Dossiers NBA

Avenir : loin de Detroit mais plein d’argent pour Monroe?

En signant Josh Smith en tant que free agent, les Pistons vont proposer cette saison un front court avec un potentiel physique impressionnant. Drummond pivot, Monroe ailier fort et donc l’ancien joueur des Hawks en poste 3, dur de faire plus costaud. Alors que la mode est au small ball, Detroit prend une toute autre direction. Mais ces trois joueurs ne sont pas forcément complémentaires, du moins en tant que triplette, aucun d’eux ne possédant un shoot extérieur fiable. Il y a d’ailleurs fort à parier que Josh Smith évolue régulièrement dans la raquette en 4. De la même façon, Monroe peut aussi glisser en 5. Mais il va falloir dans ce cas là gérer les egos et temps de jeu des trois joueurs. Vu le salaire proposé à J-Smoove et le potentiel de Drummond, il paraît clair que Monroe passera après ses deux coéquipiers. De là à envisager un départ ? Rien n’est impossible.

Le duo Greg Monroe/Andre Drummond peut devenir dominant

Pourtant, avec deux saisons plus que prometteuses dans la ligue, Greg Monroe s’impose comme un intérieur solide proche d’un niveau All Star (37 double doubles l’an dernier, 16 points et 9,6 rebonds en moyenne par match).  À titre de comparaison, seuls deux autres joueurs ont tourné à 15 points et 9 rebonds lors de deux de leurs trois premières saisons dans la ligue (lors des 10 dernières années) : Blake Griffin et DaMarcus Cousins. Pas des chèvres.

Monroe

Après avoir évolué pivot à ses débuts, Monroe va donc glisser en poste 4 cette saison pour permettre à Andre Drummond d’être « the man in the middle ». Mais en plus de cela, la progression de ce dernier et l’arrivée de Josh Smith remettent en cause l’avenir du joueur issu de Georgetown aux Pistons. La preuve, alors que Detroit pouvait lui proposer une prolongation de contrat durant cette intersaison, à l’image des Kings avec Cousins (déjà évoqué un peu plus haut), aucune négociation n’a été entamée. Il commence donc la dernière année de son contrat rookie sans certitude sur son futur, du moins aux Pistons. Il lui reste juste une qualifying offer pour 2015 à hauteur de 5,5 millions, bien en dessous de ce qu’il peut espérer toucher. Les intérieurs capable de tourner en double double ou presque ne courent pas les rues, Greg Monroe aura forcément des offres intéressantes financièrement parlant.

Greg monroe a-t-il un avenir aux Pistons?

Source: USA Today Sports

Selon son agent, l’argent ne sera pas la principale préoccupation de Monroe. Ben voyons, c’est bien connu en NBA.

“Quand j’évalue les choses, avec un joueur de la stature de Greg, je retire l’argent de l’équation. Je peux l’envoyer dans 5 équipes différentes. ‘Est ce que les joueurs présents sont ceux avec qui j’ai envie de jouer? Un coach pour qui je veut jouer? Une ville où je veux vivre?’ Mon travail est de rendre l’argent le moins important possible.” David Falk

Donc en résumé, si l’ambiance est bonne, que Greg apprécie son coach et ses coéquipiers, il restera pour moins que prévu. Pas si sûr. Surtout que Detroit n’est pas non plus la ville la plus excitante des USA en ce moment.

Mo Cheeks va tout de même devoir réfléchir sur la meilleure façon d’associer ses trois intérieurs stars. Actuellement en pré saison, Drummond quitte le terrain rapidement et joue beaucoup avec la second unit, laissant Monroe évoluer en 5 et Smith en 4, leurs postes naturels. En fonction de la réussite du trio, ca sera ensuite à Joe Dumars de trancher et décider si garder les trois n’est pas trop onéreux pour les Pistons, surtout avec le salaire de Brandon Jennings en plus. Josh Smith va toucher 54 millions sur 4 ans, Drummond devrait sûrement prolonger pour le max à la fin de la saison. Il faudra alors déterminer les priorités, et actuellement, Monroe ne semble pas être au sommet de celles-ci.

Pour autant, il ne se prend pas la tête sur le sujet, laissant son agent, le très réputé David Falk, gérer le problème.

“Non, je ne vais pas (écouter les questions)” a-t-il déclaré fin septembre. “Je veux tous que vous circuliez maintenant. Écoutez bien. J’ai un agent comme tout le monde en NBA. Il va discuter avec le front office. Je suis là pour jouer un point c’est tout. Si vous me demandez, je ne vais pas parler de cela.”

Ce discours très professionnel montre également que Monroe est serein et sûr de sa valeur. Il sait que Nikola Pekovic, plus vieux que lui, a obtenu 60 millions sur 5 ans avec les Wolves. Il y a fort à parier que la valeur de Monroe soit assez proche de celle-ci. Soit plus de 12 millions par an. Il se dit également que le joueur des Pistons espère signer un contrat max, à l’image de Cousins et Griffin pour reprendre la comparaison que nous avons vue.  Ajoutés aux 13,5 pour Smith et aux potentiels 15 que pourrait réclamer Drummond, ça fait cher le front court. Il reste la possibilité pour Detroit d’échanger leur intérieur. Longtemps annoncé sur le départ en échange d’un meneur (en particulier Rajon Rondo), il a finalement vu Brandon Knight partir à Milwaukee alors que Jennings faisait le chemin inverse. Poste pour poste, donnant un sursis à l’ancien Hoyas. Cela serait alors pour récupérer un poste 2 ou 3 capable d’écarter les défenses grâce à un tir fiable de loin, ce profil n’existant pas dans l’effectif actuel des Pistons.

Source: AP Photo/Carlos Osorio

Source: AP Photo/Carlos Osorio

Finalement, deux options semblent les plus probables. La première est la réussite de l’association Smith-Monroe-Drummond et la prolongation (chère) de Monroe aux Pistons qui voudront s’appuyer sur la force de leur front court. Ils attendront alors de voir la valeur de leur joueur sur le marché en s’alignant sur les propositions des autres franchises puisqu’il sera restricted free agent. Et cette valeur sera celle d’un contrat max, il n’y a aucun doute là dessus. La seconde est l’échec de cette triplette, au moins d’un point de vue collectif. Et là les dirigeants de Detroit chercheront sûrement à échanger leur intérieur avant la fin de son contrat pour obtenir une contrepartie. Pas sûr qu’elle soit à hauteur de la perte.

Source: http://www.pistonpowered.com et nbcsports.com

Photo de couverture via interbasket.net


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top