Summer League

Summer League, bilan des petits génies : Myles Turner, Jahlil Okafor et Dante Exum s’énervent

Tous les matins, on fait le point ! Retrouvez les copains qui ont assuré sur leur match de Summer League, ceux qui ont davantage galéré et devront se rattraper le plus vite possible. Format simple : zoom sur les jeunes draftés et les sophomores.

Team Beaux-gosses

# Le duo Dante Exum – Rodney Hood : 43 points, 15 rebonds et 9 passes, à 14/28 au tir. Victoire 100-82 contre les Celtics.

Avant de commencer quelque explication qu’il soit, on va prier pour la pépite australienne car elle s’est flinguée la cheville en toute fin de rencontre. Un gros coup de chaud pour le Jazz qui avait joui pendant toute la partie, en voyant notamment Dante étaler sa confiance en ses nouvelles capacités, ainsi que les 5-6 kilos de muscles ajoutés cette année. Responsabilisé et poussé par le public, Exum a régalé et n’a jamais semblé aussi agressif. Il a formé un superbe duo avec Hood et Rudy Gobert n’en a pas loupé une miette au premier rang : on attend le bilan du staff médical mais c’est ce phénomène-là que le Jazz voulait drafter l’an passé. Un corps d’arrière avec une belle vision du jeu et des qualités athlétiques folles, Boston n’avait aucune solution en face même si Marcus Smart a noirci la feuille (26 points, 5 rebonds et 8 passes mais 6/20 au tir).

# Le duel Justise Winslow – Stanley Johnson :  17-4-1 pour le premier, 14-7-2 pour le second. Victoire 78-73 pour Miami.

Sans vouloir manquer de respect à Hezonja, les deux meilleurs ailiers de la Draft 2015 s’affrontaient hier soir. Et les deux garçons ont répondu présent en se défendant la majeure partie de la rencontre, ce qui a donné un petit bonus d’électricité dans l’air. D’un côté, Winslow a continué à montrer sa belle agressivité en provoquant un wagon de lancers, sans oublier ses partenaires qu’il arrive à trouver systématiquement sur pénétration. Seul problème, défendu par Johnson il n’a pas pu être aussi adroit que voulu (5/15), car le tank des Pistons est redoutable dans sa moitié de terrain. Encore trop fou-fou balle en main, rapidement en panique lorsqu’il est doublé, Stanley a quand même réalisé un match complet et les deux garçons offriront de très belles confrontations dans les années à venir.

# Les bigs, Jahlil Okafor et Myles Turner : 20-9-2 pour le premier, 13-9 et 6 contres pour le second. Défaite pour les deux jeunes.

On attendra les débuts de Porzingis, Cauley-Stein et surtout Towns pour commencer un premier classement, mais les grands qui jouent à la Summer League d’Orlando n’aiment pas traîner des pieds. Comme évoqué ici, le pivot des Sixers a envoyé une copie bien grasse pour sa première sortie médiatisée, et s’il aura besoin de mieux faire pour offrir la victoire aux siens, les fans de Philly sont repartis pour la plupart avec le sourire. Quant aux Pacers, Larry Bird a peut-être délogé une nouvelle pépite en milieu de premier tour. Même si on se répète chaque année qu’il ne faut pas se baser sur la SL pour juger un joueur, Turner semble à l’aise des deux côtés du terrain et pourrait vite faire de l’ombre au combo Lavoy-Mahinmi. Du contre, du petit tir confiant et de belles qualités athlétiques : exactement ce que Larry Legend avait commandé en dessert.

# L’aile à Orlando, Aaron Gordon et Mario Hezonja : 21-10 pour le premier, 14 points pour le second. Défaite pour le duo face au Thunder.

Si Super Mario semble vouloir tirer toute la couverture média avec des actions spectaculaires et un caractère comme on aime, c’est bien le gros choix de Draft de l’année dernière qui fait la plus forte impression sur cette Summer League à la maison en montrant un jeu encore plus développé et une confiance étonnante. Tir extérieur recadré, prises d’initiatives multipliées, le produit d’Arizona fait tout sur le terrain et il pourrait rapidement devenir l’option numéro 1 à l’aile pour Scott Skiles. Au pire, il pourra toujours rejoindre Hezonja sur le banc, afin de former un des duos les plus prometteurs et explosifs de la Conférence Est. Comme dirait le conseil de classe, à confirmer !

Team Botox

# Kyle Anderson : 8 points à 2/9 et 2 balles perdues en 27 minutes.

Il faudrait proposer un peu mieux, surtout au niveau des finitions sur pénétrations et du tir extérieur, car sur cette première rencontre on s’est presque pincé en se demandant si on n’était pas en 2014. Pas de véritable progrès flagrants dans le jeu, bien évidemment il ne s’agit que d’un premier match de Summer League mais le produit formé à UCLA pourrait montrer l’exemple en montrant comment ça se passe sur demi-terrain. On va pas dérouler 200 ans, la SL est un bordel tel qu’on peut l’excuser : s’il peut juste être un peu plus agressif, on prend. Et Popovich aussi d’ailleurs.

Mentions honorables : Mitch McGary (19 points), Dairis Bertans (19 points), Livio Jean-Charles (panier de la gagne), James Young (12 points), Jerami Grant (13 points).

Team Calendrier

# Orlando Bleu – Memphis à 19h.

# Brooklyn – Charlotte à 21h.

# Thunder – Clippers à 23h.

# Celtics – Sixers à 1h.

# Spurs – Jazz à 3h.

Marcus Smart et Jahlil Okafor ce soir en plat principal, sans oublier les autres rencontres importantes !

Source image : NBA League Pass


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top