MVP Rankings

MVP Rankings – Semaine 11 : toujours bien commencer l’année en se blessant comme un con

5…4…3…2…1… Bonne annéééée ! Les fans de la NBA se sont régalés pendant les fêtes de fin d’année, entre le show acrobatique de LeBron à Los Angeles ou la balade enchantée de Durant à la maison. Un petit cirque livré en exclusivité pour nos yeux plein d’étoiles, qu’on demande à revoir l’année prochaine tellement on s’est gavés le ventre et la tête. Dommage simplement que certains aient fini le 31 sur le trottoir (Westbrook, Paul) et qu’ils soient indisponibles pour un bout de temps, mais en même temps quand on tire trop sur la bouteille…ça finit par craquer ! Bon allez, petit nettoyage pour bien commencer l’année, en attendant de voir tout le monde revenir à fond. Enfin, si c’est possible.

Place Joueur Commentaire

1
()

Kevin Durant Insolent. L’insolence personnifiée. Sans Russell Westbrook, on pensait voir le Thunder jouer comme début Novembre : sans âme ni fond de jeu. Pas tout à fait de l’avis de Durant, qui a démonté Houston, écoeuré les Timberwolves et amusé les Celtics . On regrette la fin de match loupée face aux Nets, mais sinon rien à dire : actuellement, le joueur le plus impressionnant au monde n’est autre que KD.
Statistiques : 29.0 points, 8.3 rebonds, 4.9 passes et 1.5 interceptions à 50% au tir dont 42% de loin.

2
(+1)

LeBron James Enfin un petit challenge pour LBJ !Pas moins de 6 matchs sur la route pour commencer l’année 2014, avec une visite remarquée ce Jeudi (Knicks) durant laquelle on devrait le voir rayonner de toute part. La claque reçue par la venue des Warriors a resserré la défense, un bon signe chez le champion et celui qui souhaite dépasser Roy Hibbert dans la course au Défenseur de l’Année.
Statistiques : 25.3 points, 6.8 rebonds, 6.6 passes et 1.3 interceptions à 59% au tir dont 41% de loin.

3
(-1)

Paul George Giflé par surprise à Toronto, PG24 devra tout donner ce Mardi pour montrer aux dinos qui domine la Conférence Est. Mis à part ce petit incident, la vie est un long fleuve tranquille pour l’ailier qui a bien su aider Danny Granger à intégrer le cinq des remplaçants : un non-transfert qui sera payant au printemps prochain.
Statistiques : 23.2 points, 6.1 rebonds,  3.6 passes et 1.9 interceptions à 46% au tir dont 38% de loin.

4
()

Damian Lillard Toujours aussi calme et bien dans ses baskets, Dame continue son monstre de bonhomme de chemin avec des performances abusées (Charlotte) ou matures (OKC) : LaMarcus Aldridge fait une saison de dingue, mais la machine tourne grâce à son meneur. 4 matchs faciles cette semaine, 4 victoires de prévues.
Statistiques : 21.1 points, 3.5 rebonds, 5.8 passes et 0.8 interceptions à 42% au tir dont 44% de loin.

5
()

Stephen Curry
Le joueur le plus chaud, de l’équipe la plus chaude ! Les Warriors sont intouchables en ce moment, et leur meneur en premier : Babyface a mis tout le monde sur le cul avec sa performance chez le Heat, avant d’enchainer avec la manière à Washington. Les Dubs finissent leur road-trip avec deux équipes faciles : mais où s’arrêteront-ils ?
Statistiques : 23.0 points, 4.7 rebonds, 9.6 passes et 2.0 interceptions à 45% dont 41% de loin.

6
(-1)

Tony Parker L’heure du réveil ? Après un début de saison moyen, comme ses coéquipiers, TP a reçu la soufflante de Coach Pop et devrait enclencher la seconde comme d’habitude avant le Rodeo Trip de Février. Les Clippers ont mangé en premier, voyons ce qu’en pensent Memphis (Mardi) et Dallas (Mercredi) cette semaine.
Statistiques : 17.7 points, 2.5 rebonds, 6.2 passes et 0.5 interceptions à 51% au tir dont 47% de loin.

7
()

Chris Paul Aie aie aie ! Attention, ça transpire vénère du côté de Los Angeles. Avec la blessure récente de CP3 à l’épaule, les Clippers sont encore sous le choc et auront un petit peu de temps pour s’habituer à son absence. Magnifique pour finir 2013, il devra regarder ses copains se décarcasser sans lui lors des 4 prochains matchs à la maison avant le road-trip des Grammys à l’Est. Chaud.
Statistiques : 19.6 points, 4.6 rebonds, 11.2 passes et 2.4 interceptions à 46% au tir dont 36% de loin.

8
(-2)

James Harden Malgré le magnifique game de Noël à San Antonio et la mixtape sur la défense des Knicks, Leonidas ne peut pas monter dans le classement pour deux raisons : d’abord, se faire martyriser chez le Thunder sans Westbrook, et ensuite ne pas avoir su aligner 4 victoires de suite depuis fin Novembre. On veut une série et on a veut maintenant (5 des 7 prochains matchs contre des équipes de l’Est).
Statistiques : 24.4 points, 4.9 rebonds, 5.2 passes et 1.2 interceptions à 45% au tir dont 32% de loin.

9
()

Paul Millsap Orphelin d’Al Horford qui s’est explosé le pectoral, Millsap devra montrer qu’il mérite d’aller au All Star Game cette année et qu’il souhaite conserver la place des Hawks dans le trio de tête à l’Est. Rien ne vaut une bonne semaine de porc pour ce faire : Hibbert, Dwight, Zibo et Garnett. Bon courage mon garçon, bon courage.
Statistiques : 17.7 points, 8.8 rebonds, 2.6 passes et 1.6 interceptions à 48% au tir dont 40% de loin.

10
()

Goran Dragic Spot réservé pour la wild-card de folie hebdomadaire. Qui a dit que le dragster avait besoin d’Eric Bledsoe ? Absolument injouable en contre-attaque, le kamikaze des Suns se contorsionne dans toutes les positions possibles pour faire gagner son équipe, et Phoenix peut rêver de PlayOffs. Il faudra du coup assurer ce gros road-trip (5 matchs en déplacement).
Statistiques : 18.8 points, 2.8 rebonds, 5.9 passes et 1.4 interceptions à 49% au tir dont 34% de loin.

 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top