Summer League

Pop peut faire ses valises : Becky Hammon devient la première femme à gagner la Summer League

Becky Hammon était la première femme à coacher une équipe NBA lors de cette Summer League 2015, elle devient également la première femme à remporter ce tournoi au terme d’une finale disputée face aux Phoenix Suns (93-90).

Cette nuit marquait déjà la fin de cette Summer League de Las Vegas et le constat est simple : auteurs de la meilleure free agency de l’été, les Spurs ont faim de victoire et de titre. Pas de LaMarcus Aldridge, de David West ou encore de Kawhi Leonard ici, mais Kyle Anderson – le MVP du tournoi – et Jonathan Simmons ont mené la meute « black and silver » sur le toit du Ceasars Palace de Las Vegas. Treveon Graham est venu compléter leur 15 et 23 points respectifs avec 22 unités pour permettre à San Antonio de prendre le meilleur sur une belle équipe de Phoenix portée par un Mike James qui vient peut-être de s’assurer un contrat pro la saison prochaine grâce à une nouvelle grosse performance (32 points à 10/18 au tir dont 3/6 du parking du Thomas and Mack Center ainsi que 8 rebonds, 4 assists et 3 interceptions).

Tout avait pourtant bien commencé pour les hommes du désert qui prenaient rapidement une dizaine de points d’avance dans le premier quart-temps (21-11) mais c’était sans compter sur le caractère de Becky Hammon qui a su piquer ses joueurs au vif pour ne pas laisser cette finale lui échapper. Les Spurs effectuent un beau rapproché dans le deuxième acte avant de prendre l’avantage dans le milieu du troisième quart-temps grâce à l’agressivité de Simmons vers le cercle (56-47). Les coéquipiers de T.J. Warren (17 points) n’ont pas dit leur dernier mot et recollent avant le début des dix dernières minutes de compétition à Las Vegas. Tout de suite, Graham plante des banderilles assassines jusqu’à offrir 14 points d’avance aux Texans à trois minutes du buzzer (79-65). Mike James entretiendra l’espoir des fans des Suns jusque dans les ultimes secondes mais Hammon tient bien son tout premier titre en tant qu’entraîneur NBA.

« Si vous m’aviez dit en 1999, lorsque je jouais un tournoi universitaire ici au Thomas and Mack Center que 16 ans plus tard je serai de nouveau ici en train de coacher les Spurs dans un match de Summer League, je vous aurais demandé d’arrêter de boire. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. »

Les adversaires des Spurs sont prévenus, San Antonio ne sera pas là pour rigoler cette saison encore et la franchise possède un staff de qualité ainsi que de nombreux jeunes talents que l’on pourrait voir de plus en plus du côté du AT&T Center à l’instar de Kyle Anderson qui n’est autre que le back-up de Kawhi Leonard dans la rotation de Gregg Popovich. Bientôt, “Pop” pourra laisser sa franchise à Becky Hammon pour prendre quelques RTT au cours de la saison régulière, sympa non ?

Source : ESPN

Source vidéo : Youtube

Source image : John Locher – AP via The Chicago Tribune


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top