MIP Rankings

MIP rankings, semaine 6: La transformation de Jordan Crawford

Semaine plutôt classique, avec pas vraiment de grosse performance à se mettre sous la dent. Eric Bledsoe et Lance Stephenson continuent d’être totalement indiscutables en tête, en attendant le retour d’Anthony Davis. Spencer Hawes, décevant, comme le reste de son équipe, laisse sa place à son coéquipier, Tony Wroten, seul joueur qui a l’air d’avoir envie de se bouger en ce moment à Philadelphie.

Au niveau des progressions, Jordan Crawford est évidemment la star de la semaine. Si Boston n’est pas vraiment une équipe qui sort du lot, il faut avouer que Brad Stevens a réussi à retourner le cerveau de Jordan Crawford, et à en faire une sorte de combo arrière-meneur tout à fait honnête. On reste dans les meneurs avec Isaiah Thomas qui fait un carton en tant que titulaire à Sacramento, pour les meilleures progressions de la semaine.

Pas mal de belles chutes également en revanche, avec Evan Turner et Arron Afflalo, qui tirent la langue clairement, et ont l’air fatigués de devoir traîner leurs teams à bout de bras, alors que Klay Thompson et les Golden State Warriors, sont en train de se mettre à jouer comme une équipe vraiment très banale, qui a perdu la notion d’effort.

 

Place Joueur Commentaire

1
(-)

Eric Bledsoe Semaine absolument parfaite pour Bledsoe, avec 4 victoires, et 4 performances clés pour le meneur. Son association avec Dragic continue d’être indéfendable, et lui continue de jouer comme un All Star, des deux côtés du terrain. Bon en pénétration, en finition, à la passe, souvent clutch, capable de défendre sur n’importe quel meneur NBA, les félicitations continuent de pleuvoir pour lui, son coach, et sa franchise, qui en ont déjà fait plus en quelques mois de compétition, que n’importe quel observateur pouvait en attendre, à l’heure des previews, cet été.Stats: 19,5pts à 49%; 4,3rbds; 6,4pd; 1,8stl

2
(-)

Lance Stephenson
On est plus vraiment étonnés de le voir aussi bon, Lance Stephenson est désormais devenu un joueur majeur d’une équipe qui vise le titre NBA. Les bonnes performances se succèdent, et même lorsqu’il est en dedans offensivement, il reste capable de défendre n’importe quel arrière se présentant face à lui. Si Indiana pouvait lui apporter un peu d’aide, avec un meneur meilleur que George Hill, ou tout simplement l’essayer à la mène si Granger revient à un niveau potable, on est preneurs.Stats: 12,pts; 6,4rbds; 5pd

3
(+1)

Andre Drummond Lui aussi n’étonne plus, il continue de se révéler comme l’un des jeunes pivots qui montent, et d’additionner des stats plus que spectaculaires à chaque match. Véritable machine à dunker, son moteur défensif paraît sans limites, et si chaque joueur de Detroit se donnait du mal autant que lui chaque soir, ils ne seraient pas si moyens actuellement au niveau du bilan.Stats: 13,5pts à 61,5%; 12,7rbds; 1,5cts; 1,8int

4
(+6)

Jordan Crawford Lui aussi constitue l’une des énormes surprises de ce début de saison, l’ambiance très saine de Boston lui va à ravir, et Brad Stevens lui fait 100% confiance pour installer le jeu de l’équipe, trouvant du même coup la parade, au manque de créativité de Avery Bradley. Il sera intéressant de suivre son adaptation au retour de Rajon Rondo, mais vu le nombre de personnes intelligentes qui gravitent autour de cette franchise, pas de doutes que celle-ci se fera sans accrocs. Stats: 13,7pts; 3,2rbds; 5,5pd (pour seulement 2TO)

5
(+3)

Isaiah Thomas
Le départ de Greivis Vasquez lui a donné les clés à la mène, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il en fait vraiment très bon usage. Il est passé en une semaine d’électron libre en sortie de banc, à meneur titulaire, il gère la responsabilité avec brio, tout en continuant de scorer avec efficacité, et d’être un leader vocal. On ne sait pas trop quoi dire de négatif sur lui, puisqu’il ne croque pas vraiment, Sacramento tient là un joueur très rare.Stats: 18,8pts à 47%; 42% à 3pts; 87% aux lancers francs; 5,4pd

6
(+1)

Gordon Hayward Il a bien récupéré d’un début de saison très fatiguant, et voilà le Jazz qui se met à devenir une équipe tout à fait correcte. Sa semaine est excellente, dans tous les compartiments du jeu. Il aura de moins en moins à prouver, si il continue d’aligner des performances aussi régulières, et aussi complètes. Il est repassé au dessus des 40% cette semaine. Son association avec Burke est prometteuse.Stats: 17,2pts; 5,4rbds; 4,7pd; 1,3int

7
(-4)

Klay Thompson Grosse gamelle pour Klay, et pour GS, qui commence à devenir assez flippant. Les Warriors ont perdu toute leur dureté, et enchaînent les performances nonchalantes, tout comme Thompson. Ses 3 dernier matches sont catastrophiques, avec 45 points à 16/48, et GS joue à un jeu vraiment très dangereux, quand on voit la force de la conférence Ouest.Stats: 20,2pts à 46%; 44% à 3pts

8
(-3)

Evan Turner L’enchaînement des matches devient insoutenable pour les Sixers, et on sent bien que Turner commence à se lasser, et à s’isoler de plus en plus. Sa semaine est globalement mauvaise, avec quelques performances vraiment indigestes (6pts à 3/12 face à Denver; 13pts et 9TO à Minnesota; 3pts à 1/7 face à Portland). Philly ferait bien de se dépêcher de l’échanger, avant que sa valeur ne chute trop.Stats: 19,7pts; 6,6rbds; 3,9pd pour 3,6TO

9
(-3)

Arron Afflalo Là aussi, la lassitude pointe le bout de son nez pour Afflalo, sa semaine, et celle du Magic sont très mauvaises. Il n’a dépassé les 20pts qu’une seule fois, et les 40% qu’un seule fois également, présentant des vilains 35%, 31%, 33% en fin de semaine dernière. Même cas que Turner, le trade va devoir se faire assez vite, avant qu’il ne perde trop les pédales dans son jeu.21,5pts à 45%; 40% à 3pts; 4,5rbds; 4pd

10
(-)

Tony Wroten
Seul nouveau venu cette semaine, c’est encore une très bonne pioche pour les Sixers, qui vont tenter de l’associer à Carter-Williams pour les matches à venir. Son jeu en pénétration est vraiment pas mal, et sa main gauche est déroutante pour les défenseurs adverses. Si il peut rentrer quelques tirs extérieurs, il n’en sera que meilleur. Il est en tout cas la seule lumière, dans cette période assez sombre pour les Sixers.Stats: 13,8pts; 3,7rbds; 3,7pd

 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top