Timberwolves

« Je m’éclate à Minnesota » : Kevin Love prépare déjà le terrain avant de partir

Difficile aujourd’hui d’être un joueur en NBA avec énormément de talent, l’impossibilité de réussir collectivement sur les prochaines années, et ne pas pouvoir dire n’importe quoi sous peine de passer pour LeBron ou Dwight.

Seulement, comment imaginer que Kevin Love va rester toute sa vie dans le Minnesota ? L’intérieur, qui domine largement les raquettes de la Ligue avec de grosses performances tous les soirs, se retrouve chaque fois dans les vestiaires avec autant de victoires que de défaites en plus d’un paquet de bleus sur le corps, alors que son potentiel mériterait le sort des Kevin Durant et autre Paul George. Comment imaginer que dans ce froid glacial, le garçon ne pense pas au quotidien à la Californie, sa Californie, ses racines qu’il doit sûrement vouloir retrouver au moindre coup de vent ? Interviewé par GQ cette semaine, L’Amour est revenu sur ces récentes rumeurs le disant partant du grand Nord.

“Les gens pensent trop que ce serait illogique de me voir rester à Minnesota. Et je ne ‘chie’ pas sur les Lakers, mais on possède la meilleure équipe et la meilleure fondation. Je m’éclate ici.”

S’il y a bien un point sur lequel on peut confirmer, c’est sur l’état de santé des franchises. Les angelinos sont au fond du trou, Kobe est sur la fin, et il faudrait quelques gros tours de Draft en plus de signatures solides pour taquiner Love. Cependant, il est aussi intéressant de noter l’utilisation du présent par l’intéressé. En effet, pour garder une attitude professionnelle irréprochable mais sans pour autant faire de promesses, Kevin utilise uniquement le présent, et il est vrai qu’actuellement rien que la paire Pekovic-Rubio représente plus que tout l’effectif des Lakers réuni en plus de son staff médical. Une technique de communication très maline, puisqu’elle lui permet de continuer son business sans pour autant se prononcer.

On verra donc ce que donnera la suite des feux de L’Amour, mais en étant fiancé à Cody Horn qui est californienne et qui doit sûrement préférer les plages plutôt que la Toundra, sans oublier la formation de Kevin à UCLA en plus d’une possible réunion avec Russell Westbrook dans L.A, on dit simplement bien joué de la part du garçon sur un pur plan communication.

Source : GQ

Source image : Timberwolves.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top