The Ball Never Lies

The Ball Never Lies #18 – Charles Barkley

Miniatures620330barkley

Un véritable glouton du rebond passe au révélateur de The Ball Never Lies pour cet épisode #18.

Charles Barkley est un joueur à part dans le monde du basket. Un ailier fort de la taille d’un arrière qui pouvait déplacer plus de 115 kg beaucoup plus rapidement que tous les autres intérieurs de l’histoire. Charles Barkley, c’est une grande gueule, un trashtalker maladif qui ne ratait, et ne rate, jamais une occasion de sortir un bon mot ou de chambrer quiconque se trouve sur son chemin (joueurs, entraîneurs, dirigeants, journalistes…).

Ce qui est agréable finalement, c’est qu’il dit toujours ce qu’il pense. Une chose tellement rare dans le monde du sport…

“C’est un grand jour pour les tocards.”   Barkley à propos de la possibilité de défendre en zone en NBA

Charles Barkley a collectionné les rebonds pendant les 16 saisons qu’il a passé dans la Grande Ligue. Il figure d’ailleurs dans le top 20 des rebondeurs que ce soit en nombre total de prises ou en moyenne de prise par match. Deux top 20 dont il est bien évidemment le joueur le plus petit. Le Chuckster a également empilé les points (22,2 de moyenne sur une carrière de plus de 1 000 matchs), les interceptions (plus de 1500) et les passes décisives (plus de 4 000). Un joueur ultra complet, très déterminé et leader dans l’âme qui n’aura jamais réussi à décrocher une bague de champion mais qui reste une légende de la balle orange.

“Je me marre toujours quand les gens me questionnent sur les techniques pour prendre des rebonds. J’ai une technique. On appelle ça aller au charbon et attraper la balle !”   Charles Barkley

Portrait de ce joueur hors normes ! 

Pour retrouver tous les épisodes de la série The Ball Never Lies c’est par ICI


1 Comment

1 Comment

  1. @ECazenave

    24 mars 2014 à 21 h 31 min at 21 h 31 min

    On aurait pu faire un numéro spécial juste sur ses punchlines.. Le seul au monde assez malade pour se friter avec Shaq ! Et quel putain de petit vénère comme il en faut toujours un une équipe…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top