News NBA

Pekovic tarde à retrouver ses marques en attaque

Pièce maîtresse d’une équipe des Wolves privée de Kevin Love la saison dernière, Pekovic peine pour l’instant à retrouver son rythme, alors que le franchise player Love est de retour, et que les Wolves ont ajouté le scoreur Kevin Martin à leur arsenal. Minnesota comptent bien corriger cela, tant Pekovic, décrit par Dwight Howard comme “le joueur le plus fort en NBA”, est une arme essentielle à leur attaque.

Avec seulement 11pts, à 39% au tir, lors des 5 premiers matches cette saison, Pekovic est bien loin d’être le colosse des raquettes, qui s’affirme maintenant depuis deux ans comme l’un des meilleurs pivots offensifs de la NBA. Lui en est le premier conscient, néanmoins, le monténégrin, qui a longtemps été une terreur de l’Euroleague, au Partizan, ou au Pana, sait pertinemment qu’il n’aura jamais 30 shoots tous les soirs, et que la priorité est le partage du ballon, surtout avec des scoreurs talentueux comme Martin et Love. Il essaye donc de se trouver une place dans cette attaque bien plus fournie des Wolves version 2013-2014:

“Avec tous les shooters qu’on a, je dois bien pouvoir me trouver une place, mais je sais pas que je ne peux pas toucher autant de balles que la saison dernière.”

“Je pense qu’au final, ça viendra je sais que tout le monde veut rendre les choses faciles pour moi, et j’essaie de faire de même pour les autres.”

Particulièrement emprunté, mercredi face à Golden State, avec 10pts à 4/11, et contré 5 fois par les intérieurs californiens, Pekovic a montré trop de signes de précipitation. Pour son coach, Rick Adelman, ce phénomène est directement lié au fait qu’il ne touche pas assez la balle:

“On aurait pu lui donner balle un nombre incalculable de fois, mais pour des raison que j’ignore, nous ne l’avons pas fait.”

Nous avons trop joué hors de notre système, et fait des choses beaucoup trop improvisées, ce qui a empêché Pek de trouver son rythme.”

 

Dorénavant conscients de cette tendance, les Wolves vont pouvoir travailler à rééquilibrer leur attaque, et la montagne Pekovic se montre optimiste quand aux matches à venir:

“Personne ne devrait être frustré, tout va s’arranger et tout ira bien”, déclare le pivot.

 

Sous utiliser un joueur de 2m11, et 132kg, c’est quand même dommage pour les Wolves. Le coach, et les joueurs sont désormais au courant du problème, après un match révélateur de leurs carences, face à Golden State, mercredi. Dallas et ses pivots auront du boulot ce soir au Target Center, Pekovic est énervé et il a faim.

 

Source: Startribune


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top