Suns

Gerald Green assome les Wolves, le torchon brûle dans le Minnesota

Nouvelle défaite serrée des Wolves sur leur parquet, après Dallas, et OKC, c’est Phoenix qui s’échappe avec la victoire, sur un tir venu d’ailleurs de Gerald Green.

C’est certainement la défaite serrée de trop pour Minnesota, qui se retrouve à 0-9 dans les matches se jouant à 4pts ou moins. Les Suns avaient surement cette stat dans un coin de la tête au moment d’entrer dans les 2 dernières minutes, avec 6pts de retard, puisqu’ils finiront le match sur un 7-0, ponctué par le shoot de la gagne de Gerald Green à 3,6 secondes du terme.

Les Wolves, de leur côté, auront été incapables d’exécuter un système proprement, et de conclure des tirs à haut pourcentage, comme la dernière tentative de Kevin Martin, qui va mourir sur le devant de l’arceau, renvoyant les joueurs de Minnesota bras ballants pendant que les chest bumps et autres célébrations fusent du côté de Phoenix, dans un contraste absolument saisissant entre les deux équipes.

Cette défaite n’était que le début d’un feu d’artifice lancé en point presse par Kevin Love juste après le match, le franchise player des Wolves ayant bien remarqué l’attitude de JJ Barea, et Dante Cunningham, qui mécontents de s’être fait sortir tôt dans le 4ème quart temps, avec le reste du banc, pour laisser place aux titulaires, ont passé le reste du match à bouder au bout du banc, sans se lever pendant les temps morts, et sans encourager leurs coéquipiers sur le terrain. Barea a d’ailleurs eu une petite explication de texte avec Rick Adelman lorsqu’ils se sont croisés.

C’en était donc trop pour Love, qui après après avoir fait, il est vrai, un match bien pourri (15pts à 4/20; 12rbds, et une faute technique pour s’être plaint de la très rugueuse défense des Suns), s’est lancé dans un beau monologue afin d’expliquer ce qu’il pensait de l’attitude de ses deux “compères”:

“Si j’avais fait pareil la saison dernière, ils m’auraient tué”.

“On ne peut pas avoir des gars qui jouent 20 minutes ou plus chaque soir, assis à l’autre bout du banc, en train de bouder, et qui ne se lèvent même pas pendant les temps morts”.

“On est censé être tous dans le même bateau, ça me fait ch…, on est censé être une équipe”.

Pas sur qu’un tel commentaire ait pour effet d’améliorer la cohésion de l’équipe, quand on sait qu’après la défaite tragique face à Dallas il y a une semaine Love s’en était déjà pris au banc, qui n’avait scoré que 5pts ce soir là, une remarque que JJ Barea avait déjà très mal pris.

Le désaccord Love/Barea a surement franchi un cap ce soir, sachant que les deux s’étaient déjà bien engueulés, en venant presque aux mains lors d’un match à Sacramento, il y a deux saisons, ou que Kevin Love, blessé la majorité de la saison dernière, avait attiré pas mal de critiques en interne, notamment venant de Barea ou Cunningham, du fait qu’il n’était quasiment jamais avec l’équipe durant sa convalescence (contrairement à pas mal de joueurs comme Rose ou Rondo), préférant poursuivre sa rééducation à Los Angeles (petit indice Lakers fans…).

La démonstration d’abnégation des Suns ce soir aura donc au moins eu le mérite de délier les langues dans le vestiaire des Wolves, on attend déjà la réaction de JJ Barea, on est pas sur qu’au point ou ils en sont avec Love, elle arrive avec des mots. Si baston il y a en revanche, on a déjà tout misé sur Barea.

Les highlights du match ponctués par le shoot assassin de Green:

Source: Associated Press

Image: Startribune.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top