La NBA selon Twitter

TrashTalk Award – Semaine 11 : qui a eu la plus grande gueule de la NBA ?

trash talk award 11

TrashTalk créée son propre trophée de la plus grande gueule, et on vous retrouvera de façon hebdomadaire afin de vous donner la parole.

On a encore été gâtés cette semaine ! Entre un Mo Williams qui gonfle des chevilles en battant son record de points en carrière, Kevin Garnett qui s’embrouille avec Da Big Softie, Kobe qui apprend à LeBron les méfaits de la vieillesse et Paul Pierce en mode Alain Delon, les pensionnaires de la grande ligue ont encore été bien marrants !

Vainqueur de la semaine dernière : DeMarcus “Rinner” Cousins

DeMarcus Cousins

Quand un pivot de plus de 210 centimètres claque une prise de judo à une boule de muscles, ça a l’air de vous plaire ! Il faudra peut être penser à vous mettre plus sérieusement au catch, mesdames et messieurs. Toujours est il que DeMarcus remporte fièrement le dernier trophée avec pas moins de 46% des votes ! Retrouvez l’intégralité de l’édition ici.

Candidat n°1 : Mo Williams claque du 52, en points en en pointure

Mo Williams

Quand un vétéran sort de sa pré-retraite pour claquer son record en carrière, ça la fout mal. Enfin, surtout pour l’équipe qui doit défendre sur lui. Les Pacers, puisqu’on parle d’eux, ont vécu vraiment une sale soirée. En plus de perdre contre une des pires équipes de la ligue, Mo Williams en a profité pour glisser quelques petites douceurs aux oreilles de C.J. Watson :

“Je disais à C.J. Watson durant la rencontre : “Mec, tu vas rien pouvoir faire aujourd’hui. Franchement, te prends pas la tête”. Il a secoué la tête et m’a répondu “ouais”. Et moi, j’ai fait genre “Ouais, je tire dans le Pacifique ce soir !” Mo Williams

Se prendre 52 pions à 19/33, ça pique. Et le Trash Talk, c’est encore meilleur quand il est assumé derrière.

Candidat n°2 : pour le prix de deux Softy, on peut avoir un Softy Max praliné ?

Kevin Garnett

Kevin Garnett a bien vieilli. Plus jeune, il avait l’habitude de commencer les embrouilles et de s’enfuir à grandes enjambées, tel un jeune daim. Vous vous souvenez d’Anthony Peeler ? Aujourd’hui, Da Kid arrive même à s’en prendre au joueurs de sa taille. En l’occurence, cette semaine, c’est Dwight Howard qui en a fait les frais. Dwight Howard, aka Da Big Softy, aka le fils spirituel de Kevin Garnett quand il s’agit de montrer les crocs dans une baston. Forcément, quand les deux se rencontrent, leurs taux de softy s’annulent et on a même l’impression de voir un combat entre King Kong et Godzilla.

Caresses, jet de ballon, petit coup de tête, amabilités, tout y est passé. Après, quel est véritablement le crédit qu’on peut donner à tout ça ? Ce sera à vous d’en décider.

Candidat n°3 : Kobe Bryant apprend à LeBron que vieillir, c’est chiant un peu

Kobe Lebron

Cette semaine, on a eu le droit à l’un des derniers – oui, déjà – duel entre Kobe Bryant et LeBron James, deux joueurs parmi les symboles de leurs générations respectives. Alors forcément, c’était un match à voir, malgré les difficultés des deux équipes. Durant la rencontre, le Chosen One, qui n’est plus tout jeune, a même loupé un dunk facile :

Kobe n’a pas mis longtemps à se foutre de sa gueule :

“Ouais, c’est vrai, il m’a traité de vieux et pour la première fois, je l’ai regardé et je lui ai dit qu’il n’avait pas tort.” LeBron James

Bientôt les bas de contentions et les tisanes avant d’aller au lit pour LeBron. Mais Kobe y aura sans doute droit avant lui.

Candidat n°4 : Paul Pierce aime parler de lui à la troisième personne

Paul Pierce

Même s’il n’a pas laissé de souvenirs impérissables à Brooklyn et qu’il restera jamais associé à la maison verte de Boston, Paul Pierce semble manquer à quelques personnes au Barclays Center, les soirs de match, notamment Kevin Garnett, qui lui a rendu un bel hommage :

“Sa présence nous manque énormément. Pas juste sa présence, mais son expérience (…) Il a beaucoup aidé nos jeunes. C’est pourquoi je pense qu’ils sont si bons.” Kevin Garnett

Alors forcément, quand de tels mots reviennent à l’intéressé, il a souvent tendance à en abuser et à en remettre une couche. Pas épaisse, non. Mais simple, directe et efficace :

“Chaque équipe sans Paul Pierce est en manque de Paul Pierce. Point à la ligne.” Paul Pierce

La dernière chose qui manquera à P-Double, en tout cas, ce sont ses chevilles. Parce qu’elles ont l’air encore bien gonflées.

Voilà, c’est fini pour cette semaine ! Parmi ces 4 candidats, lequel mérite le plus le trophée de cette semaine ? On vous laisse une semaine pour voter, et on dépouille les urnes samedi prochain !

Qui mérite le TrashTalk Award de la semaine ?

View Results

Loading ... Loading ...
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top