Summer League

Jahlil Okafor contre Kristaps Porzingis : retour vidéo sur un duel de géants en Summer League

Le numéro 3 contre le numéro 4 ! La Draft 2015 aura été marquée par l’arrivée d’intérieurs talentueux, notamment côté Knicks et Sixers qui ont accueilli deux géants en duel hier soir : Kristaps contre Jahlil, on revient sur l’affrontement.

La Summer League ? Pas forcément le meilleur des baromètres pour juger des joueurs, des résultats collectifs et des questions d’attitude. Dans cet espèce de tournoi mi-jungle mi-Pole Emploi, les deux gamins devaient cocher uniquement quelques cases. Jouer dur, ne pas se blesser et montrer quelques actions d’éclat pour valider leur place à la Draft. Et si l’intérieur des Sixers n’a pas mis longtemps avant de s’illustrer devant les caméras, lui qui jouait déjà lors de la League de Salt Lake City, celui des Knicks a doucement pris confiance pour finalement offrir un vrai bon match face à son copain de la cuvée 2015. Les statistiques ne sont certes pas les mêmes (18 points, 6 rebonds, 5 fois contré, 4 balles perdues et 4 fautes à 8/18 pour Okafor – 9 points, 3 rebonds, 3 passes, 7 fautes et 3 contres pour Porzingis) mais quelque part, les rôles non plus. D’un côté, Jahlil a continué à faire vibrer la foule grâce à ses moves offensifs d’une qualité rare pour son âge, entre sa capacité à jouer des deux mains et sa fluidité dans son jeu de jambes. De l’autre, Kristaps a distribué de bonnes passes, montré une certaine ténacité en défense et serré les dents malgré ses soucis à la hanche, tout en exposant ce remarquable fouetté de poignet à l’extérieur.

On aura l’occasion de retrouver les deux hommes à de nombreuses reprises par la suite, eux qui font partie de la même division (Atlantique) et se joueront donc à 4 reprises chaque année. Si le duel en tête d’affiche de la Draft 2015 opposait Jahlil à Karl-Anthony Towns, c’est bien celui avec Kristaps qui sera intriguant à suivre dans les prochains mois, eux qui auront des rôles bien différents dans leurs franchises respectives. Une chose est sûre, quoi qu’il en soit : le talent est bien là, surtout offensivement. Reste à savoir s’ils pourront connaître la barre des 30 victoires cette saison…

Source image : Twitter


2 Commentaires

2 Comments

  1. TrainO1

    15 juillet 2015 à 9 h 49 min at 9 h 49 min

    Dans ce que je vois des deux résumés, c'est surtout que Okafor n'a presque pas marqué lorsque Porzingis était en défense sur lui… Please melo joue plus collectif l'année prochaine

  2. Hard_PoK

    17 juillet 2015 à 14 h 30 min at 14 h 30 min

    Je l'aime bien ce Laiton. A suivre

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top