Les Sophomores

TrashTalk Sophomore Award : focus sur les candidats au titre de meilleur seconde année de la Ligue

sophomore

Après une saison d’adaptation au rythme et au jeu NBA, les sophomores attaquent leur deuxième exercice avec comme espoir de confirmer le potentiel aperçu, franchir un premier palier dans leur carrière. Et pour ceux qui ont déçu, l’objectif sera de montrer que leur réputation n’était pas surfaite à leur sortie de la fac. 

S’il n’existe pas de trophée remis officiellement par la Ligue pour ces joueurs, nous suivrons tout de même avec attention les deuxièmes années pour décerner au meilleur d’entre eux le titre honorifique de TrashTalk Sophomore of the Year. Pour cette première édition, voici les favoris au départ de cette course à la récompense.

Place Sophomore Bilan et attentes
 10 Langston GallowayGalloway-Langston

Stats 2014-15 : 11,8 points à 39,9% dont 35,2% du parking, 3,3 passes et 4,2 rebonds en  32,4 minutes

Mention : Jordan Clarkson des Knicks

Attentes : La concurrence à la mène des Knicks n’est pas exceptionnelle, entre un José Calderon qui parait cramé et un Jerian Grant encore jeune qui découvre la NBA, Langston Galloway doit s’imposer comme le titulaire du poste et poursuivre sur sa lancée. La confirmation qu’il est une bonne pioche pour Big Apple qui a misé sur lui l’an dernier alors que personne n’avait voulu de lui le soir de la Draft

 9  Jordan ClarksonJordan Clarkson

Stats 2014-15 : 11,9 points à 44,8% dont 31,4% du parking, 3,5 passes et 3,2 rebonds en 25 minutes

Mention : Langston Galloway des Lakers

Attentes : Après avoir été la bonne surprise à L.A. la saison dernière, il va devoir faire face à l’arrivée de D’Angello Russell, un rookie avec une cote bien plus élevée que la sienne. Et si la meilleure solution pour les 2 étaient de cohabiter pour faire face à la menace des arrières croqueurs des Lakers et s’imposer comme le backcourt du futur chez les Angelinos.

 8  Marcus SmartMarcus Smart

Stats 2014-15 : 7,8 points à 36,7% dont 33,5% du parking, 3,1 passes et 3,5 rebonds en 27 minutes

Mention : Va donc me soigner cette vilaine peau

Attentes : Dans une équipe des Celtics qui espère retourner en Playoffs après une apparition inattendue l’an dernier, Marcus Smart jouera les pitbulls avec Avery Bradley avant de laisser Isaiah Thomas finir les meneurs adverses de l’autre côté du parquet. En attendant plus justement de la part du sophomore en attaque, la nouvelle étape dans sa carrière.

 7  Aaron GordonAaron Gordon

Stats 2014-15 : 5,2 points à 44,7%, 0,7 passe et 3,6 rebonds en 17 minutes

Mention : Flash Hotcher

Attentes : Freiné l’an dernier par une blessure, il n’a jamais réussi à trouver une place majeure dans la rotation du Magic. Avec Scott Skiles, son rôle devrait être plus important car le nouveau coach d’Orlando compte s’appuyer sur les qualités athlétiques de l’ailier en défense et pour apporter des paniers faciles en transition. A lui d’en profiter et de nous montrer qu’il vaut bien mieux que ce qu’on a pu entrevoir l’an dernier.

 6  Julius RandleJulius Randle

Stats 2014-15 : 2 points, une fracture en 14 minutes

Mention : Rookie moins le quart

Attentes : voir le coup de projecteur.

 5  Nikola MiroticNikola Mirotic

Stats 2014-15 : 10,2 points à 40,5% dont 30,5% du parking, 1,2 passe, 4,9 rebonds et pas mal de air-défense en 20,2 minutes

Mention : La barbe ne fait pas le hipster, ni le James Harden

Attentes : Après avoir été régulièrement bridé par Thibodeau l’an dernier a) parce qu’il était rookie b) parce qu’il ne sait pas défendre,  Nikola Mirotic change de statut cette saison. En effet, Fred Hoiberg en fait son titulaire à côté de Pau Gasol. De quoi scorer à foison. Avec son expérience en Europe et ses qualités, “Threekola” doit se rapprocher d’un niveau All-Star.

 4  Jabari ParkerJabari Parker

Stats 2014-15 : 12,3 points à 49,0%, 1,7 passe et 5,5 rebonds en 29,5 minutes

Mention : Genou fabriqué dans l’Illinois. Comme celui de Derrick Rose.

Attentes : Stoppé net dans son élan par une rupture des ligaments, Jabari Parker va reprendre la saison en douceur avec un Jason Kidd qui ne prendra pas de risque avec son sophomore. Le numéro 2 de la Draft 2014 s’imposera-t-il comme l’arme offensive prioritaire des Daims avec l’arrivée de Greg Monroe et l’explosion attendue de Giannis ? A lui de nous le prouver.

3  Elfrid PaytonElfrid Payton

Stats 2014-15 : 8,9 points à 42,5%, 6,5 passes, 4,3 rebonds et l’une des pires coiffures de la Ligue en 30,4 minutes

Mention : Rendez-vous chez le coiffeur

Attentes : Dans une équipe du Magic jeune et qui prend une nouvelle direction sous les ordres de Scott Skiles, Elfrid Payton va avoir les clefs du jeu. Son entente avec Victor Oladipo sur les lignes arrières sera la clef de la réussite au pays de Mickey. Il faudra aussi qu’il pense à s’acheter un tir pour ne pas devenir un boulet en attaque pour son équipe.

 2 Nerlens NoelNerlens Noel

Stats 2014-15 : 9,9 points à 46,2%, 8,1 rebonds, 1,8 interception et 1,9 contre en 30,8 minutes

Mention : Redoublant

Attentes : Drafté en 2013 mais absent des parquets avant la saison dernière, Nerlens Noel a fini en trombe l’exercice précédent. Il doit maintenant s’affirmer comme un des meilleurs défenseurs de la Ligue tout en prenant plus de charge offensive sur ses épaules. Cela peut être facilité par la présence de Jahlil Okafor qui l’accompagnera dans la raquette des Sixers et qui pourrait vite attirer les prises à deux. Du pain béni pour les joueurs qui l’entoureront.

 1 Andrew WigginsAndrew Wiggins

Stats 2014-15 : 16,9 points à 43,7% dont 31% du parking, 2,1 passes, 4,6 rebonds et une carotte par LeBron et les Cavs puis un titre de ROY en 36,2 minutes

Mention : Major de promo

Attentes : 1er choix de la Draft, MVP du Rising Stars Challenge et meilleur rookie, la prochaine étape est de devenir le patron des Wolves et se rapprocher du statut de All-Star. Cela passera par de la régularité, plus d’intensité et de concentration, des victoires et du leadership. Le taulier de la promo 2014.

Coup de projecteur : Julius Randle

Avec seulement 14 minutes passées sur le parquet l’an dernier, Julius Randle est le moins expérimenté des sophomores, mais pas le moins attendu. Les Lakers n’ont pas beaucoup d’ambition pour cette saison même si Byron Scott est capable de viser le titre dans son cerveau malade. Pour autant, il faut commencer à songer à l’après Kobe du côté de L.A. et Julius Randle doit y jouer un rôle prépondérant en s’imposant comme un joueur majeur dès cette saison. Avec Roy Hibbert pour s’occuper du plus gros des tâches défensives dans la raquette avec lui, le duo peut former une doublette complémentaire et intéressante. Pas de quoi s’enflammer et rêver de gloire, mais de quoi permettre au sophomore de montrer son talent en attaque. Mature pour son âge, solide dans sa tête comme l’a prouvé sa réaction aux provocations de Kevin Garnett en ce début de saison, on a hâte de le voir contribuer de manière consistante. Un double double de moyenne sur la saison, pourquoi pas ?

Le décor est planté, à ces jeunes joueurs de sortir les crocs et montrer leur potentiel. On ne cache pas que pour certains la première année a été décevante, on attend de voir ce que ces gars ont dans le ventre. On surveillera également les Zach LaVine, Noah Vonleh, Doug McDermott ou encore Rodney Hood. Et vous, quel est votre favori pour le titre de sophomore de l’année ?

 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top