Pistons

21 points, 21 rebonds pour Greg Monroe : non Josh Smith ne gênait pas son épanouissement

Depuis le départ de Josh Smith, les Pistons sont méconnaissables et ont même été l’une des équipes les plus en forme de la ligue jusqu’à ce que Brandon Jennings aille squatter l’infirmerie. Si les espoirs de PlayOffs semblent dorénavant vains, l’avenir peut tout de même être intéressant pour la franchise du Michigan avec des joueurs qui se révèlent. Ou qui retrouvent leur niveau. C’est le cas par exemple de Greg Monroe, auteur du premier 20-20 de sa carrière cette nuit face aux Nuggets.

Nous avons parlé avant le match du fait que nous devions éloigner les deux big guys des rebonds, et ensuite on laisse Greg Monroe réussir son record en carrière aux rebonds. Ca n’a pas vraiment marché. – Brian Shaw.

Bel échec en effet. La paire Andre Drummond – Greg Monroe est le seul duo de coéquipiers à tourner en double-double sur la saison. Ils ont continué sur leur lancée avec 13 points à 6/13 et 13 rebonds pour « Dre » alors que « Moose » sortait l’un des meilleurs matches de sa carrière avec 21 points à 7/13 et 21 rebonds, même si D.J. Augustin termine top scoreur de la rencontre avec 22 points à 6/10 et 11 passes. Alors qu’il avait perdu sa grand-mère hier matin, Greg Monroe est resté concentré sur le match pour dominer outrageusement Kenneth Faried (10 points, 6 rebonds, 5 fautes) et donner la victoire aux Pistons 98-88 en se montrant également altruiste avec 2 passes décisives (sur ses 3) bien senties en fin de match alors que les Nuggets revenaient dans la partie.

Depuis le 22 décembre, date où les Pistons ont coupé Josh Smith, Greg Monroe est dans une excellente forme. Avec 16,3 points à 50,5%, 12,3 rebonds, 2,4 passes, 1,1 interception, 0,6 contre en 31,4 minutes sur 23 matches (contre 14,7 points à 48,1%, 8,8 rebonds, 1,6 passe, 0,6 interception et 0,2 contre en 28,9 minutes sur 26 matches), ses statistiques ont surtout gonflé au rebond, alors que son temps de jeu n’a pas forcément explosé. Mais c’est son attitude et sa régularité qui confirment qu’il y avait bien un mal-être pour l’intérieur issu de Georgetown, et que la cohabitation du monstre à 3 tête devait lui peser. La preuve, il a égalisé en janvier un record qui appartenait à Bill Laimbeer (en 1986-87) et Grant Hill (1995-96) avec 14 double-doubles points-rebonds sur un mois pour fêter le départ de « J-Smoove ».

Aujourd’hui, il forme de nouveau une paire redoutable à l’intérieur avec Andre Drummond, ou en tout cas avec un gros potentiel, même si défensivement il reste beaucoup de travail pour remplacer « Big Ben » et le « Sheed ». Sauf que Greg Monroe sera agent libre cet été et qu’il souhaite se trouver dans une franchise compétitive. De nombreuses équipes pourraient lui proposer le max, et il n’a pas toujours apprécié le traitement que les Pistons lui ont réservé la saison précédente.

À Stan Van Gundy de convaincre son intérieur de la crédibilité du projet à Detroit ainsi que de son importance au sein de l’effectif. Si la seconde partie semble en bonne voie, la première sera plus périlleuse. Knicks et Lakers seraient déjà à l’affût pour récupérer Greg Monroe.

Source image : USA Today via Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top