derniers Playoffs. Ses statistiques devraient monter en flèche et si les Wizards jouent encore les premiers rôles de la Conférence Est, alors il ne sera pas loin du compte en fin de saison.

Statistiques 2014-15 : 6 points, 3 rebonds, 0,9 assist et 0,6 interception à 45% au tir et 34% de loin en 19 minutes.

C.J. McCollum

CJ McCollum

Source : Jamie Francis – The Oregonian

En voilà un autre qui a profité des nombreux départs pendant l’été pour grimper dans la hiérarchie des Blazers. À Portland, C.J. McCollum n’est autre que la seconde option offensive derrière Damian Lillard. Et si les projections collectives sont plutôt maussades dans l’Oregon cette année, la campagne 2015-16 pourrait bien être celle du produit de Lehigh University avec des tickets shoot presque illimités et un rôle de scoreur déjà établi. Ne reste plus qu’à améliorer un peu ce pourcentage global en s’inspirant de sa réussite derrière l’arc et C.J. devrait représenter la hausse statistique la plus significative de la saison même si le bilan des Trail Blazers pourrait jouer contre l’arrière dans les votes finaux.

Statistiques 2014-15 : 6,8 points, 1,5 rebond, 1 assist et 0,7 interception à 44% au tir et 40% de loin en 16 minutes.

Andre Drummond

Andre Drummond

Source : USA Today

Depuis le déménagement de Greg Monroe à Milwaukee, « Dédé » a le champ libre dans la raquette et ça donne des statistiques totalement surréalistes comme ces 29 rebonds gobés face au frontcourt minimaliste des Pacers en début de saison. Le numéro 0 offre un point d’ancrage intéressant sous le panier et devrait se régaler au scoring. Face aux pivots de l’Est, il a une vraie chance d’être appelé pour disputer le match des étoiles à Toronto en février et ça pourrait aussi peser dans la balance au moment de récompenser la plus grosse progression de la saison. Si en plus les Pistons rallient les Playoffs avec leur style old-school, alors l’autre « AD » aura une bonne gueule de MIP en avril 2016.

Statistiques 2014-15 : 13,8 points, 13,5 rebonds, 0,7 assist et 1,9 contre à 51% au tir et 39% aux lancers en 30 minutes.

Rudy Gobert

rudy gobert

Source : http://www.bmag.fr

Meilleure progression de la deuxième partie de la saison dernière, le frenchie a peut-être déjà laissé passer sa chance de remporter ce trophée. Mais l’ancien Choletais n’est plus un sophomore et son statut a changé au sein de la franchise mormone. La nouvelle tour de contrôle du Jazz en défense fait même figure d’outsider pour le titre de meilleur défenseur de la ligue et ses contres tous plus irrespectueux les uns que les autres pourraient encore résonner dans l’esprit des votants dans un an. Avec un plus gros temps de jeu et une place indiscutable dans le cinq de départ, Rudy devrait porter encore plus haut les couleurs de la France cette année avec ses bras interminables. Objectif : s’incruster dans les discussions pour le All-Star Game et qualifier Utah en Playoffs, on prendra le reste comme du bonus.

Statistiques 2014-15 : 8,4 points, 9,5 rebonds, 1,3 assist et 2,3 contres à 60% au tir et 62% aux lancers en 26 minutes.

Hassan Whiteside

Hassan Whiteside

Source : Bleacher Report

Seconde grosse surprise de l’édition 2014-15, le pivot revient avec plus de temps de jeu pour prouver que tout ceci n’était pas du flan. Plus de minutes et donc plus de grosses bâches et de rebonds pour l’ancien random du championnat libanais en Floride, où le Heat est en mission rédemption cette année. Et pourquoi pas taquiner aussi une place à Toronto en février ? Quand on voit la concurrence sous les paniers à l’Est, tout est possible et « Côté Blanc » n’est plus juste un phénomène de passage mais bien le titulaire d’un poids lourd de la Conférence. Des statistiques en hausses et plus de victoires collectives, Whiteside peut-il faire mieux que sa quatrième place au classement du MIP cette année ? Potentiellement oui.

Statistiques 2014-15 : 11,8 points, 10 rebonds, et 2,6 contres à 63% au tir et 50% aux lancers en 24 minutes.

Bradley Beal

Bradley Beal

Ned Dishman – Getty Images

Last but not least, l’acolyte de Jean Mur dans le backcourt des Wizards a la dalle pour sa dernière année de contrat. L’arrière à la langue toujours bien pendue est resté en mode Playoffs et ça risque de canarder dans tous les sens au Verizon Center cette saison. Première option offensive de la capitale devant un John Wall plus polyvalent à la mène, il ne va pas trop falloir lui en promettre sous peine de repartir avec des valises bien pleines. Attention quand même d’en garder un peu dans le réservoir jusqu’au printemps, mais on valide cette attitude toute l’année ! On n’ose même pas imaginer ce que ça peut donner avec un Kevin Durant…

Statistiques 2014-15 : 15,3 points, 3,8 rebonds, 3,1 assists et 1,2 interception à 43% au tir et 41% de loin en 33 minutes.

C’est tout pour ce tour des grosses cotes de la saison. On vous conseille quand même de rester vigilent et de bien poncer 2K pendant vos week-ends, le prochain MIP se cache peut-être en fin de rotation avec son 60 de moyenne. Quant à nous, on se donne rendez-vous dans deux semaines pour un premier constat des gros coups de chaud de ce mois de novembre.

Source image : Montage via Benny Sieu – USA TODAY Sports, www.lapresse.ca, Craig Mitchelldyer – USA TODAY Sports et Alex Brandon – Associated Press.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top