Power Rankings

Power Rankings : Troisième édition !

Troisième édition et donc troisième classement des équipes en fonction du jeu produit et de leurs résultats. On applaudit cette fois-ci les Grizzlies et les Clippers (invaincus), et pouce vers le bas concernant les Pacers et les Mavericks.

 

Place Team Commentaire

1

San Antonio Spurs Doucement, sans faire de bruit, le paquebot New-Yorkais avance sans la moindre défaite pour ce premier mois de la saison. On a quand même envie de rappeler aux optimistes que Carmelo et compagnie ont obtenu un calendrier favorable, mais on répète ce qu’on a dit précédemment : le vrai test c’est ce Jeudi face aux Spurs, suivi de Memphis en back-to-back.

2

Miami Heat Malgré une défaite assez large face à des Clippers revanchards, Gregg Popovich continue d’écoeurer les coachs adverses avec des coups de pokers gagnants. Quand Parker a un coup de mou, Neal (27pts @ Blazers) ou Mills (18pts @ Kings) répondent présents. Les Spurs se rendraient un énorme service en finissant bien à la maison avant leur road-trip de fin-Novembre.

3

New-York Knicks On pensait mettre Miami numéro 1 vu leur destruction des Nets et des Suns, mais après une courte victoire chez les Hawks / Rockets et la plus belle claque de la saison à Memphis, impossible. Miami joue avec une arrogance de champion, ce qui pourrait vite leur jouer de mauvais tour. Match absolument IMMANQUABLE chez les Clippers ce soir. IM-MAN-QUABLE.

4

Dallas Mavericks Les Grizzlies jouent avec une dalle de PlayOffs, et ça laisse pas beaucoup de place à leurs adversaires. Avec la victoire de la semaine face au Heat et une fin de mois aisée, Memphis doit absolument réussir un gros coup cette semaine (Oklahoma/New York/Denver). Zach Randolph est de nouveau en forme, mène la ligue aux rebonds, et se pose déjà en candidat MVP.

5

Chicago Bulls 3 victoires en 3 matchs, dont une démonstration face aux Spurs : les Clippers adorent jouer les grosses équipes. La confirmation cette semaine avec un programme bouillant (Miami, Bulls, Spurs, Oklahoma), on applaudit de beaux progrès en défense. Le plus inquiétant? Billups, Hill et Odom commencent à reprendre le basket. Un effectif possiblement injouable en Mai.

6

Milwaukee Bucks Concentrés défensivement et patients en attaque, les Bucks surprennent en ce début de saison. Bien que leur calendrier soit assez léger, leur parcours impeccable à l’extérieur (3 victoires en 3 matchs) et le bon rendement de leur banc sont de belles surprises. On maintient cependant notre pronostic récent : pas d’adversaires de PlayOffs affrontés, pas de vrai bilan.

7

Los Angeles Clippers Enfin ! Oklahoma a officiellement débuté sa saison. Facile, me direz-vous, en affrontant Detroit à deux reprises, Toronto et Cleveland. Il faut tout de même gagner ces matchs, merci à Kevin Martin pour une adaptation des plus exemplaires à sa nouvelle équipe. Quand à Russell Westbrook, on ne sait plus si c’est un psy ou carrément une opération cérébrale qu’il lui faut…

8

Golden State Warriors Difficile de ressentir autre chose que de la pitié quand on voit la malédiction qui tombe sur les Wolves. Avec 5 joueurs majeurs blessés, chapeau bas à coach Adelmann pour des victoires déterminantes (Nets, Pacers, Dallas) et gros sourire en voyant Kirilenko ridiculiser ses adversaires à l’aile. Le russe est partout, son association avec Kevin Love sera bientôt redoutable.

9

Cleveland Cavaliers En plein coeur de l’actualité vu la valse des entraîneurs, les Lakers ont proposé un jeu bien original en se reposant sur…Kobe. Le Mamba a imposé son jeu pour donner deux bonnes victoires aux siens, et devrait s’éclater avec Mike D’Antoni au volant. Plus sérieusement, on se demande quel type de jeu Mr Pringles va imposer, pick and roll ou jeu au poste? Débat ouvert.

10

Memphis Grizzlies Après une nouvelle défaite décevante face à des Sixers diminués, les Celtics se sont repris avec deux solides victoires dans des arènes bien hostiles (Bucks, Bulls). Rondo passe la vitesse supérieure et du coup tout le monde suit. Si quelqu’un pouvait réveiller Jeff Green ça serait pas plus mal, le banc des Celtics est aussi efficace que Kevin Martin en défense.

 

 

 

Place Team Commentaire

11

New Orleans Hornets Chicago aurait pu se retrouver bien plus haut dans ce classement en finissant le boulot correctement face aux Celtics et Oklahoma. Deux défaites qui ont pointé du doigt l’absence de Derrick Rose, mais aussi l’exceptionnelle médiocrité de Carlos Boozer. Malmené par des intérieurs remplaçants, l’ancien All Star n’est que l’ombre de lui-même. Amnesty à venir.

12

Portland Blazers En bataillant Miami et avec une belle victoire face aux Blazers, les Hawks ont montré qu’une fois concentrés leur potentiel était remarquable. Il faut simplement rappeler à Josh Smith qu’il n’a eu, n’a, et n’aura jamais de vrai shoot extérieur, et vu son efficacité dans la raquette tout le monde serait avantagé. Fin de mois tranquille pour Atlanta, un moment pour respirer.

13

Houston Rockets Si les Nuggets ont prévu d’être aussi irréguliers toute la saison, autant nous prévenir tout de suite. 4 victoires d’affilé pour perdre à Phoenix?! En ayant eu deux jours de repos?! Heureusement, Kenneth Faried reste régulier dans l’effort et en a été récompensé (Player of the Week). Evan Fournier a tout juste évité la D-League, vite vite au boulot on veut pas le voir partir !

14

Orland Magic Bien que la mayonnaise Johnson-Williams-Wallace ai une très mauvaise tête aujourd’hui, les Nets peuvent remercier un banc des plus efficaces. La réincarnation de Dumb et Dumber (Reggie Evans et Andray Blatche) ne fait pas rire les adversaires, mais où est passé Marshon Brooks?! Après une belle saison rookie, l’arrière s’est lui réincarné en fantôme. C’est réussi.

15

OKC Thunder Hormis la débâcle de Vendredi dernier à Denver, le Jazz s’est payé le scalp des Lakers (un classique à Utah), des Suns et de Toronto après trois prolongations. Pas glorieux mais suffisant pour leur donner la dernière place du Top 15. Avec une fin de mois assez pénarde, on aimerait bien voir Utah chatouiller les Wolves et le Thunder à la tête de la division Nord-Ouest.

16

Minnesota Timberwolves On ne savait pas où les mettre, alors on a mis les Pacers ici. Avec autant de défaites aussi serrées, difficile de dire si la bande à Vogel mérite d’être plus haut ou nettement plus bas. On se dit juste que perdre face à des Raptors sur les rotules et batailler pour écarter les Wizards à la maison, c’est très moyen. En fait si, on les a mis 16ème rien que pour les tomars de Gerald Green.

17

Atlanta Hawks Distribution exceptionnelle de félicitations pour les Sixers ! Après avoir appris que Bynum serait absent jusqu’en Janvier, la bande à Collins a superbement réagi en allant chercher trois wins à l’extérieur. Ils peuvent remercier leur meneur : si vous le cherchez, Jrue Holiday est au four et au moulin de Philadelphie (19pts, 4rbds, 9ast, 2stls, 47% au tir, 44% de loin)

18

Indiana Pacers Anthony Davis de retour, c’est toute la Louisianne qui reprends espoir. Durant la seule absence du prodige, les Hornets ont été tout simplement dégueulasses (62pts marqués au total). Le premier vrai test du numéro 1 de la Draft vient ce Vendredi, lors d’une visite à Oklahoma où les frères Perkins-Ibaka attendent le mono-sourcil de pied ferme. On a déjà hâte !

19

Toronto Raptors Dans le jeu, Dallas ne mérite pas d’être 19ème. Un Top 10 est même envisageable tant l’effectif est intéressant. Mais au basket il faut mettre plus de paniers que ses adversaires, et à ce jeu-là les texans ont connu un gros coup de mou. Perdre à New York, d’accord. Mais à Charlotte? Et enchaîner cette défaite avec un demi-effort face à des Wolves décimés? Impardonnable.

20

Brooklyn Nets Démontés par des Lakers survoltés, les Warriors n’ont pas compris ce qu’il leur arrivait et ont subi le même traitement en back-to-back face aux Nuggets. Dommage car ça ne s’arrangera ni avec le calendrier (Hawks, Thunder, Wolves, Mavs) ni avec l’infirmerie (Bogut absent, surprise). Une solution serait l’explosion d’Harrison Barnes, mais bon reposer ses espoirs sur un rookie…

 

 

 

Place Team Commentaire

21

Philadelphia Sixers Aux portes du Top 20 ! Malgré leur jeu très freestyle, un mix entre les Harlem Globe Trotters et une équipe de département honneur, on a hésité à leur donner la place des Pacers. Il faudra confirmer cette belle dernière semaine avec des victoires, car accrocher Memphis + Denver et Miami mais finir avec 3 défaites, ça plombe le moral. Asik continue son énorme travail inside. MIP !

22

Los Angeles Lakers Les Cavaliers sont un one-man show. Tiens, on dirait la même phrase qu’il y a quelques années… Irving est intenable en un contre un, et semble pouvoir décider quand planter 30 points et quand distribuer davantage. Mauvaise nouvelle pour le meneur, Cleveland a besoin de ses 30 points et 15 passes CHAQUE SOIR. Seuls Varejao et Waiters ont la dalle, le reste c’est walou.

23

Utah Jazz Un petit coup de mieux cette semaine pour l’équipe de l’Arizona grâce à un calendrier généreux (Bobcats, Cavaliers). Ce n’est pourtant pas la beauté de leur jeu qui s’est améliorée, les Suns traînant incompréhensiblement les pieds tous les soirs. On ne comprend pas non plus les rotations d’Alvin Gentry, qui possède en Dragic un vrai bijou mais le fait rentrer et sortir selon son humeur.

24

Boston Celtics Cocorico ! Nico Batum l’avait annoncé, il serait plus agressif et davantage leader cette année. Héroïque face aux Spurs, le frenchie n’a pas touché le ballon du dernier quart face aux Hawks, et les Blazers ont perdu. Sa sélection de shoot reste encore discutable, mais son apport des deux côtés du terrain est exemplaire. Portland a lancé un avis de recherche concernant Aldridge.

25

Sacramento Kings Ah, les Raptors. Autant leur défaite face au Jazz après 3 prolongations nous a bien fait rire, autant leur victoire le lendemain à Indiana nous a laissé sur nos fesses. La blessure de Lowry a également redonné un coup de jeunesse à Calderon, qui enchaîne les stats astronomiques et rappelle à tous que, malgré l’âge, Rosé reste un des meilleurs meneurs de la Ligue. Olé.

26

Charlotte Bobcats On n’est pas du genre à affirmer que Charlotte, placé 26ème, joue mieux que les quatre équipes situées derrière, mais au moins les Bobcats savent gagner quelques matchs. Et sans les exploits de Shannon Brown des Suns Mercredi dernier, Charlotte afficherait 3 victoires en 4 matchs. Ah oui au fait, on rejoint officiellement le bandwagon de Kidd-Gilchrist. On-a-dore-M-K-G.

27

Phoenix Suns Entre la baston Cousins / Elliott, le coup de coude de Thomas Robinson sur Jerebko et les défaites à foison, difficile de refuser la couronne de la honte à Sacramento. Et quand vos propres commentateurs critiquent les Kings et applaudissent les adversaires, on se dit que la 30ème place ne devrait pas tarder. En fait, on veut juste que Washington et Detroit gagnent un seul match.

28

Washington Wizards Le début de saison, pardon les deux premier matchs, était encourageant. Mais hélas, les adversaires du Magic ont enfin commencé à s’échauffer avant de jouer, et pour le coup on a retrouvé l’équipe qu’on plaçait 29ème en début de saison : sur les 5 derniers matchs, Orlando a dépassé la barre des 75 points à deux reprises. Même leurs cheerleaders se cassent la gueule, si si c’est vrai.

29

Denver Nuggets Des équipes commençant avec 0 victoires en 6 essais, on en a connu un paquet. Mais qui jouent aussi collectivement sans être récompensés? Très rare. De là à dire que Washington joue bien au basket, la route est longue, cependant une petit victoire au compteur voir deux auraient été logiques. Séraphin continue son petit bonhomme de chemin, notre seule satisfaction.

30

Detroit Pistons Presque ! Dommage ! En chatouillant le Thunder, les Pistons s’étaient donné toutes leurs chances d’éviter l’histoire. Trop tard : c’est la première fois que la franchise de Motown commence avec 8 défaites d’affilé. Allez, on lance le pari de la semaine. Ce Vendredi, Detroit reçoit Orlando comme invité de marque. On annonce un match passionnant et une victoire des locaux !

 

 

1 Comment

1 Comment

  1. @jayroule

    14 novembre 2012 à 19 h 07 min at 19 h 07 min

    Quelles sont les équipes NBA en forme cette semaine ? http://t.co/xvxEMtfY #NBA via @TrashTalk_fr

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top