Timberwolves

Happy Birthday : Nikola Pekovic n’était pas un leurre

En ce vendredi 3 janvier, le monténégrin Nikola Pekovic, pivot des Wolves, fête son 28ème anniversaire. Arrivé dans la Ligue il y a seulement quatre ans, l’ancien joueur du Panathinaïkos a fait preuve d’une évolution constante au point de signer un contrat bien juteux de 60 millions de dollars sur cinq ans cet été ! Solitaire compagnon du déserteur Kevin Love dans la raquette, le natif de Bijelo Polje ne fait pas de vagues, mais fait le boulot et s’acclimate de mieux en mieux au système parfois “too much” de Rick Adelman. 

Le 14 août, après avoir été déclaré forfait quelques semaines plus tôt pour l’Euro avec le Monténégro, Nikola Pekovic signait un contrat en or avec les Wolves. Quatre mois plus tard, nul besoin d’être un savant mathématicien pour se rendre compte du joli coup de Minnesota. Avec 17,6 points et 9,1 rebonds par match, le Monténégrin continue sa progression malgré le retour de Kevin Love. 

En effet, le pivot a su profiter l’an dernier de la saison blanche du Franchise Player de Minny pour s’illustrer et faire régner ses grosses paluches dans la raquette. Pas flashy pour un sou, Nikola est un pivot à l’européenne. Il joue simple et efficace. Gobe du rebonds à tout va, et dissuade les feu-follets et fous de la pénétration qui voudraient s’aventurer dans la raquette. Le larron idéal d’un Kevin Love qui a carte blanche dans le système de Rick Adelman. 

Après un début de saison difficile où le joueur déclarait lui-même avoir du mal à s’adapter à un système privilégiant les shooteurs, le bûcheron aux mains d’or à retrouver son rendement habituel, sans faire de bruit.

« Quand on a autant de shooteurs, j’essaye de m’ajuster. Je ne vois pas autant de balles que l’année dernière », avouait-il au Star Tribune, début novembre.

Durant le mois de décembre, il réalise même une pointe à 30 points lors de la victoire face à Portland, le 18, et à 34 points dans la défaite face aux Clippers quatre jours plus tard. Le Monténégrin a même enchaîné 5 matches à plus de 18 points et 10 rebonds pour finir l’année. Vous l’aurez compris, Nikola Pekovic est devenu un monstre de régularité.

Neuvièmes à l’Ouest, les Wolves qui possèdent un bilan parfaitement équilibré (16 victoires – 16 défaites) mais qui se retrouvent à 6 victoires du premier strapontin pour les playoffs occupé par Dallas (19 victoires – 13 défaites) comptent plus que jamais sur le sous-estimé pivot pour enfin retrouver les playoffs après des années de disette. Et ce n’est pas Kevin Love qui dira le contraire. Bon Anniversaire Mr Pekovic ! En prime, voici un mix de la saison dernière qui a vu éclore définitivement le talent du mastodonte de 2,11m pour 129kgs.

Le résumé de  sa saison 2012-2013


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top