Jazz

Duel au sommet entre Gobert et Ajinca : victoire de Rudy, sous les yeux de Vincent Collet ?

Gobert

C’était le duel entre géants hier soir du côté de New Orleans, avec Alexis Ajinca d’un côté et Rudy Gobert de l’autre : le second s’est imposé, de justesse !

Avec ou sans Anthony Davis dans les parages, ce duel entre Pelicans et Jazz nous permettait de voir deux géants s’affronter : Ajinca contre Gobert, du phare français bien solide qui a su faire le vrai boulot dans la victoire des potes de Rudy (100-96) !

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut sortir la carte du pur chauvin, en criant sans relâche que la crème des basketteurs se fait sur l’hexagone. Mais en voyant les deux bonhommes se rentrer dans le lard hier soir, on avait clairement envie de sortir la baguette et l’accordéon. Au total ? Neuf minutes d’affrontement, l’un sur l’autre, avec des forces prévisibles du côté d’Alexis comparées aux progrès évidents de Gobert cette saison. En effet, si les deux tricolores n’ont pas obtenu un wagon de ballons au poste pour se lancer dans une bataille sans merci entre Saint-Etienne et Saint-Quentin, leur duel nous a quand même permis de garder un large sourire autour des 4h du matin. Il faut dire qu’en voyant deux tiges aussi impressionnantes se battre au rebond, le score était presque oublié, repensant aux épopées européennes ou mondiales offertes par ces deux acteurs avec l’EDF. Ajinca qui prend une faute en tirant Rudy par le maillot, Gobert qui se prend un turnaround jumper par son aîné au poste, les coups de rendent dans la langue de Molière et même si on aurait aimé en voir plus, le coaching staff des deux équipes en avait décidé autrement.

Le poste de pivot n’a jamais été la force principale de la France, malgré tout le respect qu’on a pour Crawford Palmer ou Fred Weis. Cependant, l’espoir grandit après avoir vu l’Euro solide offert par Ajinca il y a 18 mois et la superbe éclosion proposée par Gobert ces dernières semaines. Deux géants qui pourront certainement participer à la prochaine fat mission imposée à l’armée dirigée par Vincent Collet : rouler sur l’Euro qui aura notamment lieu en France en septembre prochain. Si les statistiques offertes hier soir par Alexis (8 points, 4 rebonds et 2 contres en 27 minutes) et Rudy (8 points, 4 rebonds et 2 contres en 22 minutes) n’imposeront pas à Tony Parker et compagnie de proposer des systèmes en isolation sur leur poste 5 dans quelques mois, on peut cependant revoir ce duel et se dire que le basket français a une assez belle gueule. Du vétéran qui s’impose dans sa raquette, du jeune qui cherche à se faire un nom ailleurs, des bûcherons qui pourront bientôt tenter leur chance chez l’Oncle Sam (coucou Lauvergne) : la raquette tricolore s’améliore, doucement mais sûrement.

Difficile de savoir quels intérieurs participeront à la grande tournée qui aura lieu à l’automne prochain aux cinq coins du pays, avec des clients comme Ian Mahinmi et Joakim Noah dans la liste. Mais en voyant ce duel hier soir, l’optimisme était rayonnant : Alexis et Rudy, c’est du local et c’est du solide.

Source image : NBA League Pass

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top