MIP Rankings

MIP ranking – Semaine 1 : Klay Thompson assume le contrat max, Evan Fournier nous fait plaisir

Retour cette saison du MIP ranking, histoire d’essayer de découvrir les possibles candidats à la succession de Goran Dragic, lauréat du Most Improved Player award la saison dernière.

Quelques précisions d’usage sur la façon de procéder afin d’établir ce classement, pour que tout le monde s’y retrouve :

  • La progression statistique est bien sur prise en compte en premier lieu, mais il est aussi important de faire attention au record de l’équipe de chaque joueur. Seront privilégiés les joueurs qui montrent des progrès dans un environnement gagnant, ce qui nous évitera d’avoir à relever trop de performances réalisées pour des formations qui enchainent les défaites et qui ont forcément moins de rayonnement.
  • Les spots de fin de tableau serviront surtout de wild card pour ne pas oublier de mettre en avant ces joueurs qui se démènent malgré la galère de leur équipe, de sorte à ne pas être trop élitiste quand même.

Maintenant que ces quelques règles sont établies, il est l’heure de passer au classement !

Place Joueur Commentaire

1
(-)

Klay Thompson
Klay Thompson MIP rankings
On l’attendait bien chaud après son été sympa sous les couleurs du Team USA et pour l’instant c’est tout sauf une déception. Son contrat max en poche, il a passé les deux premières semaines de la saison à canarder les arceaux, étant même élu Joueur de la Semaine par la NBA. Il prouve pour l’instant qu’il peut être mieux qu’un lieutenant de Stephen Curry, il peut carrément devenir le co-franchise player des Warriors. Statistiques : 24,7points à 48%, dont 47% à 3 points; 3 rebonds; 3,3 passes décisives

2
()

Chris Bosh
Chris Bosh, MIP rankings


Egalement élu Joueur de la Semaine du coté Est de la ligue, Chris Bosh fait pour l’instant tranquillement oublier un certain LeBron James à Miami. Impérial depuis le coup d’envoi de la saison, le dinausore est passé en mode carnivore et a laissé la salade verte au frigo. Au menu, un beau double-double de moyenne pour le moment et des statistiques dignes de sa meilleure saison en NBA, lorsqu’il jouait encore à Toronto. Statistiques : 23,6 points à 49%; 10,3 rebonds; 3 passes décisives

3
(-)

Jimmy ButlerJimmy Butler, MIP rankings
Contrairement à Klay Thomspon ou d’autres, lui a choisi de ne pas signer de prolongation de contrat et d’aller au charbon cette saison pour mériter son dû. L’opération séduction se passe hyper bien jusque là puisqu’il assure la production journalière depuis deux semaines pendant que Derrick Rose et Joakim Noah se relaient à l’infirmerie. Il a su décupler son niveau d’agressivité pour passer un cap offensif et s’est même montré décisif en fin de match, du coté de Minnesota notamment. Statistiques : 19,5 points à 50%; 5,8 rebonds; 3,3 passes décisives; 1,5 interceptions

4
()

Anthony Davis

Anthony Davis MIP rankings


Il est plus là pour sa ligne de stat directement sortie d’un livre d’histoire que pour les performances de son équipe. En effet, Anhtony Davis continue d’être sous-utilisé par son coach, Monty Williams, ce qui se ressent sur les résultats plutôt moyens des Pélicans jusque là. Si seulement on pouvait le laisser dominer en paix du coté de New Orleans. Statistiques : 24,8 points à 52%; 13 rebonds; 2,2 passes décisives; 4,2 contres; 2,5 interceptions

5
()

Evan Fournier
Evan Fournier, MIP rankings

C’est clairement le coup de coeur du début de saison. Evan Fournier doit remercier les dieux du basket de l’avoir envoyé à Orlando quand on voit la tronche actuelle de Denver. Il profite à 100% de la blessure de Victor Oladipo pour ouvrir des yeux, avec une agressivité offensive qu’on ne lui connaissait pas forcément. On espère que son temps de jeu ne chutera pas au retour d’Oladipo, on ne pense pas vu la polyvalence des deux joueurs. Statistiques : 17 points à 50%, dont 51% à 3 points; 2,6 rebonds; 2,1 passes décisives.

6
()

Draymond Green
Draymond Green, MIP rankings
A ce train là, les Warriors vont clairement demander à David Lee de prendre son temps pour revenir de blessure. Draymond Green est en train de devenir un prototype du parfait poste 4 “small ball” moderne et le jeu de Golden State est dynamisé des deux cotés du terrain grâce à lui. Si ses pourcentages au tir peuvent rester dans cette fourchette sur la longueur, il n’a pas fini de faire parler de lui. Statistiques : 13,6 points à 46%, dont 43% à 3 points; 7,1 rebonds; 2,6 passes décisives; 1,3 contres

7
()

Darren Collison
Darren Collison, MIP rankings
On s’est bien foutu des Kings quand ils en ont fait leur meneur titulaire cet été, laissant filer du même coup Isaiah Thomas, mais il faut bien leur donner raison pour l’instant. Darren Collison ne fuit absolument pas ses responsabilités, offensives comme défensives et il est l’un des artisans du bon début de saison de Sacramento. Sa complémentarité avec Rudy Gay et DeMarcus Cousins se développe bien et il a su se montrer précieux lors des fins de matches serrées. Statistiques : 14,7 points; 4 rebonds; 6,3 passes décisives; 2 interceptions

8
()

Gordon Hayward
Gordon Hayward, MIP rankings
Signataire d’un énorme contrat cet été, Gordon Hayward donne pour l’instant raison au Jazz d’avoir égalé l’offre des Hornets. Il est en train de passer un cap supplémentaire dans une équipe de Utah où il est un peu plus aidé que la saison dernière. Le Jazz est un poil moins dépendant de lui, ce qui libère un peu ses épaules du poids du leadership qu’il doit assumer malgré son jeune âge. Cela lui permet de se montrer bien plus frais lors des fin de rencontres tendues, lors desquelles il a brillé pour l’instant, se permettant même de tuer Cleveland au buzzer la semaine dernière. Statistiques : 19,4 points à 50%; 6,3rebonds; 5,1 passes décisives

9
(-)

Reggie Jackson
Reggie Jackson, MIP rankings
Sans Kevin Durant puis Russell Westbrook, le début de saison du Thunder a logiquement tourné au vinaigre. Revenu d’une légère blessure il y a 5 matches, Reggie Jackson joue gros actuellement. OKC n’a pas voulu le prolonger lors de la deadline du 31 Octobre, il doit donc profiter des tonnes de minutes qui s’offrent à lui pour faire monter sa coté, avant le retour de RW. Ce qu’il fait plutôt bien pour le moment. Statistiques : 21,8 points; 4,2 rebonds; 7,4 passes décisives

10
()

Tony WrotenTony Wroten, MIP rankings Philadelphie est complètement nul, comme attendu, mais Tony Wroten est complètement génial. Son duo du back court avec KJ McDaniels est l’un des plus funs et athlétiques de la ligue. Il s’amuse comme un petit fou dans le jeu à 10000 à l’heure des Sixers et envoie des chiffres énormes dans l’indifférence totale. Le retour prévu de Michael Carter-Williams devrait faire baisser ses minutes, donc on va profiter de lui tant qu’on peut. Statistiques :21,9 points; 4,3 rebonds; 6,7 passes décisives; 2,7 interceptions

Source Image : USA Today

Photos joueurs : ESPN


2 Commentaires

2 Comments

  1. GoooBulls

    12 novembre 2014 à 20 h 45 min at 20 h 45 min

    Bien cool cet article :p

  2. cats_power

    12 novembre 2014 à 21 h 31 min at 21 h 31 min

    Peux-t'on vraiment mettre Bosh dans les meilleurs progressions? Il revient juste à son ancien niveau, il serait plutôt le favori d'un trophée "best come-back" comme ça existe sur le circuit ATP

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top