Heat

Lebron et Wade en mode Batman et Robin

Quand Lebron James a décidé d’emporter ses talents à South Beach et rejoindre Dwyane Wade il y a maintenant 30 mois, beaucoup de fans pensaient voir naître la nouvelle paire Jordan-Pippen de l’an 2000. Seulement, le script a pas mal changé, et Wade n’a pas du tout eu le rendement espéré. Mais certains soirs, comme hier à Miami, ces espoirs renaissent quand on voit la paire jouer à son meilleur niveau.

Blessé, lent, vieux, en retard : tous les adjectifs possibles ont été trouvés pour décrire la forme générale de D-Wade depuis ce début de saison. Le Heat, désormais propriété privée de Lebron James, recevait Toronto dans un match qui ne devait pas forcément soulever des foules. Et pourtant, on a assisté à une des plus belles rencontres de la saison régulière.

Avec un second match d’affilé ce soir à Orlando, les Raptors de Dwane Casey devaient gérer le temps de jeu et garder un maximum d’énergie pour tenter de gagner un des deux déplacements en Floride. Mais vu l’énergie et la passion déployée par son équipe hier soir, le coach de la franchise canadienne peut déjà être fier de ses troupes. Punissant un secteur intérieur toujours aussi pauvre chez le champion en titre, les visiteurs sont restés en tête pendant les deux-tiers du match, avant que la paire James-Wade prenne le dessus.

Lebron, une nouvelle fois hallucinant par la facilité de son jeu, a donné l’impression de réaliser un match moyen, sans trop dominer. Quelques minutes plus tard, la feuille de match en parlait différemment : 31 points, 10 rebonds et 11 passes pour le King, sans compter un énième tir manqué pour la gagne, le match devant alors se départager en prolongation.

C’est là que le meilleur marqueur de l’histoire de la franchise utilisa toute son expérience et ses qualités de finisseur pour écarter Toronto et emporter la victoire. Wade, comme s’il n’avait jamais réalisé ce move auparavant, crucifia à plusieurs reprises les Raptors sur des feintes de tirs d’école, faisant sauter son défenseur direct. Rentrant son épaule dans le(s) pauvre(s) condamné(s), Wade jetait la balle en l’air afin de se rendre sur la ligne des lancer-francs. A la stupéfaction générale, les jeunes joueurs canadiens sont systématiquement tombés dans le piège de Wade, qui finira avec 15 lancer-francs dont une bonne partie rien qu’en prolongation.

Au final, l’arrière floridien repart avec 35 points, 5 rebonds et 7 passes, et donne du coup cette statistique surréaliste aux bureaux de la Ligue : 66 points, 15 rebonds et 18 passes pour le duo champion en titre. De quoi assurer une nouvelle victoire à la maison, mais également cacher l’exceptionnelle performance des troupes de Toronto, qui réalisent depuis quelques semaines de formidables progrès dans le jeu, et pourraient doucement rattraper leur retard sur les équipes du milieu de tableau à l’Est.

Source : NBA.com


1 Comment

1 Comment

  1. AlmamY (@Als306)

    24 janvier 2013 à 12 h 42 min at 12 h 42 min

    RT @TrashTalk_fr: Lebron et Wade en mode Batman et Robin http://t.co/J7ab8frx

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top