NCAA

Duke sur le toit de la NCAA, nouveau titre de champion pour Coach K !

On attendait ça depuis l’année dernière, à la même heure. Cette nuit, c’était la grande finale : Wisconsin dans le coin gauche, Duke dans le coin droit. Kaminsky d’un côté, Okafor de l’autre. Deux des meilleures équipes, deux des meilleurs joueurs de la saison pour une rencontre au sommet. Une vraie lutte à l’intérieur et une bataille longue distance entre les lignes arrières. Recap de la grande sauterie.

#1 Wisconsin – #1 Duke

Les deux équipes ont eu un parcours sans trop d’encombres jusqu’au Final Four, où Duke a fait tomber les Spartans de Tom Izzo sans trembler. Wisconsin a dû se frotter au mastodonte Kentucky, à qui ils ont infligé leur première défaite de la saison. Pas vraiment de favori pour ce match mais une opposition intéressante entre Kaminsky et Okafor.

Duke Wisconsin

La grande finale oppose deux des meilleures équipes de la saison.
Source : Fox Sports

Le match commence doucement avec une défense appliquée de la part des deux équipes qui tentent de couper l’intérieur pour limiter l’impact de Okafor et Kaminsky. Duke parvient tout de même à faire jouer son freshman qui pousse son homologue dans la raquette pour trouver des tirs sans forcément les rentrer. De l’autre côté, Frank The Tank est obligé de s’éloigner du panier pour recevoir les ballons mais peine à jouer au poste bas.

Les deux équipes ne se lâchent pas : après dix minutes, les Blue Devils mènent d’un tout petit point, 17-16. Duke accélère le rythme et fait un premier break jusqu’à 21-16 avec huit minutes restantes en première mi-temps. Wisconsin répond par un run de 7-0 qui leur redonne l’avantage. Le public pousse pour prolonger la dynamique. Avec Justise Winslow et Okafor déjà à deux fautes, Coach K est obligé de faire jouer son banc. Sam Dekker reprend des couleurs en fin de mi-temps après un début de match discret et permet aux Badgers de ne pas reprendre de retard. Les deux équipes sont obligées de faire parler l’adresse longue distance ou le jeu en transition tant la défense est resserrée à l’intérieur.

Les deux équipes se tiennent tant au niveau du score qu’au niveau du jeu, dans un match très défensif qui peut basculer d’un côté comme de l’autre à tout moment : pas moins de treize changements de leader au score en 17 minutes. Plus grand écart : six points. A la mi-temps, le score est aussi serré que le jeu : 31-31.

Justise Winslow et Frank Kaminsky

Justise Winslow et Frank Kaminsky
Source : ESPN

BoxScore

Les statistiques à la mi-temps du match.
Source : ESPN

 

Wisconsin revient fort et ouvre la seconde mi-temps avec un 7-2 qui leur permet de prendre cinq points d’avance grâce à Sam Dekker et Frank Kaminsky. Cinq points, soit le plus gros déficit en seconde mi-temps pour Duke dans ce tournoi. Okafor prend une troisième faute sévère qui oblige Coach K à ménager son freshman pour ne pas le perdre en fin de match. Duke presse pour refaire son retard, mais peine à retrouver son collectif face à la défense appliquée des Badgers, qui aggravent la marque jusqu’à 48-39.

Sam Dekker continue de montrer des faiblesses avec un nouveau air-ball, et une fatigue physique apparente. Côté Blue Devils, comme Okafor, Winslow prend une troisième faute. La tendance s’inverse dans la matchup Okafor-Kaminsky : le freshman de Duke ne reçoit plus de ballons et ne peut plus faire parler sa force dans la raquette. En défense, il n’a pas le droit à l’erreur avec déjà trois fautes, qui l’obligent à lever le pied. Kaminsky, lui, profite de ce foul trouble pour enfin jouer son jeu au poste comme au large du panier. Allen se démène des deux côtés du terrain et permet aux Blue Devils de revenir à trois points des Badgers avec 12 minutes au chrono, en marquant huit points consécutifs pour Duke.

Un and one de Jones, et revoilà Duke dans la course : 51-50 et un peu moins de 11 minutes à jouer, alors même que Okafor et Winslow étaient sur le banc de touche ! Une finale comme on les aime.

Mais Okafor commet une nouvelle erreur défensive qui change le match : une quatrième faute, et trois points de plus au compteur de Wisconsin.

Derrière Tyrus Jones, Duke pousse malgré les problèmes de sa raquette, et réussit à revenir. Le match est relancé alors qu’il reste sept minutes avant de connaître l’issue de la saison 2014-2015. Duke est déjà en double-bonus et n’a manqué qu’un seul de ses 25 lancers francs à ce moment du match, un atout important pour la fin de match qui s’annonce serrée. Jones et Allen, c’est 26 des 28 points de Duke en seconde mi-temps.

Jahlil Okafor revient sur le terrain malgré ses quatre fautes et redonne aux Blue Devils l’énergie dont ils ont besoin : ils prennent cinq longueurs d’avance à 63-58 grâce à quatre points d’Okafor qui semble enfin se réveiller !

40 secondes, 66-63 pour Duke. Une fin de match complètement irrespirable, les deux équipes se rendent coup pour coup, mais Duke semble maîtriser le rythme. Au retour du temps-mort, Nigel Hayes envoie Tyrus Jones sur la ligne des lancers francs. Clutch, il ne tremble pas et donne cinq points d’avance à Duke, que Wisconsin ne pourra pas rattraper.

68-63 à la fin du match : les Blue Devils, après une saison complète, sont les champions NCAA 2014-2015 ! Jahlil Okafor a été performant toute la saison, bien suppléé dans ses moins bons moments par un collectif complet : Justise Winslow, Quin Cook ou encore Tyrus Jones ont été présents toute la saison eux aussi, et les Blue Devils méritent entièrement ce titre. Mike Krzyzewski signe au passage son cinquième titre NCAA, chapeau !

Box Score NCAA

Les statistiques à la fin du match

Le MOP du match

Tyrus Jones

Tyrus Jones (Duke) est le MOP de la finale : 23 points (7-13), 5 rebonds, 1 passes, 100% clutch
Source : ESPN

La saison se termine aujourd’hui après ce beau match et ce tournoi historique, riche en émotions. Mais la NCAA ne s’arrête jamais sur TrashTalk, on remet le couvert pendant l’été pour vous préparer à la nouvelle saison !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top