La NBA selon Twitter

TrashTalk Award – Semaine 22: qui a eu la plus grande gueule de la NBA ?

Une nouvelle semaine écoulée en NBA et encore une fois, les joueurs ont ouvert la boîte à TrashTalk pour nous permettre de vous faire choisir la plus grande gueule. Au menu cette semaine, un Blake Griffin taquin, un Trevor Booker énervé, un Alonzo Mourning nostalgique en bonne compagnie, un Draymond Green récidiviste et un Nerlens Noel amnésique. 

Les vainqueurs de la semaine passée : les chats très sauvages du Kentucky

Kentucky Wildcats

Kentucky Wildcats
Source : ESPN

S’ils n’ont pas gagné le titre NCAA en se faisant éliminer hier par Wisconsin, les petits gars de John Calipari vous ont convaincu grâce à l’effort qu’ils ont fourni ensemble après le match face à West Virginia. Une bien belle preuve de jeu collectif et de respect du TrashTalk. On aime, forcément. Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’édition précédente en cliquant ici.

Candidat n°1 : Blake Griffin prend une revanche sur la vie en se moquant du chouchou du prof

Blake Griffin

De par son appartenance à une certaine caste, on se doute que Blake Griffin a subi certaines brimades lors de son enfance. Du coup, on comprend un peu mieux son besoin de se fondre dans la vie du groupe. Alors quand dernièrement son équipe a accueilli le fils du coach, ce dernier a cristallisé les jalousies. C’est ainsi que Blake Griffin en a profité pour se foutre de la gueule de la nouvelle victime de l’équipe en nous sortant une belle imitation du jeu offensif d’Austin Rivers :

Malheureusement, on n’a pas encore les bandes vidéos lors desquelles Matt Barnes fait mine de s’énerver après avoir reçu un coup de la part d’un adversaire. Mais on y travaille.

Candidat n°2 : Trevor Booker et Enes Kanter ne partageront plus jamais de pinte

Trevor Booker & Enes Kanter

Trevor Booker & Enes Kanter

Lorsqu’il a commencé à subir les belles performances de notre Rudy Gobert national, Enes Kanter a commencé à se sentir fragile. Il a alors demandé à être envoyé ailleurs avant la deadline et a réussi à atterir à Oklahoma City. Le souci, c’est qu’il en a trop fait.

De retour à Salt Lake City avec sa nouvelle franchise, le pivot turque a eu des mots pas franchement agréables pour le Jazz, en sous-entendant par exemple que le Thunder était organisé comme une vraie équipe NBA, et que c’était la première fois qu’il voyait ça. Du taillage détourné, comme le dernier nominé de notre TrashTalk Award cette semaine.

Du coup, lors de son entrée sur le parquet, Enes Kanter s’est fait huer… et il a aimé ça :

Pas franchement fan des réactions de son coéquipier, Trevor Booker a tenu à réagir après la rencontrée gagnée par le Jazz :

“Il a fait ce qu’il fait toujours. Il a fait ses statistiques. Il n’a pas défendu. Il a perdu.”

Candidat n°3 : le combo Katie Nolan / Alonzo Mourning

Alonzo Mourning & Katie Nolan

Alonzo Mourning & Katie Nolan

Lors d’une interview avec Katie Nolan, Alonzo Mourning en a profité pour rappeler que l’âge d’or de la NBA c’était le sien, et pas un autre :

“Si Michael jouait aujourd’hui… il tournerait probablement à 50 points par match. Et je le pense vraiment parce que personne n’aurait le droit de le toucher sur le périmètre donc il pourrait tirer un paquet de lancers francs…”

Il a  vite été rejoint dans son délire par la jolie présentatrice qui en a profité pour glisser un joli coup de coude dans les valseuses de LeBron :

“AM : (…) Ce n’est plus le même jeu. J’aurai adoré voir LeBron…

KN : A cette époque ?

AM : … jouer dans les années 90. Au début des années 90, fin des années 80.

KN : Il aurait fait le bébé (ndlr : comprenez plutôt dans le sens anglophone : une pleureuse).”

Candidat n°4 : Draymond Green n’en a pas fini avec les Clippers

Draymond Green

Draymond Green
Source : USATSI

Le plus gros troll de la Baie continue à s’éclater sur les parquets et en dehors. Après s’en être pris à Danthay Jones et Doc Rivers, le joueur des Warriors a décidé de s’en prendre gratuitement à Blake Griffin. Alors que son équipe devait encore une fois jouer les Clippers, Draymond Green a du se faire porter pâle pour cette rencontre.

Il n’a cependant pas oublié d’alimenter notre rubrique du TrashTalk Award en balançant une nouvelle perle :

“Je ne joue pas. J’ai une Blake-ite.” Draymond Green

On apprend donc que le joueur des Clippers, sans rien faire, est devenu la victime de Draymond Green.

Candidat n°5 : Nerlens Noel ne considère pas MCW comme un vrai meneur

Nerlens Noel

Pas le temps de faire dans le sentimentalisme en NBA : les joueurs sont considérés comme des marchandises et ont tendance à être échangés sans ménagement. Dernièrement, ça a été le cas pour Michael Carter-Williams qui s’est vu dégager de Philadelphie en direction du Wisconsin. Et comme si ça ne suffisait pas, son ancien coéquipier avec qui il avait été Drafté en a profité pour le rabaisser, sans vraiment le dire, en mettant Ish Smith sur un piédestal :

“J’adore ce gamin. Il me trouve dès que je suis ouvert et honnêtement, c’est le premier vrai meneur avec lequel j’ai joué. Et vous savez, il dit que je suis l’un des meilleurs intérieurs sur alley-oop avec qui il a joué. Je pense qu’on se complète très bien tous les deux.”

Donc cela signifie que MCW n’est pas un bon meneur ? C’est ce que tout le monde semblait avoir compris. Malheureusement, lorsqu’il s’est aperçu qu’il allait enfin être considéré comme un bad guy qui brise le coeur de ses anciennes conquêtes, l’intérieur a pris peur et s’est rétracté. De là à lui faire perdre ce titre ? A vous de juger. 

Voilà, c’est fini pour cette semaine et comme d’habitude, vous avez jusqu’au week-end prochain pour départager ces  5 candidats ! 

Qui mérite le TrashTalk Award de la semaine ?

View Results

Loading ... Loading ...


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top