Heat

[Summer League – Jour 5] Oladipo brille à Orlando

Installée à Orlando du 7 au 12 juillet, la Summer League NBA donne la chance à de jeunes joueurs, draftés ou non, de se faire une place au soleil et trouver un employeur dans la meilleure ligue au monde. Retour sur la cinquième journée de compétition.

Indiana bat Utah 79-73
Utah manque le coche malgré un bon Rudy Gobert

Malgré un match assez serré qui s’est finalement joué au troisième quart-tems, les Jazz ont raté l’occasion de prendre la première place. Et pour ne rien arranger, les matches se suivent se ressemblent pour Trey Burke. Auteur d’un 3/15 au shoot, le meneur star de la draft 2013 est désormais à 9/41 en statistiques cumulées pour ses premiers matchs sous le maillot des Jazz, et ce malgré une spectaculaire démonstration de sa vitesse. Il va donc devoir travailler  activement son shoot s’il veut devenir un Big Men. Un autre en revanche continue d’intéresser les analystes, et c’est bien notre Rudy Gobert national. Malgré son ongle incarné (on sait qu’il va devoir subir une opération et être forfait pour l’Euro), en 25 minutes nous avons pu voir 11 points à 3/3 au shoots, 8 rebonds (4 offensifs, 4 défensifs) et 3 blocks, une bonne présence sous le panier défensivement, seul petit bémol sur ses écrans lors des pick and roll qui ont alterné le bon et le moins bon. Autre bonne surprise de Utah, Jeremy Evans qui nous a sorti ce jeudi après-midi 9 points et 5 rebonds défensifs en 22 minutes, 2 passes décisives et 3 contres. Coté Indiana, on peut constater que les stats sont assez homogènes avec tous les joueurs qui ont participé navigant entre 6 et 12 points, à noter un très bon Jordan qui s’est illustré sur de belles actions, et finit à 8 points  à 3/4 et  7 rebonds en 19 minutes de jeu.

[youtube width=”520″ height=”415″ video_id=”vxQV0tUAT4s”]

Detroit bat Miami 78-77
Drummond domine, Mitchell termine

Au terme d’une rencontre à rebondissements, les Pistons de Detroit triomphent d’un Heat de Miami qui n’a pas démérité, loin de là. Seulement, l’intérieur véloce, Andre Drummond, en avait décidé autrement. Leader de son équipe lors de moments difficiles alors que les Floridiens avaient le dessus, notamment dans le deuxième quart-temps, le natif de New York s’est montré très actif d’un bout à l’autre du terrain, compilant 23 points et 18 rebonds. Ambitieux en somme, bien qu’un peu trop à l’image du meneur Peyton Siva en provenance de l’université de Louisville qui s’est blessé en fin de partie, les jeunes mécanos de Motor City éteignent la flamme envieuse de victoire de Miami dans les ultimes secondes avec un Tony Mitchell opportuniste (7 points, 9rebonds, 2 passes décisives, 2 interceptions en moins de 25 minutes), qui d’une claquette-dunk salvatrice et imposante, renvoie tout le monde au vestiaire.

[youtube width=”520″ height=”415″ video_id=”dzU0Tg4bt3I”]

Houston bat Brooklyn 92-76
Jones & Covington font plier les Kidd de Brooklyn

C’est peu dire qu’il n’y a pas eu match entre les jeunes loups de Jason Kidd et les intenables Rockets, encore invaincus jusqu’alors. Le premier quart-temps est une véritable démonstration de force pour Terrence Jones (16 points, 7 passes mais 7 turnovers) et ses coéquipiers qui s’imposent 25 à 6. C’en est trop pour le nouveau coach des Nets, qui quitte la salle faisant semblant de téléphoner. Il faut dire que Brooklyn a de quoi donner mal à la tête à son entraîneur, aucun jeu collectif, des pénétrations suicidaires, des pertes de balles à tout va. Seul deux joueurs finissent à plus d’une passe décisive, Tornike Shengelia (3) et Tyshawn Taylor (7). Pour autant, les Nets vont peu à peu relever la tête, face à une solide équipe des Rockets qui peut compter sur son shoot extérieur (9/22 à 3 points), Chris Ware en tête signe un joli 4/6 derrière l’arc. A l’intérieur Greg Smith (12 points, 9 rebonds) renvoie le jeune Mason Plumlee (6 points, 5 rebonds) à ses études en le dominant de la tête et des épaules. Robert Covington est également l’une des satisfactions pour les Texans, avec ses 16 points à 5/8. Dominé dans tous les compartiments du jeu, Brooklyn va bien revenir à 13 points grâce à Damion James (15 points, 6 rebonds) mais le dernier coup de boost de Young, notamment, (15 points) va sceller la quatrième victoire en autant de rencontres pour les Rockets. Du côté des Nets, le compteur n’est toujours pas ouvert…

[youtube width=”520″ height=”415″ video_id=”8Y1ju15k47g”]

Orlando bat Philadelphie 90-89
Clutch, Oladipo fait le boulot pour Orlando

Décidément peu en jambe dans cette pré-saison, la franchise des Sixers subissait hier sa quatrième défaite en autant de rencontres dans la compétition. Mais tout n’était pas à jeter dans ce match qui ne dévoila son sort qu’en toute fin de partie. Satisfaction du jour du côté de Philadelphie, Arnett Moultrie dominait les raquettes pour afficher avec un beau double-double sur la feuille de stat (23 points et 12 rebonds). Mais que dire de l’impression de facilité exprimée par le récent deuxième choix de Draft pour le Magic. Virevoltant, Victor Oladipo alignait 24 points, 6 passes et 3 rebonds et offrait la victoire à Orlando sur un plateau grâce à un stepback venu d’ailleurs à 4.4 du buzzer final. Loin d’être le seul contributeur du succès floridien, Maurice Harkless ajoutait sa pierre à l’édifice (15 points, 4 passes et 5 rebonds) pour conclure une belle victoire du Magic dans ses locaux de l’Amway Center.

[youtube width=”520″ height=”415″ video_id=”_Kf6q5m6BpM#at=19″]

Place ce vendredi aux derniers affrontements de cette Summer League d’Orlando qui définiront le classement final. Retrouvez la finale de cette compétition entre Houston et OKC à partir de 18 heures sur vos écrans.

Retrouvez le programme complet de la compétition ici.

Source : NBA.com


1 Comment

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top