Pistons

Detroit annonce la couleur : si Hezonja et Mudiay sont indisponibles, va pour Stanley Johnson

Les coups de poker s’enchaînent, les regards se croisent et certains montrent leurs cartes afin de bluffer ou manipuler l’audience : que feront les Pistons ce jeudi, eux qui possèdent le 8ème choix de la Draft ?

Situation peu compliquée, mais tout de même blindée de réflexions à l’approche de la grande messe des jeunes. Dans les bureaux de Stan Van Gudy, le téléphone sonne sans cesse et les propositions fusent. Il faut dire qu’avec un effectif aussi jeune, une mentalité à installer et un huitième choix alléchant, le stand SVG a plutôt bonne gueule. Du coup, malin comme un héros de jeu-vidéo qu’on ne citera pas et expérimenté dans ces longues soirées de négociations, le gourou de Motown veut trouver le meilleur coup à réaliser. Sachant que Greg Monroe est sur le départ, faut-il le remplacer obligatoirement par un jeune ailier-fort ou bien Ersan Ilyasova fera l’affaire ? Reggie Jackson est-il vraiment notre meneur du futur ? Doit-on sélectionner un arrière ou un ailier afin d’améliorer notre scoring à l’extérieur comme en création balle en main ? Voici quelques questions qui font tout naturellement partie de l’éventail actuellement présent dans la tête de Stan, lui qui devra prendre une décision rapidement s’il souhaite continuer son travail de nettoyage dans la franchise de Detroit.

Ainsi, les déclarations timides pointent le bout de leur nez, et c’est tout un mécanisme qui pourrait être installé ce jeudi dans les coulisses du Palace d’Auburn Hills afin de repartir vainqueur de la Draft 2015. Tout d’abord, certaines sources parlent de la possibilité d’envoyer valser Reggie Jackson. Agent-libre restreint cet été, l’ex-meneur du Thunder n’a eu que quelques semaines pour prouver sa valeur dans l’équipe et on ne sait pas vraiment si son coach a apprécié le délire. Ce qu’on a appris cependant, c’est que son cœur faisait boum-boum devant Emmanuel Mudiay, prototype du futur qui défend comme un chien et pourrait offrir un potentiel encore plus grand que celui de Jackson. L’annonce a donc été plus ou moins faite backstage : si Mudiay est dispo en 8, on fonce. Mais le meneur sera-t-il laissé autant de côté ? L’autre profil qui intéresse les Pistons est celui de Mario Hezonja. Bon scoreur et beau technicien sur l’aile, le Croate est annoncé dans les rangées 5 à 10. Reste du coup Stanley Johnson, probable option la plus sûre de tout ce scénario méticuleusement préparé, et qui serait véritablement assuré de terminer à Detroit si ses deux copains de cuvée sont déjà pris. L’athlète formé à Arizona serait superbe dans la nouvelle vague du Michigan, avec son jeu physique et assez old-school, rappelant aux fans les joyeuses danses d’un certain Ron Artest…

Normalement, il y a de fortes chances pour que Towns, Okafor, Russell, Porzingis et Winslow figurent dans le Top 5. Mais c’est la suite qui nous intéresse, car Denver et Sacramento choisissent en position 6 et 7, ce qui laisserait encore des espoirs pour Van Gundy. Si une de ces deux franchises choisit un joueur surprenant (Lyles, Payne, Cauley-Stein) en dehors de Mudiay et Hezonja, on fera la grosse teuf dans Detroit car un des deux joueurs les plus convoités sera disponible. De quoi assurer du beau boulot avec Andre Drummond sous les arceaux et Jodie Meeks dans le corner.

Plutôt Johnson, plutôt Hezonja ou plutôt Mudiay ? Quoi qu’il arrive, les Pistons semblent repartir vainqueurs de cette Draft, car en future possession d’un pur talent capable de les ramener en Playoffs dès l’année prochaine.

Source : RealGM

Source image : DetroitSportsNation.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top