Cavaliers

Kyrie Irving meilleur meneur de la ligue ?

Il y a quelques jours seulement, Kyrie Irving est devenu le septième joueur de l’histoire à être sélectionné pour un All-Star Game avant d’avoir atteint 21 ans. Il fait ainsi suite à quelques illustres prédécesseurs dont la liste ne peut que le rendre fier. Kobe Bryant, Lebron James, Magic Johnson, Kevin Garnett, Isiah Thomas et Shaquille O’Neal.

Inutile de dire que c’est une bien belle compagnie que rejoint le jeune meneur pour sa deuxième saison NBA.

Cependant, Irving n’est plus à son coup d’essai. Les fans avaient déjà pu admirer une bonne partie de ses talents la saison passée. Kyrie Irving a ainsi remporté le titre honorifique de Rookie of the Year, a été nommé dans la NBA All-Rookie Team et désigné MVP lors du Rising Stars Challenge au All-Star Weekend pour avoir notamment étalé ses grandes capacités de shooter avec un impressionnant 8/8 à trois points.

Celui qui n’était prêt à rejoindre la NBA qu’en étant first pick de la draft 2011 était une star avant même de faire ses premiers pas sur un parquet NBA. C’est à Duke que le jeune Kyrie fait ses gammes à la fac, entraîné par Mike Krzyzewski, coach de Team USA. Il impressionne lors de son année passée à l’université avec une moyenne de 17,5 points par match mais surtout pour des pourcentages hallucinants de plus de 50% au shoot, plus de 45% à trois points et 90% aux lancers francs.

Déjà brillant la saison dernière, Irving a atteint un tout autre niveau cette année et plus particulièrement le mois dernier. Il fait désormais partie des grands, enchaînant notamment les cartons.

Il cumule 24 points et 5,6 assists par match mais plus important encore, Kyrie est clutch. Quand le chrono descend  et que la fin du 4ème quart-temps approche, l’homme masqué répond toujours présent. C’est quand les Cavaliers ont besoin de lui en fin de match qu’il parvient à sortir son épingle du jeu. Nous avons pu en avoir la démonstration hier. Lors de la victoire de Cleveland face à Toronto ce samedi, Irving a laissé parler son talent.

Alors que la défense canadienne attendait un drive d’Irving, pensant qu’il viserait à ramener son équipe à égalité, Kyrie a su surprendre tout son monde.  Il a choisi de tenter sa chance à trois points, à un bon mètre de la ligne primée réussissant son shoot pour la gagne. Les coéquipiers d’Alan Anderson qui défendait sur Irving lors de cette fin de match au couteau, ont ainsi pu se rendre compte que la liberté offerte était déjà trop importante pour un tel shooter. Irving peut déclencher et surtout réussir un shoot sous haute pression. Après le panier, seulement 0,7 seconde restait au compteur, trop peu pour laisser aux Raptors une chance de reprendre l’avantage.

Une victoire à l’arrachée 99-98, les Cavaliers en avaient bien besoin puisqu’ils présentent un bilan bien pâle de 13 victoires pour 32 défaites.  Lors de cette fin de match, nous avons pu voir ce qui était déjà le cinquième game-winner de la jeune carrière d’Irving. Dans les derniers instants des matchs l’homme qui a ôté son masque fait parler la poudre.

Mais les fins de rencontres serrées ne sont pas le seul terrain de jeu de Kyrie. Le meneur des Cavaliers est au top dès qu’il apparaît sur un parquet. Ainsi il a inscrit 17 points dans le premier quart temps face aux Celtics ce mardi le conduisant à une performance de choix, un match à 40 points.

 Pendant le mois de janvier, Irving a dépassé la barre des 30 points lors de sept des treize matchs de Cleveland. Malgré l’importance qu’il commence à prendre dans la ligue, son pourcentage ne faiblit pas. Il était ainsi à plus de 50% lors de cinq de ces sept matchs dont deux durant lesquels il a shooté à plus de 70% avec un 11/15 face à Atlanta et 12/17 face à Milwaukee!

De plus, il reste concentré sur la ligne des lancers francs, avec un pourcentage de réussite de 92,5% lors de son incroyable mois de janvier.

Kyrie Irving a également une énorme confiance en lui. Il a ainsi déclaré être la prochaine superstar de la ligue. Vu la première année et demie qu’il vient de passer sur les parquets NBA, nous ne pouvons qu’adhérer à ses propos.

Beaucoup de bons meneurs sont présents dans cette ligue, Chris Paul et Rajon Rondo sont les deux principaux tauliers aujourd’hui. Mais dans quelques années, il ne devrait pas y avoir pléthore de point guard au niveau d’Irving.

Nous ne pouvons que souhaiter à ce formidable joueur, de continuer sur sa lancé et de trouver un roster à la hauteur de son talent. Peut-être à Cleveland ? Il pourrait ne pas faire les mêmes erreurs que son prédécesseur drafté à la première position par les Cavaliers. Suivez mon regard.

Source : bleacherreport

1 Comment

1 Comment

  1. AlmamY (@Als306)

    27 janvier 2013 à 19 h 29 min at 19 h 29 min

    RT @TrashTalk_fr: Kyrie Irving meilleur meneur de la ligue ? http://t.co/wafND6cW

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top