L'avis du Psy

L’avis du Psy : Episode 2 – Première session toute en douceur

Devant la recrudescence des craquages et autres coups de speed des quelques énergumènes qui fleurissent notre belle NBA, cette dernière a décidé cette saison d’engager un psychologue spécialisé dans les cas désespérés. Tout au long de la saison, cette sommité du milieu psychiatrique vous proposera chaque semaine l’état des lieux cérébral de nos plus grands foufous. Pour cette première session, nos candidats prennent peu à peu leurs marques et on commence en douceur, sans pour autant remarquer, déjà, quelques exploits. A vos lectures et, secret professionnel oblige, à ne pas mettre entre toutes les mains…

[table color=”red”]

Place Joueur Commentaire

1
(-)

JaVale McGee
McGee
A peine 2 semaines depuis la reprise et l’idole de la nation squatte déjà les highlights du Shaqtin’ A Fool, pour notre plus grand plaisir! Une partie de rodéo improvisée avec (sur…) Steven Adams dans le rôle de la bête et JaVale dans celui DU bête… Si vous n’avez pas encore vu ce chef d’œuvre artistique, foncez! Cette action pour le moins originale couplée à cette tête d’halluciné perpétuel lui offre la 1ère place du ranking cette semaine. Objectif initial: l’empêcher de marquer contre son camp.

2
(-)

DeMarcus Cousins
Cousins
Le gros baby des Kings a attaqué la saison tambour battant, tant au niveau statistique (18.3 pts/7.9 rbds) qu’au niveau du clashtalking. Le doux dingue a trouvé le moyen de se chauffer avec Al Horford, JJ Hickson mais plus original avec Brian Shaw sur le banc des Nuggets! Monstrueux dans le jeu et toujours aussi aboyeur, ce combo le place sur le podium mais son traitement devra être poursuivi faute de progrès dans le comportement. Objectif initial: laisser le record de fautes techniques au Sheed.

3
(-)

Metta World Peace
World Peace
En passant à “haine ouaille scie” cet été, Metta RonRon a rejoint la plus belle bande de furieux jamais vue en NBA depuis l’époque JailBlazers. Dès le 1er match de la saison, notre ami à mis tout le monde d’accord et a rappelé au squad des Knicks qui était le plus barré en se rendant au MSG en… métro!  Scène surréaliste qui s’est toutefois déroulée dans le calme, les New Yorkais restant scotchés par cette hallucination… Niveau jeu, une double personnalité effrayante se dégage entre le guerrier défensif que l’on connaît et le boulet offensif (mis à part quelques saillies à 3 pts) qu’il est devenu. AU FAIT RONRON, TU NE DEVAIS PAS RE-CHANGER DE BLAZE? ALLEZ QU’ON RIGOLE UN PEU AU CABINET… Empêcher un échange d’insultes avec Spike Lee.

4
(-)

Dwight Howard
Howard
D-12 a commencé la saison avec une perf de mammouth (17 et 26) et a ensuite enchainé les bonnes sorties. La suite se corse: hué à chaque fois qu’il avait la gonfle par le public du Staples Center face aux Clippers, il a également pris de plein fouet le Hack’a’Dwight mis en place par ce génie de Mike D’antoni (5/16 aux LF au final). Avec 32/64 sur la ligne, les objectifs du psy sont tout juste atteints pour le moment… Objectif initial: Dépasser les 50% aux LFS et apprendre au moins 2 moves en attaque.

5
(-)

Chris Andersen
Andersen
Une activité de tous les instants pour l’iroquois multicolore. Véritable bête de scène quand il rentre sur la piiiiiste (Booba likes it), il se tient néanmoins assez tranquille en ce début de saison. A noter sur son dossier une légère altercation avec Psycho-T, à relativiser compte tenu de l’état psychologique de l’intérieur des Raptors. Objectif initial: tourner à moins de 200 pulsations minute de moyenne.

6
(-)

Michael Beasley
Beasley
Mike Beasley apprend cette saison un nouveau rôle, celui de porte-serviette. A la surprise générale, il s’en accommode plutôt bien et est très présent vocalement autour de ses nouveaux amis. Gros coup de chaud mardi soir avec 2 triples rentrés en moins d’1 minute face aux Raptors, lors de sa seule entrée en jeu (de 3 minutes ouch) de la saison. Pour l’instant, Michael est trop calme, et de l’avis du psy, ça cache quelque chose… Objectif initial: Passer 1 an sans visiter de commissariat.

7
(-)

Andrew Bynum
Bynum
Très attendu pour son grand retour après son accident de baouling, le grand Drew n’a pas déçu en noircissant la feuille dans toutes les catégories et sur de très courtes séquences de surcroît. Rien à se mettre sous la dent cette semaine. La rumeur dit que Mike Brown l’attacherait au radiateur durant les jours off… Retirer le bowling, le ski et le kart de la liste de ses hobbies.

8
(-)

Shabazz Muhammad
Muhammad
RAS. 5 matches, 8 minutes passées on the floor. De l’avis du psy, devrait dégoupiller très prochainement. MODE SPREWELL ACTIVE! Objectif initial: l’empêcher de trouver la planque de Mike Beasley.

9
(-)

JR Smith
Smith
Jean-René purge actuellement la fin de sa suspension et a ainsi tout le loisir d’assister au piteux début de saison des Knicks. On saura bientôt si ces quelques jours passés seul (à fumer?) l’aideront à lancer correctement sa saison. Smithy se sait attendu, à lui de prouver au psy qu’il est plein de bonne volonté. Objectif initial: moins de 20 shoots tentés par match/moins de 20 shots par semaine au bar.

[/table]

Mention spéciale aux personnes que nous n’avons pu recevoir cette semaine faute de place dans notre belle institution: Lance Stephenson, Carmelo Anthony, Anthony Bennett et TOUS LES FANS DES CELTICS…

Voilà Messieurs Mesdames vous venez de consulter en privilégié le bulletin de santé des patients du psy Trashtalk. Rendez-vous vendredi prochain avec pour certains des débuts fort attendus, pour d’autres des efforts à fournir… See you next week!


1 Comment

1 Comment

  1. Jano Blin

    11 novembre 2013 à 17 h 57 min at 17 h 57 min

    Pressé de voir comment l'ami Javale va occuper ces journées maintenant qu'il est out!!!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top