Art

Vous avez loupé l’expo Time Out – Air Force 1 de Pigalle ? TrashTalk y était : interview + photos !

Pigalle

Petite balade dominicale en cette fin de mois d’Avril qui sent bon les PlayOffs et le soleil dans Paris. La capitale se régale d’une telle aubaine météorologique, mais en plein 4ème arrondissement la rue de Turenne nous réserve une belle surprise, à l’abri des passants…

C’est en entrant dans cette cours typique de Paname que se trouvait en effet l’exposition Time Out – Air Force 1 ce weekend, mettant en collaboration les marques Nike et Pigalle made in Paris, qui avaient déjà collaboré en 2009 avec la création du sublime playground Pigalle Duperré. Un délice pour nos yeux chanceux, puisque c’était le dernier jour d’exposition et que le buzz n’avait pas été non plus immense sur cet évènement : deux journées seulement, dont le vernissage le Vendredi, c’était très speed pour un aussi joli travail. Quelques curieux qui voyaient des basketteurs rentrer dans cette ruelle, ou simplement des touristes venus apprécier l’art à la française : TrashTalk était sur place et en a profité pour prendre quelques clichés. Régalez-vous, il y a un hamac en filet de panier, un visage de Jordan, et des tapisseries magnifiques à découvrir ci-dessous !

IMG_20140427_151103 IMG_20140427_151045 IMG_20140427_150841 IMG_20140427_150453 IMG_20140427_150447 IMG_20140427_150441 IMG_20140427_150429 IMG_20140427_145635  IMG_20140427_145455 IMG_20140427_145445   IMG_20140427_145342 IMG_20140427_145328 IMG_20140427_145314 IMG_20140427_145300 IMG_20140427_145231 IMG_20140427_145136 IMG_20140427_145122 IMG_20140427_145037 IMG_20140427_145021 IMG_20140427_145014 IMG_20140427_144945

PANO_20140427_145458 PANO_20140427_145357

Un éventail exceptionnel offert notamment par Stéphane Ashpool et les nombreux artistes venus exprimer leur créativité dans ce paradis de la balle orange, dont Michael Camellini qui propose avec sa Décompression ci-dessous une oeuvre fascinante au premier coup d’oeil… Entretien avec un artiste qui a accepté de répondre à nos questions.

couverture

– Bonjour Michael ! Merci d’avoir accepté de répondre à TrashTalk, pouvez-vous nous expliquer justement votre oeuvre, qu’est-ce qu’elle signifie ?

– Bonjour à vous, je m’appelle donc Michael Camellini, je suis sculpteur, je travaille avec Pigalle sur différents projets artistiques. Là en l’occurrence on a fait cette pièce… pour raconter le basket à travers le thème du temps qui passe, sur l’usure des choses, la trace que laissent les idées et les matières dans le temps.

– D’accord, et donc du coup comment avez-vous abordé cette pièce ?

– J’ai travaillé sur la décomposition d’un ballon de basket, j’ai voulu la traiter graphiquement : c’est pour ça en fait que j’ai uniquement gardé les lignes noires du ballon, pour symboliser en quelques sortes son squelette et ce qui va en rester…

– …quand il n’y a pas de cuir autour c’est ça ?

– Oui voilà, et après peut-être voir les dégradations… Du coup le miroir sous la pièce vient rajouter un effet supplémentaire, et le jeu de lumières permet d’accentuer cette notion de trace. Comme la trace qui est laissée sur le terrain, glissant, sur le temps, le ballon sur le panier…

– Mais alors vous faites aussi du basket je suppose ?

– Vraiment… pour m’amuser ! Rien de très sérieux.

– Je vois ! Merci à vous, et encore bravo pour cette belle pièce.

Ambiance playground, lumières douces, oeuvres originales : c’était aux côtés de Nike et Pigalle made in Paris qu’il fallait être ce weekend, en attendant les prochains évènements qui uniront ces deux marques particulièrement créatives. Encore bravo aux artistes qui ont exposé leurs oeuvres !

Merci à Noémie et Amy pour leur coup de main, on fait même de l’art chez TrashTalk !


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top